Yakovlev Yak-52

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Yakovlev Yak-52
Un Yak-52 en vol
Un Yak-52 en vol

Rôle Avion d'entrainement et de voltige
Constructeur Drapeau : URSS Yakovlev
Équipage Biplace
Premier vol 1976
Mise en service 1979
Retrait Toujours en service
Dérivé de Yakovlev Yak-50
Variantes Yakovlev Yak-50
Motorisation
Moteurs 1 Vedeneyev M14P, 9 cylindres en étoile suralimenté par compresseur
Puissance totale 268 kW
(360 ch)
Performances
Vitesse de croisière maximale 190 km/h
Vitesse maximale 360 km/h
Autonomie 550 km

Le Yakovlev Yak-52 est un modèle soviétique d'avion d'entraînement et de voltige. Il s'agit d'une variante bi-place du Yak-50 (en) dont il reprend de nombreux éléments.

Yakovlev Yak-52s au meeting de Wairarapa (en) en 2007

Histoire[modifier | modifier le code]

Son premier vol date de 1976, mais il est encore produit actuellement en Roumanie. Cet avion d'entrainement soviétique, destiné aussi bien aux pilotes civils que militaires de la DOSAAF, était équipé d'un équipement radio et de guidage spécifique adapté uniquement à la navigation en Union soviétique. Son autonomie de vol a été volontairement limitée à 2 heures de vol environ.

Technique[modifier | modifier le code]

Le Yak-50 est motorisé par le Vedeneyev M14P, un moteur de 9 cylindres en étoile suralimenté par compresseur. Celui-ci développe 360 ch et entraîne une hélice à deux pales tournant dans le sens anti-horaire. Le pas variable est contrôlé par un système hydraulique. Le démarrage les trains d'atterrissage., les freins et les volets d'intrados sont commandés par système pneumatique. Pour affronter les rigueurs des hivers soviétiques et permettre au moteur de chauffer au parking et de maintenir sa température, le capot du Yak-50 est doté de volets contrôlés par une tringlerie, permettant de limiter le flux d'air entrant sous le capot moteur. Le Yak-52 est perché sur des trains tricycles rentrants, contrairement à sa variante monoplace qui repose sur des trains classiques (rentrants aussi).

Variantes[modifier | modifier le code]

Aerostar, en Roumanie, assure la transformation des Yak-52 en Yak-52TW. Cette transformation consiste en une modification du train d'atterrissage et à un passage en train classique, ainsi qu'au remplacement de l'hélice bipale par un modèle tripale, impliquant moins de force gyroscopique[réf. souhaitée]. De même les réservoirs sont déplacés vers l'extérieur des ailes, avec une capacité d'emport de carburant supérieure. D'autres améliorations sont aussi effectuées telles qu'une modernisation de l'instrumentation.

Opérateurs militaires[modifier | modifier le code]

DOSAAF (en) Yak-52
Yakovlev Yak-52 ld.svg

Notes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :