Province de Liège

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Liège (province))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Liège (homonymie).
Province de Liège

Provinz Lüttich

Blason de Province de Liège  Provinz Lüttich
Héraldique
Drapeau de Province de Liège  Provinz Lüttich
Drapeau
Localisation de la province en Belgique
Localisation de la province en Belgique
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Drapeau de la Communauté germanophone de Belgique Communauté germanophone
Chef-lieu Drapeau de la ville de Liège Liège
Arrondissements Huy
Liège
Verviers
Waremme
Gouverneur Michel Foret
ISO 3166-2 BE-WLG
Code INS 60000
Démographie
Population 1 083 400 hab. (01/01/2012)
Densité 281 hab./km2
Géographie
Superficie 386 200 ha = 3 862 km2
Localisation
Les 84 communes de la province
Les 84 communes de la province
Liens
Site web www.provincedeliege.be

La province de Liège (Provinz Lüttich, en allemand) est une province belge située dans l'Est de la Région wallonne ; elle est placée sous la tutelle de cette dernière.

Histoire[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : Principauté de Liège et Ourthe (département).

L'origine de la Province de Liège remonte à 1795. Lors de la réunion de la principauté de Liège à la France révolutionnaire, le département de l'Ourthe (parfois orthographié Ourte) fut principalement fondé sur la réunion de la Principauté de Stavelot-Malmedy et de la partie centrale de la Principauté de Liège.

À la chute du Premier Empire, ce département fut dissous et remplacé, en 1814, par la Province de Liège à l'époque du Royaume uni des Pays-Bas.

Après 1830, la province de Liège devint belge et ce n'est qu'en 1919 que ses frontières orientales furent définitivement fixées, avec l'annexion des cantons de l'Est à la Belgique.

À la suite de la fixation de la frontière linguistique de 1963, certaines communes ont changé d'appartenance provinciale, dont Landen qui fut rattachée au Brabant (à l'époque unitaire), ou la commune de Fourons à l'origine liégeoise qui s'est retrouvée rattachée contre son gré[1] à la province du Limbourg. Depuis cette époque, une liste électorale francophone (« Retour à Liège ») demande la réunion de la commune à la province de Liège. Cependant, l'évolution démographique et l'attribution aux Néerlandais vivant en Belgique du droit de vote aux élections communales jouent en défaveur des francophones.

Géographie[modifier | modifier le code]

Cette province a pour chef-lieu la ville de Liège, sa superficie est de 3 862 km2, pour 1 067 685 habitants (1er janvier 2010). Elle est composée de 84 communes réparties en quatre arrondissements administratifs : Huy, Liège, Verviers et Waremme. L'Est de la province appartenait, avant 1920 et le traité de Versailles, à la Prusse (villes d'Eupen, Malmedy, Saint-Vith). La province abrite dans la région des Hautes Fagnes le sommet géographique de la Belgique à 694 mètres : le signal de Botrange.

Provinces voisines[modifier | modifier le code]

Provinces et autres entités limitrophes de la province de Liège
Brabant wallon • Brabant flamand Limbourg belge • Limbourg néerlandais
Namur province de Liège Rhénanie-du-Nord-Westphalie (Allemagne)
Luxembourg belge • District de Diekirch (Luxembourg) Rhénanie-Palatinat (Allemagne)

Démographie[modifier | modifier le code]

Au 1er janvier 2011, la province de Liège comptait 1 077 203 habitants. L'arrondissement administratif de Liège, avec 616 491 habitants au 1er janvier 2012, est de loin le plus peuplé de la province[2].

Population par arrondissement[modifier | modifier le code]

Population de droit au premier juillet ou au premier janvier de chaque année[3] :

Arrondissement 01-07-2003 01-07-2004 01-07-2005 01-07-2006 01-01-2010
Huy 102 423 102 900 103 597 104 262 107 832
Liège 585 930 587 531 589 203 591 906 604 062
Verviers 268 886 269 982 272 039 274 148 280 203
Waremme 70 102 70 858 71 749 72 524 75 588
Province de Liège 1 027 341 1 031 271 1 036 588 1 042 840 1 067 685

Économie[modifier | modifier le code]

Aux industries de l'agglomération liégeoise et de ses satellites s'ajoutent des cristalleries, comme celles de Val-Saint-Lambert, des sucreries et des distilleries (Hesbaye), des fabriques de sirops et de confitures, des fromageries (pays de Herve), des fabriques de pains d'épices et des chocolateries (région de Verviers). Quoique puissamment industrielle, la province de Liège possède d'importantes ressources agricoles : céréales, vergers, élevage (chevaux, bovins), exploitation forestière, etc.[4]

Transports[modifier | modifier le code]

La province dispose d'un important réseau autoroutier vers les grandes villes belges et les pays voisins ainsi que des liaisons TGV (Thalys) et ICE en gare des Guillemins, vers Bruxelles et l'Allemagne. Le port autonome de Liège et l'aéroport de Liège sont également deux outils logistiques importants en cours de développement. Le réseau de voies d'eau permet des communications aisées vers Anvers via le canal Albert, vers le nord et le sud de l'Europe via la Meuse.

Cette province compte neuf communes germanophones (qui forment la Communauté germanophone) situées dans l'Est de la province dans l'arrondissement administratif de Verviers.
Deux communes, Waimes et Malmedy, sont dites à facilités linguistiques ; autrement dit, bien qu'elles soient francophones, les citoyens peuvent s'exprimer en allemand avec les administrations.

La province de Liège fait partie depuis 1976 de l'euregio Meuse-Rhin.

Politique[modifier | modifier le code]

La province de Liège est également une institution politique composée :

  • du collège provincial (anciennement députation permanente), gouvernement de la province ; à Liège elle est composée de 8 membres : le gouverneur, 6 députés provinciaux dont un député-président (anciennement députés permanents et premier député) et le greffier provincial ;
  • du conseil provincial, composé de 84 conseillers provinciaux élus au suffrage universel.

Les compétences de cette institution s'étendent sur le territoire de la province de Liège et concernent des matières telles que la famille, l’enseignement, le logement, les sports, le tourisme, la santé, l’enfance, la culture, la jeunesse, l’agriculture, la formation, les travaux routiers, les cours d’eau…

Le nouveau logo de la Province de Liège

Le gouverneur de la province est Michel Foret depuis le 1er octobre 2004. Le président du collège provincial est André Gilles depuis novembre 2006.

En 2008, dans sa volonté de se moderniser, la province de Liège a présenté un nouveau logo et un nouveau site internet.

Composition du conseil provincial[modifier | modifier le code]

[Quand ?]

Allégorie de la Province de Liège par Charles van der Stappen, Parc du Cinquantenaire, Bruxelles.
Parti Sièges
Parti socialiste 32
Mouvement réformateur 24
Centre démocrate humaniste 13
Ecolo 11
Christlich Soziale Partei (CSP) 2
Front national 1
Sozialistische Partei 1

2012-2018

Parti Sièges
Parti socialiste 20
Mouvement réformateur 17
Centre démocrate humaniste 7
Ecolo 8
Parti du travail de Belgique (Ptb+) 2
Christlich Soziale Partei (CSP) 1
Sozialistische Partei 1

Gouverneurs[modifier | modifier le code]

Depuis l'indépendance de la Belgique :

Commandants militaires[modifier | modifier le code]

Arrondissements administratifs[modifier | modifier le code]

Arrondissements judiciaires[modifier | modifier le code]

Communes[modifier | modifier le code]

  1. Amay
  2. Amblève (Amel)
  3. Ans
  4. Anthisnes
  5. Aubel
  6. Awans
  7. Aywaille
  8. Baelen
  9. Bassenge
  10. Berloz
  11. Beyne-Heusay
  12. Blegny
  13. Braives
  14. Bullange (Büllingen)
  15. Burdinne
  16. Burg-Reuland
  17. Butgenbach (Bütgenbach)
  18. Chaudfontaine
  19. Clavier
  20. Comblain-au-Pont
  21. Crisnée
  22. Dalhem
  23. Dison
  24. Donceel
  25. Engis
  26. Esneux
  27. Eupen (ville)
  28. Faimes
  29. Ferrières
  30. Fexhe-le-Haut-Clocher
  31. Flémalle
  32. Fléron
  33. Geer
  34. Grâce-Hollogne
  35. Hamoir
  36. Hannut (ville)
  37. Héron
  38. Herstal (ville)
  39. Herve (ville)
  40. Huy (ville)
  41. Jalhay
  42. Juprelle
  43. La Calamine (Kelmis)
  44. Liège (ville)
  45. Lierneux
  46. Limbourg (ville)
  47. Lincent
  48. Lontzen
  49. Malmedy (ville)
  50. Marchin
  51. Modave
  52. Nandrin
  53. Neupré
  54. Olne
  55. Oreye
  56. Ouffet
  57. Oupeye
  58. Pepinster
  59. Plombières
  60. Raeren
  61. Remicourt
  62. Saint-Georges-sur-Meuse
  63. Saint-Nicolas
  64. Saint-Vith (Sankt Vith) (ville)
  65. Seraing (ville)
  66. Soumagne
  67. Spa (ville)
  68. Sprimont
  69. Stavelot (ville)
  70. Stoumont
  71. Theux
  72. Thimister-Clermont
  73. Tinlot
  74. Trois-Ponts
  75. Trooz
  76. Verlaine
  77. Verviers (ville)
  78. Villers-le-Bouillet
  79. Visé (ville)
  80. Waimes
  81. Wanze
  82. Waremme (ville)
  83. Wasseiges
  84. Welkenraedt

Sécurité et secours[modifier | modifier le code]

Police[modifier | modifier le code]

Pour les services de police, la province est divisée en 20 zones de police:

Pompiers[modifier | modifier le code]

Véhicule d'Intervention Médicalisé (VIM) du service SMUR de l'Hôpital de la Citadelle de Liège, en intervention lors d'un incendie avec les pompiers de Liège.

En ce qui concerne les pompiers, la province est divisée en 6 zones de secours:

La province de Liège est, avec la province de Flandre Orientale, la province de Belgique qui possède du plus grand nombre de zones de secours (6).

C'est également la seule à disposer d'une zone de secours germanophone (la zone de secours Liège 6). Les autres étant toutes soit francophones, soit néerlandophones ou alors bilingue pour les pompiers de Bruxelles.

Protection civile[modifier | modifier le code]

La province de Liège abrite une des 6 casernes de la protection civile belge sur son territoire: à Crisnée.

Sports[modifier | modifier le code]

masculin Football

masculin Basket-ball

masculin Handball

masculin Volley-ball

masculin Rugby à XV

masculin Hockey sur glace

féminin Football

féminin Handball

féminin Rugby à XV

Tourisme[modifier | modifier le code]

La province de Liège compte onze maisons du tourisme reprenant chacune plusieurs communes :

Actuellement, Fexhe-le-Haut-Clocher, Hannut, Lincent, Neupré, Soumagne et Wasseiges ne font partie d'aucune maison de tourisme.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]