Iliouchine Il-96

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Iliouchine Il-96
IL-96-300 de la compagnie aerienne Cubana sur l'aéroport international de la Havane
IL-96-300 de la compagnie aerienne Cubana sur l'aéroport international de la Havane

Rôle Avion de ligne
Constructeur Drapeau : Russie Iliouchine
Équipage 2 ou 3 selon les versions
Premier vol
Mise en service
Premier client Aeroflot
Coût unitaire 40 à 50 millions de $
Production 1993 -
Dérivé de Iliouchine Il-86

L'Ilyuchin Il-96 est un avion de transport commercial long courrier russe réalisé par la société Iliouchine.

Historique[modifier | modifier le code]

Iliouchine Il-96-300 sur l'aéroport de Shanghaï

En 1986/1987 commencèrent l'étude et la réalisation de trois prototypes destinés aux essais en vol et deux cellules d'essai statiques et dynamiques.

Le premier vol du premier prototype, le SSSR-96000 eut lieu le 28 septembre 1988 sur l'aérodrome de Moscou-Touchino (appelé aussi Khodynka (en)), suivi du deuxième en novembre 1989. Le 29 décembre 1992, la version série de l'Il-96-300 fut certifiée à la fin des essais en vol. Cet avion fut le premier avion russe à ne pas recevoir de code OTAN.

Aeroflot exploite six appareils sur différentes lignes internationales et intérieures.

Comparé à l'Iliouchine Il-86, il s'agit d'une conception entièrement nouvelle, même si les deux appareils se ressemblent beaucoup extérieurement. L'Il-96 se distingue par son envergure plus importante et sa dérive plus haute. De plus il possède des ailerettes. Il devait concurrencer la famille des Airbus A330/A340 sur le marché russe et remplacer les Iliouchine Il-62 vieillissants d'Aeroflot et des compagnies qui lui succédèrent suite à l'effondrement de l'Union soviétique ainsi que des Il-62 de Cubana et de CAAC.

Cubana avait continué à exploiter les deux vieux types d'appareils jusqu'à ce qu'en 2005 (mars et décembre) les deux premiers Il-96-300 (entre autres, l'avion présidentiel) s'y ajoutent. En avril 2006, un contrat a été signé portant sur la fourniture de deux IL-96-300 supplémentaires. CAAC, qui a été par la suite privatisée et s'appelle aujourd'hui Air China s'est entre temps équipée d'avions européens et américains.

Les versions[modifier | modifier le code]

IL-96-300-PU du président russe lors de sa visite en Namibie.

Il-96-300[modifier | modifier le code]

La version de base de l'Il-96-300 est propulsée par quatre turboréacteurs à soufflante Aviadvigatel PS-90A et peut emporter jusqu'à 300 passagers. Le président russe Dimitri Medvedev dispose d'un appareil de ce type (version spéciale Il-96-300PU).

La fin de la production est en vue et même imminente, car Cubana est la seule compagnie non russe à exploiter l'appareil et Aeroflot réfléchit si elle ne va pas annuler sa commande de six exemplaires.

Il-96M et Il-96T[modifier | modifier le code]

Le Il-96M est une évolution du Il-96-300 (fuselage allongé de 9 m environ) équipée d'avionique occidentale et de moteurs Pratt & Whitney PW2337 pouvant emporter 375 passagers (en trois classes). L'Il-96T est une version cargo équipée d'une porte de 3,6 x 2,6 m dans la partie avant du fuselage.

Ilyushin Il-96T au salon aéronautique de Moscou MAKS 1999

Afin de rattraper son retard vis-à-vis de la concurrence occidentale en termes de consommation en carburant et de rentabilité de l'exploitation, Iliouchine travailla dès la fin du régime communiste en Union soviétique à l'évolution de l'Il-96 pour utiliser dans des domaines importants des technologies venues de l'ouest. La nouvelle variante était propulsée par 4 turboréacteurs double-flux Pratt & Whitney PW2337 de 164,6 kN de poussée chacun. Le poste de pilotage avait été entièrement reconçu pour intégrer une avionique numérique de Rockwell-Collins qui rendait l'ingénieur navigant superflu. Le prototype choisi était le Il-96-300 d'origine allongé en conséquence et adapté aux spécifications de l'Il-96M. Il fit son premier vol le 5 avril 1993.

Le premier Il-96T, qui était aussi le premier Il-96 de la série M/T fit son premier vol le 16 mai 1997. La certification russe fut prononcée en mars 1998, celle de la FAA en juin 1999. Le Il-96T devint ainsi le premier type d'avion russe officiellement certifié par la FAA.

Le projet fut confronté très tôt à des difficultés financières et dut être arrêté officiellement en 2001 après que la banque d'import-export américaine (Export-Import Bank of the United States) eut mis fin aux tractations sur le financement des systèmes d'avionique et de motorisation. À cette date-là, seuls les deux exemplaires cités plus haut existaient (Il-96M et Il-96T). Suite à cette décision, les moteurs Pratt & Whitney déjà livrés et avionnés durent être rendus au fournisseur et les contrats (portant entre autres sur 17 Il-96M et sur 3 Il-96T destinés à Aeroflot) furent résiliés.
Iliouchine décida alors de développer sur la base de l'Il-96M/T une nouvelle variante désignée Il-96-400(T) équipée de nouveau de réacteurs de fabrication russe.

Le prototype Il-96M reçut des moteurs Aviadvigatel PS-90A et sert de prototype sous la désignation Il-96-400.

Il-96-400 & Il-96-400T[modifier | modifier le code]

L'Il-96-400 est un Il-96M dont le fuselage a lui aussi été allongé de 9 mètres par rapport à l'Il-96-300. Il peut emporter jusqu'à 375 passagers en configuration trois classes. La version Il-96-400T (dérivée de l'Il-96T) est uniquement destinée au transport de fret (porte cargo de 3,6 x 2,6 m dans le fuselage avant).

Suite à la fin du projet d'occidentalisation, le nouveau prototype fut modifié et équipé de moteurs améliorés Aviadvigatel PS-90A1 d'une poussée de 171 kN. Il était d'abord prévu d'adapter en 2001 aux spécifications de l'Il-96-400T le seul Il-96T construit et de le livrer début 2002 à Atlant-Soyuz Airlines. Ce plan ne fut pas réalisé. Confronté à des problèmes de financement, le projet subit un choc presque fatal lorsque Aeroflot décida d'acheter des McDonnell Douglas MD-11 d'occasion au lieu des Il-96-400T.

Début 2006 commença la production des premiers Il-96-400T qui devaient être livrés début 2007 aux deux clients de lancement Atlant-Soyuz Airlines et AirBridge Cargo (Volga-Dnepr Group of Companies) qui en avaient commandé respectivement deux et dix exemplaires[1].

La compagnie chinoise Silk Way Airlines (en) a également émis une lettre d'intention portant sur dix avions de type Il-96-400T [2]. Les premières commandes pour la version passagers ont été annoncées en août lorsque le gouvernement du Zimbabwe déclara vouloir acheter cinq Il-96-400 pour la compagnie nationale Air Zimbabwe.

Le ministère de la Défense russe indiqua en janvier 2006 qu'il envisageait de développer de futurs ravitailleurs stratégiques Il-96-400VT et -400VKP sur la base de l'Il-96-400T. On considère que le besoin représente vingt à quarante exemplaires et Iliouchine espère exporter environ soixante appareils vers la Chine et/ou l'Inde [3].

En août 2006, Iliouchine annonça arrêter la fabrication de l'Il-96-300 dès que les derniers appareils commandés auraient été livrés et ne plus fabriquer que les versions Il-96-400 et Il-96-400T [4]. À l'heure actuelle, Iliouchine pense produire chaque année une dizaine d'Il-96 et des discussions sont en cours avec Rolls-Royce pour utiliser des moteurs Trent pour augmenter les chances à l'exportation de l'appareil.

Il-96-550 (projet)[modifier | modifier le code]

Projet datant des années 1990. Appareil à deux ponts pouvant emporter jusqu'à 550 passagers, destiné à faire concurrence à l'Airbus A380. On considère que le projet est abandonné.

Il-98 (projet)[modifier | modifier le code]

Depuis 1995 environ, Iliouchine essaie de développer un biréacteur appelé Il-98 destiné au transport de passagers et de fret sur la base de l'Il-96 [5]. Pour sa motorisation, les moteurs Rolls-Royce Trent 800, Pratt & Whitney PW4000 et General Electric GE90 sont envisagés.
Notamment suite à l'échec définitif du programme jet Il-96M/T, un silence épais entourait ce projet et on le croyait abandonné. En février 2006 cependant, il fut confirmé qu'il était toujours d'actualité et qu'on était à la recherche de clients. Ceci découle des paroles de Valery Bezverkhny, vice-président d'IRKOUT et l'un des futurs dirigeants du groupe aéronautique russe (OAK) en cours de création et qui regroupera à partir de septembre 2006 toutes les activités industrielles des sociétés Iliouchine, IRKOUT, Yakovlev, MiG, Soukhoï et Tupolev[6].

Critiques[modifier | modifier le code]

IL 96-300 de la compagnie aérienne Cubana à l'aéroport de Paris-Orly
  • La compagnie Pulkovo Airlines, concurrente d'Aeroflot et opérant à partir de l'aéroport Pulkovo de Saint-Petersbourg a annoncé vouloir se débarrasser au plus vite de sa flotte composée d'Il-86 et d'Il-96 car les coûts d'exploitation seraient inacceptables en regard du faible nombre de passagers transportés sur les lignes intérieures russes.
  • De début août 2005 jusqu'au 3 octobre 2005, tous les Il-96-300 ont été cloués au sol par suite d'incidents avec le système de freinage, notamment sur l'appareil du président Vladimir Poutine, à la suite de quoi le directeur de la production Vyatcheslav Salikov et l'ingénieur en chef du programme Il-96 Vyatcheslav Terentiev ont été démis de leurs fonctions.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Iliouchine Il-96 aux couleurs de l'Aeroflot
Le salon de l'economic class dans un Il-96 de la Cubana
Moteur PS 90A de l'avion
  Paramètres Il-96-300 Il-96M Il-96T Il-96-400 Il-96-400T
  Longueur 55,3 m 64,7 m 63,9 m 63,9 m 63,9 m
  Envergure 57,6 m 60,1 m 60,1 m 60,1 m 60,1 m
  Hauteur 17,6 m 15,7 m 15,7 m 15,7 m 15,7 m
  Surface alaire 392 m2 392 m2 392 m2 392 m2 392 m2
  Masse maximale au décollage 216 t 270 t 270 t 265 t 265 t
  Vitesse de croisière 870 km/h 870 km/h 870 km/h 870 km/h 870 km/h
  Nombre de passagers* ou charge utile maxi. 300 / 262 / 235 436 / 386 / 315 92 t 436 / 386 / 315 92 t
  Distance franchissable maxi. 13 500 km 11 500 km 9 700 km 12 000 km 11 300 km
  Distance franchissable avec charge utile maxi. 9 000 km 6 100 km 5 200 km 5 600 km 4 800 km
  Motorisation  4 Aviadvigatel PS-90A
de 160 kN chacun
 4 Pratt & Whitney PW2337
de 170 kN chacun
 4 turboréacteurs à double flux
Aviadvigatel PS-90A1 de 171 kN chacun
  Distance de décollage mini. 3 150 m 2 600 m 2 600 m 2 700 m 2 700 m
  Distance d'atterrissage mini. 2 100 m 1 650 m 1 650 m 1 650 m 1 650 m
  Équipage (en poste de pilotage) 3 2 2 2 2

* configuration avec : 1 classe / 2 classes / 3 classes

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :