Duché de Limbourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Limbourg (homonymie).

Duché de Limbourg
Hertogdom Limburg (nl)

11011795
18391906

Drapeau Blason
Description de cette image, également commentée ci-après

Carte du Duché de Limbourg de 1240 à 1795

Informations générales
Statut Duché
Capitale Limbourg
Histoire et événements
1101 Érection en duché
1288 Bataille de Worringen : le duché passe sous la domination du duché de Brabant
1839 traité de Londres
1906 Annexion par les Pays-Bas et par le Royaume de Belgique[réf. nécessaire]
Ducs
(1er) 1101-1119 Henri Ier
(Der) 1283-1288 Renaud Ier de Gueldre

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Duché de Limbourg (de 1101 à 1288)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste des ducs de Limbourg.

Le duché de Limbourg est fondé en 1101, succédant ainsi au Comté de Limbourg. Les comtes de Louvain, de leur côté conservèrent le duché et s'intitulèrent duc de Brabant. De cette période vint une opposition farouche entre les ducs de Brabant et les ducs de Limbourg, qui perdura jusqu'en 1191. Par mariage les ducs de Limbourg furent brièvement comtes de Luxembourg et comte de Berg. La dernière comtesse de Limbourg de la maison de Waléran fut Ermengarde, morte sans enfant en 1283. Son époux Renaud Ier de Gueldre obtint de l'empereur Rodolphe de Habsbourg, le droit de conserver le duché à titre viager, mais son cousin Adolphe V de Berg le lui contesta. N'ayant pas les moyens de faire valoir ses droits par les armes, il vendit ses droits à Jean Ier le Victorieux, duc de Brabant, qui occupa le duché après la bataille de Worringen en 1288. Il fut généralement désigné, avec le Comté de Dalhem également sous domination brabançonne, sous le nom de pays d'Outremeuse (territoires situés au-delà de la Meuse, en rive droite, par rapport au Brabant).

Composition du Duché[modifier | modifier le code]

Dans l'orbite du Duché de Brabant (1288-1795)[modifier | modifier le code]

Le duché de Limbourg en 1635

Après 1288, le duché de Limbourg suivit les destinés du duché de Brabant, fut inclus en 1430 dans les Pays-Bas bourguignons, en 1549 dans les Pays-Bas espagnols, qui devint en 1581 les Pays-Bas du sud. Toutefois, le Limbourg fit sécession, tout comme les 7 provinces du nord, et seule la moitié sud fut reconquise par les troupes espagnoles (comme pour le duché de Brabant). C'est ce Limbourg belgique qui resta dans les Pays-Bas espagnols pour devenir ensuite les Pays-Bas autrichiens (traité d'Utrecht en 1713). Le nord devint le Limbourg des États en Provinces-Unies.

Régime français[modifier | modifier le code]

En 1795, le Limbourg belge est conquis par les armées de la République Française, et le Limbourg des États (devenu Limbourg batave) y est intégré. Les provinces sont toutefois rapidement redessinées par Napoléon : la partie sud-est rattachée au département de l'Ourte, construit sur une partie de l'ancienne principauté de Liège, et la moitié nord est intégrée dans le département de Meuse-Inférieure (chef-lieu : Maastricht). Ce département fut agrandi en 1810 lorsque le Royaume de Hollande sera annexé. Le département couvre alors les deux provinces limbourgeoises actuelles.

Duché de Limbourg (de 1839 à 1906)[modifier | modifier le code]

En 1815, le Congrès de Vienne attribue au Royaume-Uni des Pays-Bas la Meuse-Inférieure qui devient alors la « province de Limbourg ». Suite à la séparation des Pays-Bas et de la Belgique en 1830, le traité de Londres de 1839 partage le Limbourg en deux : les territoires situés au-delà de la Meuse et Maastricht restant aux Pays-Bas, le reste devenant la province belge de Limbourg.

À partir de ce moment et jusqu'en 1866, le Limbourg néerlandais fit partie de la Confédération germanique sous le nom de « duché du Limbourg » (ceci pour compenser la perte par la confédération d'une partie du Luxembourg, rattaché à la Belgique).

La province a continué à employer le titre de duché jusqu'en 1906.

Armoiries[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Armoiries du Limbourg et du Luxembourg

Les ducs de Limbourg portaient : d'argent au lion de gueules, la queue fourchée passée en sautoir, armé, lampassé et couronné d'or.

Limburg New Arms.svg

La province belge du Limbourg a repris les armes du vieux duché, mais l'aire qu'elle couvre n'a donc rien en commun avec celui-ci. Elle correspond grosso modo au comté de Looz de la Principauté de Liège, ce qui explique le « sur-le-tout de Looz ».

Flag of Limburg (Belgium).svg

De 1839 à 1906, la province néerlandaise de Limbourg prit également le nom de duché de Limbourg en tant que membre de la Confédération germanique[Quoi ?]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Simon Pierre Ernst, Histoire du Limbourg : suivie de celle des comtés de Daelhem et de Fauquemont, des annales de l'abbaye de Rolduc, t. I, Liège,‎ 1837, 383 p. (présentation en ligne, lire en ligne)
  • Guy Poswick, Les délices du duché de Limbourg, Verviers,‎ 1951, 586 p.

Notes et références[modifier | modifier le code]