Tupolev Tu-2

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pix.gif Tupolev Tu-2 Su-27 silhouette.svg
Tupolev Tu-2 (China Aviation Museum).jpg Vue de l'avion

Constructeur Tupolev
Rôle bombardier
Premier vol 29 janvier 1941
Mise en service 1941
Date de retrait Années 1950 pour les soviétiques, années 1970 pour les chinois
Nombre construits 2 257
Équipage
4
Motorisation
Moteur Shvetsov ASh-82 (en)
Nombre 2
Type moteur à piston
Puissance unitaire 1 850 ch
Dimensions
Tupolev Tu-2.svg
Envergure 18,86 m
Longueur 13,80 m
Hauteur 4,13 m
Surface alaire 48,50 m2
Masses
À vide 7 601 kg
Avec armement 10 538 kg
Maximale 11 768 kg
Performances
Vitesse maximale 521 km/h
Plafond 9 000 m
Vitesse ascensionnelle 8,2 m/min
Rayon d'action 2 020 km
Armement
Interne 1 500 kg de bombes

2 canons ShVAK de 20 mm dans les ailes
3 mitrailleuses arrière ShKAS de 7,62 mm dans la verrière, sur le dos et sous le ventre de l'appareil

Externe 2 270 kg de bombes

Le Tupolev Tu-2 est un bombardier haute vitesse soviétique de la Seconde Guerre mondiale.

Conception et développement[modifier | modifier le code]

Le Tu-2 a été conçu pour répondre au besoin d'un bombardier rapide ou bombardier en piqué, avec une forte capacité d'emport interne et une vitesse proche de celles des chasseurs monoplaces. Comparable au bombardier allemand Junkers Ju 88, plusieurs versions furent produites : torpilleurs, intercepteurs, reconnaissance.

Désigné Samolyet 103 (Avion 103), il a été développé par des prisonniers, dont Serguei Korolev, père du programme spatial soviétique. Le premier prototype a été terminé dans l'usine N156 et fit son premier vol d'essai le 29 janvier 1941, piloté par Mikhail Nioukhtikov. Quand le moteur Mikulin AM-37 (en) fut abandonné pour concentrer les efforts sur le Mikulin AM-38F (en) de l'Iliouchine Il-2, Andreï Tupolev a dû revoir la conception de l'avion pour s'adapter au nouveau moteur. Les différentes version du Tu-2 sont également connues sous les désignations ANT-58 à ANT-69.

Au total, 2 257 Tu-2 ont été produits.

Service[modifier | modifier le code]

Construit de 1941 à 1948, le Tu-2 était, après le Petliakov Pe-2, le plus important bombardier bimoteur soviétique. Sa conception fut le retour en grâce de Andreï Tupolev après une période de détention. Plus rapide et plus agile, le Tu-2 pouvait transporter une plus grande charge sur une plus grande distance que quasiment tous les bombardiers moyens engagés par les différentes armées de la Seconde Guerre mondiale. Il est resté en service jusqu'en 1950.

Les forces britanniques et américaines ont rencontré plusieurs Tu-2 chinois pendant la Guerre de Corée. Entre 1958 et 1962, les Tu-2 chinois ont participé à des missions d'attaque au sol, de reconnaissance et de liaison dans le cadre des actions anti-émeutes sur le plateau tibétain (Qinghai, Tibet, sud de Gansu, ouest de Sichuan). L'armée chinoise a retiré du service ses Tu-2 à la fin des années 1970.

C'est l'un des rares avions soviétiques construits durant la Seconde Guerre mondiale à avoir servi suffisamment longtemps pour recevoir une dénomination OTAN : « Bat ».

Variantes[modifier | modifier le code]

Appareil 103, ANT-58
La version initiale avec un équipage de 3 personnes. Vitesse maximale : 635 km/h à 8 000 m. Deux moteurs Mikulin AM-37 (en) à refroidissement par eau de 1.400 ch. 1941.
Appareil 103U, ANT-59
Inspiré du Junkers Ju 88, l'équipage compte 4 personnes. Vitesse maximale : 610 km/h. Mêmes moteurs que ANT-58.
ANT-67
Bombardier à long rayon d'action, 5 hommes d'équipage.
Tu-1 (ANT-63P)
Chasseur/escorteur à long rayon d'action, 3 hommes d'équipage.
Tu-2
Deux moteurs Shvetsov ASh-82 (en) refroidissement par air de 1 450 ch. Plus forte trainée. 1942.
Tu-2S (ANT-61)
Deux moteurs à pistons en étoile Shvetsov ASh-82FN (en) de 1 850 ch. 1943.
Tu-2D (ANT-62)
Version à long rayon d'action. Deux moteurs Shvetsov ASh-82FN (en) (?) de 1 850 ch. 1943 (?)
Tu-2DB (ANT-65)
Bombardier à long rayon d'action.
Tu-2F (ANT-64)
Version de reconnaissance photographique.
Tu-2G
Version de transport de marchandise à grande vitesse.
Tu-2K
Deux unités produites pour tester des sièges éjectables.
Tu-2M (ANT-61M)
Deux moteurs à pistons en étoile Shvetsov ASh-83 (en) de 1 900 ch.
Tu-2N
Banc d'essai pour tester le turboréacteur Rolls-Royce Nene.
Tu-2 Paravan
Deux unités produites pour tester la destruction des câbles des ballons de barrage.
Tu-2R
Version de reconnaissance.
Tu-2RShR
Prototype, armé d'un canons de 57 mm à l'avant du fuselage.
Tu-2Sh
Version d'attaque au sol.
Tu-2/104
Prototype d'intercepteur tout-temps.
Tu-2T (ANT-62T)
Bombardier-torpilleur.
Tu-6
Appareil de reconnaissance.
Tu-8 (ANT-69)
Bombardier à long rayon d'action.
Tu-10 (ANT-68)
Prototype de bombardier multirôle.
UTB
Bombardier d'entraînement. Deux moteurs Shvetsov ASh-21 (en) de 690 ch créés par Soukhoï OKB en 1946

Utilisateurs[modifier | modifier le code]

World War Two operators
Un exemplaire de Tu-2 soviétique
Drapeau de l’URSS Union soviétique
Post-War operators
Drapeau de la Bulgarie Bulgarie
Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Drapeau de la Hongrie Hongrie
Drapeau de l'Indonésie Indonésie
Drapeau de la Corée du Nord Corée du Nord
Un exemplaire de Tu-2 au Musée de l'Armée polonaise
Drapeau de la Pologne Pologne
Roumanie Roumanie
Drapeau de l’URSS Union soviétique

Appareils comparables[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :