Soukhoï Su-35

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pix.gif Soukhoï Su-35 Su-27 silhouette.svg
Su-35UB.jpeg Vue de l'avion

Constructeur Drapeau : Russie Soukhoï
Rôle Avion de chasse
Premier vol 28 juin 1988
Mise en service 2012
Coût unitaire 40M - 48M
Nombre construits 48
Équipage
1 pilote
Motorisation
Moteur NPO Saturn AL-35F (AL-31FM)
Nombre 2
Type turboréacteur à double flux avec postcombustion et poussée vectorielle
Poussée unitaire 130 KN avec PC
Dimensions
Envergure 15,2 m
Longueur 22,2 m
Hauteur 6,4 m
Surface alaire 46,50 m2
Masses
À vide 17 000 kg
Carburant 10 500 kg
Avec armement 26 400 kg
Maximale 35 800 kg
Performances
Vitesse maximale à basse altitude : 1 400 km/h
à haute altitude : 2 500 km/h (Mach 2,05)
Plafond 19 000 m
Vitesse ascensionnelle 18 000 m/min
Rayon d'action Sans ravitaillement 4000 [1] km

Le Soukhoï Su-35 (code OTAN Flanker-E) est un chasseur russe. Il a été créé dans le but d'accroître les capacités offensives du Su-27 et de lui donner la possibilité de détruire tant les cibles aériennes que de surface.

Conception[modifier | modifier le code]

La conception du Su-35 débuta fin 1983 sous la direction de Nikolaï Nikitine. L’avion était alors appelé Su-27M issu de la transformation d'un Su-27 de série en 1987. Le premier vol d'un Su-27M eut lieu le 28 juin 1988 et le premier appareil de série vola en avril 1992 ; c'est à ce moment-là qu'il prit la dénomination Su-35. Douze prototypes ont été produits : 701 à 712, 711 et 712 étant des Su-37.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Les trois premiers prototypes de Su-35 (701 → 703) se présentaient comme des chasseurs à trois plans cinq fois plus instables que le Su-27 et équipés de nouvelles commandes de vol électriques quadruplexées. Pour l'augmentation de l'agilité et l'amélioration des performances au décollage et à l'atterrissage, on leur ajouta des plans canards. Les plans canards servent également à souffler la couche limite par la génération de vortex afin d'empêcher son décollement brutal aux grands angles d'incidence et jouent le rôle de fente aux grandes incidences. Les canards sont présents sur le Su-33 (version navalisée), le Su-30MKI (version biplace utilisée par l'Inde) ainsi que sur le Su-37 (démonstrateur dit « hypermanœuvrant », 2 exemplaires construits), mais cette option a finalement été abandonnée, comme le montre le Su-35S[2].

Il faut bien faire la différence entre le Su-35 (Su-27M) des années '80 et le Su-35BM (Bolshaya Modernisatziya) des années 2000, qui entrera en service très bientôt dans la VVS sous le nom de Su-35S. La différence entre les deux avions est grande : le Su-35BM utilise la poussée vectorielle, un nouveau radar et des commandes de vol 100 % électriques, alors que les premiers prototypes étaient plus proches des versions améliorées du 27 telles que le Su-27SM2 . La voilure, reliée au fuselage par d'importants apex, fait largement appel aux matériaux composites et aux alliages aluminium-lithium et possède une plus grande épaisseur permettant une plus grande capacité en carburant. L'aérofrein a été banni, les volets des empennages verticaux assurent désormais cette fonction en se braquant tous les deux vers l'intérieur[3]. Les dérives, elles, ont été agrandies et contiennent un réservoir de carburant. L'avion est muni d'une perche de ravitaillement en vol logée dans le côté gauche. Le pilote, assis sur un siège éjectable KD-36M incliné à 30° dit "Zéro-Zéro", peut visualiser les informations nécessaires sur trois écrans multifonctions en couleur et un quatrième monochrome. Le Su-35 est équipé du système HOTAS, mais conserve un manche central (entre les jambes du pilote)[4].

Équipements[modifier | modifier le code]

Le Su-35 est le premier chasseur au monde à avoir deux radars, un N-011 multimode à balayage électronique à l'avant et un N-012 dans le cône de queue. Le N-011 est capable d'acquérir 15 cibles et d'en engager 8, sa portée est de plus de 100 km pour un objectif d'une SER de 0,01 m2[5]. Il possède également un capteur optronique frontal capable de travailler en mode infrarouge et télémètre laser, des systèmes d'alerte radar et de brouillage actif et des leurres électroniques et thermiques.


Historique[modifier | modifier le code]

La nouvelle version de Su-35 a effectué son premier vol le 19 février 2008. Le 14 avril 2009, un prototype Su-35BM s'est écrasé lors d'un essai au sol à haute vitesse. Le 18 août de la même année, le ministère russe de la Défense a annoncé un contrat pour 48 Su-35S (série) ainsi que 16 Su-27/30 devant être livrés d'ici à 2015. En novembre 2009, Sukhoi a commencé la fabrication sur le premier avion de série. Le 14 octobre 2010, Sukhoi a annoncé que la première production de Su-35S est terminée et que le premier avion serait livré au ministère russe de la Défense d'ici la fin de l'année. En mai 2011, le premier modèle de production du Su-35S a décollé pour la première fois. En 2009, Sukhoi a estimé que le Su-35 serait fabriqué à un rythme de de 24-30 avions chaque année entre 2010 et 2020 mais en mars 2012, 4 séries Su-35S ont été achevées.

Du 17 au 23 juin 2013 à l'occasion du Salon du Bourget, un Su-35S piloté par le chef pilote d'essais Soukhoï a effectué des vols de démonstration de 15 minutes.

Photomontage présentant différentes phases d'une figure de voltige libre effectuée par un Soukhoï Su-35 lors du Salon du Bourget 2013.

A savoir que pour beaucoup de spécialiste les Su-35 est actuellement considéré comme le meilleur avion du monde produit en série, son concurrent américain F-35 , a pris beaucoup de retard et coûte extrêmement cher. Les dirigeants australien ont tenu à comparer les F-35 dans lesquelles ils ont investi et le Su-35, et ils se sont rendu a l'évidence que le Su-35 est plus endurant , et a un plafond plus élevé.[réf. nécessaire]

Culture Populaire[modifier | modifier le code]

Le Su-35 est jouable dans :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Or les avions russes étaient conçus pour l’infinie étendue du territoire national du pays. Ils couvrent 4000 kilomètres sans avoir besoin de refaire le plein. Lire la suite: http://french.ruvr.ru/radio_broadcast/67041912/259163373/
  2. « 4++ generation fighter Su-35S », RIA Novosti,‎ 2011
  3. http://www.uacrussia.ru/en/models/military/su-35/su-35_design/
  4. http://www.rusarm.ru/cataloque/airf0rces_cataloque.html
  5. Iouri Zaïtsev, « Le Su-35 : un chasseur à un pas de la 5e génération », RIA Novosti,‎ 24 septembre 2007 (consulté le 27 juillet 2012)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Ordre de désignation

Su-7 - Su-9/Su-11 - Su-15 - Su-17/Su-20/Su-22 - Su-24 - Su-25 - Su-27 et dérivés - Su-47

Variantes