Antonov An-30

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Antonov An-30
Vue de l'avion.
Vue de l'avion

Rôle cartographie et reconnaissance
Constructeur Antonov
Équipage 5-7
Premier vol 1974
Dimensions
Longueur 24,826 m
Envergure 29,198 m
Hauteur 8,32 m
Aire alaire 74,98 m²
Masse et capacité d'emport
Max. à vide 15,59 t
Max. au décollage 23 t
Motorisation
Moteurs 2 turbopropulseurs AI-24VT
Performances
Vitesse de croisière maximale 430-475 km/h
Vitesse maximale 540 km/h
Autonomie avec réserves pour 1 heure de survol : 2 600 km
Altitude de croisière 8 300 m

L'Antonov An-30 (Code OTAN : Clank) est un avion biturbopropulseur dérivé de l'An-24, destiné à la reconnaissance et à la cartographie.

Conception[modifier | modifier le code]

Nommé au début An-24FK, il a été créé au début des années 1970 pour remplacer les Li-2, Il-14 et An-2. Il effectua son premier vol en 1974. Le nombre exact d'An-30 produit n'est pas connu, mais il fut livré à une dizaine de pays.

Description[modifier | modifier le code]

À la différence de l'An-24, le radar a été déplacé vers le dessous du fuselage (comme sur l'Il-76) pour faire place au nez vitré de la cabine du navigateur-photographe. À cause de celle-ci, le cockpit se situe plus haut pour garder un champ de vision acceptable. Autres différences, la porte et la rampe de chargement arrière ont disparu. L'An-30 possède en outre des appareils photographique sous le ventre, une porte cargo à tribord et un laboratoire de traitement de films.

Engagements/utilisations[modifier | modifier le code]

L'An-30 a participé à la guerre d'Afghanistan et aux guerres de Tchétchénie. Il participe au programme Ciel ouvert.

Versions[modifier | modifier le code]

  • An-30 : Version standard de surveillance aérienne ;
  • An-30B : Version améliorée utilisée par les forces aériennes russes.
  • An-30M : Version surnommée « nettoyeur du ciel » en raison de sa mission qui consiste à libérer des capsules de CO2[réf. nécessaire] dans les nuages afin de les décharger de leur eau au-dessus des feux de forêt ou de répartir les précipitations sur de vastes régions. Pour ce faire il emporte 8 récipient de granulé de CO2 et six récipients extérieurs peuvent larguer 384 cartouches météorologiques.

Sources[modifier | modifier le code]

  • (ru) N. Iakoubovitch, Tous les avions de O.K Antonov
  • Pierre Gaillard, Avions et hélicoptères militaires d'aujourd'hui, éditions Larivière, coll. « DOCAVIA »,‎ 1999, 304 p. (ISBN 2-907051-24-5)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :