Saison WNBA 2008

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Saison WNBA 2008

Généralités
Sport Basket-ball
Édition 2008
Participants 14 équipes
Matchs joués 34 par équipe
Affluence 1 887 706 (7 931 par match)
Palmarès
Vainqueur Shock de Détroit
Finaliste Silver Stars de San Antonio
Meilleure joueuse Saison : Drapeau : États-Unis Candace Parker
Finales : Drapeau : États-Unis Katie Smith

Navigation

La saison WNBA 2008 est la 12e saison de la WNBA. La saison régulière se déroule du 17 mai au 15 septembre 2008. Les playoffs commencent le 18 septembre 2008, et se sont terminés le 5 octobre 2008, avec le dernier match des finales WNBA remporté par le Shock de Détroit aux dépens des Silver Stars de San Antonio 3 manches à 0.

Le Shock remporte un 3e titre de champions WNBA, après ceux de 2003 et 2006.

Faits notables[modifier | modifier le code]

  • Le All-Star Game 2008 n'est été organisé en raison de l'interruption de la saison entre le 28 juillet et le 28 août due aux Jeux olympiques. C'est la première fois depuis l'instauration de cet événement en 1999 que ce match n'a pas lieu.
  • La WNBA annonce le 18 octobre 2007 la création d'une nouvelle franchise située à Atlanta, Géorgie[1]. Le nom de la franchise, Dream d'Atlanta, est dévoilée le 6 avril 2008, le jour de la draft expansion pour constituer l'équipe. C'est la 14e équipe de la ligue.
  • Le premier choix de la draft, qui se tient le 9 avril 2008 à Tampa, Floride est Candace Parker.
  • Candace Parker devient la deuxième joueuse de l'histoire à dunker lors d'un match de saison régulière.
  • Candace Parker remporte les trophées de rookie de l'année et de MVP de la saison régulière. C'est la première fois dans l'histoire de la WNBA et la troisième fois dans l'histoire du basket-ball professionnel américain que ces deux trophées sont remportés la même année par la même personne.
  • Pour la première fois de l'histoire de la ligue, le champion en titre, le Mercury de Phoenix ne se qualifie pas pour les playoffs WNBA.
  • La nouvelle franchise du Dream d'Atlanta réalise la plus longue série de matchs sans victoire, avec un début de saison ponctuée par 17 rencontres sans en gagner une seule.
  • Une bagarre éclate lors d'un match entre le Shock de Détroit et les Sparks de Los Angeles[2], qui résulte par quatre expulsions et dix joueuses suspendues.
  • Suite à cet événement et à la suspension de cinq joueuses de Detroit, Nancy Lieberman signe un contrat pour un match avec le Shock de Détroit, devenant ainsi, à l'âge de 50 ans, la joueuse la plus âgée à disputer un match en WNBA. Elle joue 9 minutes et fait deux passes décisives.

Classement de la saison régulière[modifier | modifier le code]

Par conférence[modifier | modifier le code]

V = victoires, D = défaites, PCT = pourcentage de victoires, GB = retard (en nombre de matchs)

Conférence Est
Équipe V D PCT. GB
Shock de Détroit 22 12 64,7 -
Sun du Connecticut 21 13 61,8 1
Liberty de New York 19 15 55,9 3
Fever de l'Indiana 17 17 50,0 5
Sky de Chicago 12 22 35,3 10
Mystics de Washington 10 24 29,4 12
Dream d'Atlanta 4 30 11,8 18
Conférence Ouest
Équipe V D PCT. GB
Silver Stars de San Antonio 24 10 70,6 -
Storm de Seattle 22 12 64,7 2
Sparks de Los Angeles 20 14 58,8 4
Monarchs de Sacramento 18 16 52,9 6
Comets de Houston 17 17 50,0 7
Lynx du Minnesota 16 18 47,1 8
Mercury de Phoenix 16 18 47,1 8


Qualifié pour les playoffs

Playoffs[modifier | modifier le code]

  Premier tour Finales de Conférence Finales WNBA
                           
  1  Shock de Détroit 2  
4  Fever de l'Indiana 1  
  1  Shock de Détroit 2  
Conférence Est
    3  Liberty de New York 1  
2  Sun du Connecticut 1
  3  Liberty de New York 2  
    E1  Shock de Détroit 3
  O1  Silver Stars de San Antonio 0
  1  Silver Stars de San Antonio 2  
4  Monarchs de Sacramento 1  
1  Silver Stars de San Antonio 2
Conférence Ouest
    3  Sparks de Los Angeles 1  
2  Storm de Seattle 1
  3  Sparks de Los Angeles 2  

Leaders de la saison régulière[modifier | modifier le code]

Candade Parker, tirant en extension devant deux adversaires.
Candace Parker avec les Lady Vols, future MVP et Rookie de l'année.
Catégorie Joueur Équipe Statistiques
Points par match Drapeau : États-Unis Diana Taurasi Mercury de Phoenix 24,1
Rebonds par match Drapeau : États-Unis Candace Parker Sparks de Los Angeles 9,5
Passes décisives par match Drapeau : États-Unis Lindsay Whalen Sun du Connecticut 5,4
Interceptions par match Drapeau : États-Unis Alexis Hornbuckle Shock de Détroit 2,3
Contres par match Drapeau : États-Unis Lisa Leslie Sparks de Los Angeles 2,9
 % aux tirs Drapeau : Saint-Vincent-et-les-Grenadines Sancho Lyttle Comets de Houston 58,2 %
 % aux lancers francs Drapeau : États-Unis Drapeau : Russie Becky Hammon Silver Stars de San Antonio 93,7 %
 % à 3 points Drapeau : France Edwige Lawson-Wade
Drapeau : États-Unis Lisa Willis
Silver Stars de San Antonio
Liberty de New York
46,8 %

Récompenses individuelles[modifier | modifier le code]

Deanna Nolan, dans le meilleur cinq de la ligue.
Drapeau : États-Unis Candace Parker (Sparks de Los Angeles)
Drapeau : États-Unis Katie Smith (Shock de Détroit)
Drapeau : États-Unis Candace Parker (Sparks de Los Angeles)
Drapeau : États-Unis Lisa Leslie (Sparks de Los Angeles)
Drapeau : États-Unis Candice Wiggins (Lynx du Minnesota)
Drapeau : États-Unis Ebony Hoffman (Fever de l'Indiana)
Drapeau : États-Unis Mike Thibault (Sun du Connecticut)
Drapeau : États-Unis Vickie Johnson (Silver Stars de San Antonio)
  • All-WNBA First Team :
G Drapeau : États-Unis Lindsay Whalen (Sun du Connecticut)
F Drapeau : États-Unis Diana Taurasi (Mercury de Phoenix)
F Drapeau : États-Unis Candace Parker (Sparks de Los Angeles)
F Drapeau : Saint-Vincent-et-les-Grenadines Drapeau : États-Unis Sophia Young (Silver Stars de San Antonio)
C Drapeau : États-Unis Lisa Leslie (Sparks de Los Angeles)
  • All-WNBA Second Team :
G Drapeau : États-Unis Sue Bird (Storm de Seattle)
G Drapeau : États-Unis Drapeau : Russie Becky Hammon (Silver Stars de San Antonio)
G Drapeau : États-Unis Deanna Nolan (Shock de Détroit)
F Drapeau : États-Unis Asjha Jones (Sun du Connecticut)
F Drapeau : Australie Lauren Jackson (Storm de Seattle)
  • WNBA All-Defensive First Team :
F Drapeau : Portugal Ticha Penicheiro (Monarchs de Sacramento)
F Drapeau : États-Unis Tamika Catchings (Fever de l'Indiana)
C Drapeau : États-Unis Lisa Leslie (Sparks de Los Angeles)
F Drapeau : Saint-Vincent-et-les-Grenadines Drapeau : États-Unis Sophia Young (Silver Stars de San Antonio)
G Drapeau : Australie Tully Bevilaqua (Fever de l'Indiana)
  • WNBA All-Defensive Second Team :
F Drapeau : États-Unis Rebekkah Brunson (Monarchs de Sacramento)
F Drapeau : Australie Lauren Jackson (Storm de Seattle)
C Drapeau : États-Unis Sylvia Fowles (Sky de Chicago)
F Drapeau : États-Unis Katie Smith (Shock de Détroit)
G Drapeau : États-Unis Drapeau : Russie Deanna Nolan (Shock de Détroit)
  • WNBA All-Rookie First Team :
Drapeau : États-Unis Candice Wiggins (Lynx du Minnesota)
Drapeau : Libéria Matee Ajavon (Comets de Houston)
Drapeau : États-Unis Amber Holt (Sun du Connecticut)
Drapeau : États-Unis Candace Parker (Sparks de Los Angeles)
Drapeau : États-Unis Nicky Anosike (Lynx du Minnesota)
Drapeau : États-Unis Sylvia Fowles (Sky de Chicago)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]