Soukhoï Su-30

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Soukhoï Su-30
{{#if:
Un Soukhoï Su-30 de l'armée de l'air russe
Un Soukhoï Su-30 de l'armée de l'air russe

Constructeur Drapeau : Russie Soukhoï
Rôle chasseur multirôle
Statut En production
Premier vol 1989
Mise en service 1996
Date de retrait Toujours en service
Équipage
2
Motorisation
Moteur Saturn / Lyulka AL 31FL
Nombre 2
Type turboréacteur
Poussée unitaire 74,5 kN à sec
122,58 kN avec post-combustion
Dimensions
Envergure 14 70 m
Longueur 21 94 m
Hauteur 6 36 m
Surface alaire 62 04 m2
Masses
À vide 24 900 kg
Avec armement 34 500 kg
Maximale 33 500 kg
Performances
Vitesse maximale à basse altitude 1 350 km/h (Mach 2+ à haute altitude)
Plafond 18 000 m
Vitesse ascensionnelle 18 300 m/min
Rayon d'action 3 000 km
Armement
Interne Canon automatique GSh-30-1 (calibre de 30 mm)-
Charge offensive de 6000kg sur 10 points d'ancrage externes

Le Soukhoï Su-30 (Code OTAN Flanker-C) est un chasseur à réaction multirôle soviétique puis russe.

Contexte[modifier | modifier le code]

Avec l'arrivée aux États-Unis de nouveaux missile de croisière, l'Armée de l'air soviétique devait pouvoir disposer d'un chasseur capable, entre autres, d'intercepter toute menace loin des frontières de l'Union des républiques socialistes soviétiques. Un vol de plusieurs heures étant nécessaire à une interception lointaine, on décida de rajouter un membre d'équipage en tandem et une perche de ravitaillement en vol. Les ingénieurs choisirent le Su-27UB (version biplace d'entraînement) rebaptisé Su-27PU, comme base pour le nouvel avion, les travaux débutèrent en 1986 à l'usine Soukhoï IAPO à Irkoutsk.

Du Su-27PU au Su-30[modifier | modifier le code]

Les travaux portèrent sur la modernisation du cockpit, l'installation d'un récepteur GLONASS et de systèmes de navigation lointaine Oméga, LORAN et 'Mars'. L'avion modifié fit son premier vol début 1987 et le 23 juin de la même année effectua un vol Moscou-Komsomolsk-sur-l'Amour-Moscou d'une distance de 13 440 km et d'une durée de 15 h 42 qui nécessita quatre ravitaillements en vol. Les résultats se montrant positifs, on procéda à l'amélioration des paramètres offensifs. Ce Su-27 PU (désignation d'usine: T10PU-5) s'éleva dans les airs le 31 décembre 1989, à la suite des essais, l'État donna son accord pour la production en série de la machine, désignée Su-30.

Autres caractéristiques et missions[modifier | modifier le code]

Il se différencie aussi du Su-27UB de base par l'adoption d'un nouveau système d'armement comprenant un capteur optronique frontal analogue au Su-27 et permettant l'acquisition de cibles à longue portée. Ils possèdent des capacités tout-temps, un radar à balayage électronique, suivi de terrain, etc.

Le Su-30 assure des missions de supériorité aérienne, dissuasion nucléaire, frappe stratégique, interdiction, CAS, suppression de défenses antiaériennes, lutte anti-navire.

Nouvelles versions[modifier | modifier le code]

Le manque de financement conduisit l'OKB Soukhoï à développer une version à l'exportation baptisée Su-30K (K pour komercheski c'est-à-dire commercial), sa version modernisée, le Su-30MK, bénéficia d'une modernisation du radar et de l'accroissement de ses capacités d'emport de charge. La version modernisée non destinée à l'export se nomme Su-30M. Soukhoï profita de son expérience du programme Su-35, notamment en matière d'avionique pour faire du Su-30M(K) un chasseur redoutable pour les adversaires aériens, terrestres et marins.

En Inde, le Su-30MKI est produit sous la licence de Hindustan Aeronautics Limited (HAL). Le Su-30MKI est facilement reconnaissable des autres variantes, notamment par l'ajout de plans canard et de tuyères à poussée vectorielle.

Un Soukhoï Su-30MKI indien en premier plan

En Algérie, le Su-30MKA est un dérivé du Su-30MKI indien avec un système de navigation franco-russe au lieu d'un système israélien.

Avion de combat algérien Su-30MKA.
Su-30SM de l'armée de l'air russe.

Le Su-30 en action[modifier | modifier le code]

  • Drapeau de l'Algérie Algérie : au moins deux chasseurs multirôles lourds Su-30MKA, au moins un chasseur multirôle lourd Su-30MKR destiné à la reconnaissance électronique et visuelle déployé au nord Mali par l'AAF (Algerian Air Force). Les résultats de ce déploiement ne se sont pas fait attendre, les convois d'approvisionnement et les colonnes en déplacements des éléments d'Al Qaida au Maghreb Islamique (AQMI) et du Mouvement pour l'Unicité du Jihad en Afrique de l'Ouest (MUJAO), sont systématiquement traqués ou détruits au Nord Mali et dans la zone frontalière commune à l'Algérie, au Mali, au Niger et à la Mauritanie. Cette situation a poussé les terroristes islamistes aux abois à lancer un appel aux dons[1].

Accidents[modifier | modifier le code]

Pays utilisateurs[modifier | modifier le code]

Pays utilisant le Su-30 en 2007.
  • Drapeau de l'Angola Angola : 10 Su-30K commandé en octobre 2013, initialement indiens, repris en 2007 par Soukhoï[2].
  • Drapeau de l'Algérie Algérie : 44 Su-30 MKA/MKR (La variante MKR est une version de reconnaissance et guerre électronique spécifique a l'Algérie) + option pour 28 autres appareils à confirmer[3],[4],[5].
  • Drapeau de la Biélorussie Biélorussie : 18 Su-30K ex-Indiens achetés en septembre 2012[6]
  • Drapeau de la République populaire de Chine Chine : 127 Su-30MKK[7] et 23 Su-30MK2s
  • Drapeau de l'Inde Inde : 105 Su-30K/MKI (pour Modernizirovanniy Kommercheskiy Indiskiy) réceptionnés (octobre 2009) depuis 1996. Total prévu en 2018 de 330 appareils[8]. 50 Su-30MKI avec empennages canards et poussée vectorielle ont été achetés en Russie, les autres sont fabriqués sous licence.
  • Drapeau de l'Indonésie Indonésie : 4 Su-30MK2. 6 autres appareils ont été commandés en janvier 2012 pour une livraison en 2013[9].
  • Drapeau de la Malaisie Malaisie : 18 Su-30MKM
  • Drapeau de l'Ouganda Ouganda : 3 Su-30MK2 ont été livrés au mois d'octobre 2011 sur une commande de huit appareils[10]
  • Drapeau de la Russie Russie : 16 Su-30M2
  • Drapeau du Venezuela Venezuela : 24 Su-30Mk2
  • Drapeau de la République socialiste du Viêt Nam Viêt Nam : 24 Su-30MK2V et 12 Su-30 MK-2 supplémentaires ont été commandés pour 450 millions dollars. La livraison est prévu entre 2014 et 2015[11].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sukhoi Su-30

Sur les autres projets Wikimedia :

Aéronefs comparables

Su-7 - Su-9/Su-11 - Su-15 - Su-17/Su-20/Su-22 - Su-24 - Su-25 - Su-27 et dérivés - Su-47

Variantes

Références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • (ru) Valerii Bagratinov, Avions supersoniques du monde

Liens externes[modifier | modifier le code]