Arrondissement administratif de Dinant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dinant (homonymie).
Arrondissement de Dinant
Localisation de l'arrondissement au sein de sa province
Localisation de l'arrondissement au sein de sa province
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Province Drapeau de la province de Namur Province de Namur
Démographie
Population 108 043 hab. (01/01/2013)
Densité 68 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 09′ N 4° 57′ E / 50.15, 4.95 ()50° 09′ Nord 4° 57′ Est / 50.15, 4.95 ()  
Superficie 1 592,42 km2
Autres informations
Communes 15
Sections 145
Code INS 91000

L'arrondissement administratif de Dinant est l'un des trois arrondissements de la province de Namur en Région wallonne (Belgique).

L'arrondissement a une superficie de 1 592,42 km2 et une population (au 1er janvier 2013) de 108 043 habitants.

Il existe aussi un arrondissement judiciaire de Dinant, englobant celui-ci et l'arrondissement de Philippeville.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'arrondissement de Dinant a été créé le 17 février 1800 comme le deuxième des 4 arrondissements (en 1800) du département de Sambre-et-Meuse. Il était composé initialement des cantons de Beauraing, Ciney, Dinant, Florennes et Walcourt[1]. Le 11 avril 1814, à la chute de l'Empire, il cessa d'exister en tant que département français.

En 1814 le premier traité de paix de Paris a procédé au transfert des cantons de Beauraing, Florennes et Walcourt vers l'arrondissement français de Rocroi. L'année suivante, le second traité de paix de Paris permit le retour du canton de Beauraing vers l'arrondissement de Dinant. Ce qui ne fut pas le cas des cantons de Florennes et Walcourt qui formèrent le nouvel arrondissement de Philippeville. Le canton de Gedinne passa quant à lui de l'arrondissement de Rocroi à celui de Dinant.

En 1818, les cantons de Havelange et Rochefort furent pris à l'arrondissement de Marche-en-Famenne.

En 1977, lors de la fusion des communes, plusieurs communes passèrent d'un arrondissement à l'autre. Les anciennes communes d'Ambly et de Fronville passèrent à l'arrondissement de Marche-en-Famenne. Agimont, Anthée, Hermeton-sur-Meuse et Serville quittèrent l'arrondissement de Philippeville. Rivière passa à l'arrondissement de Namur, en échange de Denée et Sosoye. Bure et Resteigne passèrent à l'arrondissement de Neufchâteau, en échange de Sugny et de Belvaux (partie de Tellin).

Communes et leurs sections[modifier | modifier le code]

Communes[modifier | modifier le code]

Sections[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]


Notes[modifier | modifier le code]