Eupen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Eupen
Gouvernement de la Communauté germanophone
Gouvernement de la Communauté germanophone
Blason de Eupen
Héraldique
Drapeau de Eupen
Drapeau
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté germanophone de Belgique Communauté germanophone
Province Drapeau de la province de Liège Province de Liège
Arrondissement Verviers
Bourgmestre Karl Heinz Klinkenberg PFF (mr)
Majorité PFF-SPplus!-Ecolo
Sièges
CSP
PFF-MR
Ecolo
SPplus!
25
8
7
7
3
0
0
Section Code postal
Eupen
Kettenis
4700
4701
Code INS 63023
Zone téléphonique 087
Démographie
Gentilé Eupenois(e)
(de) Eupener(in)
Population
– Hommes
– Femmes
Densité
19 254 (1er janvier 2014)
48,9 %
51,1 %
186 hab./km2
Pyramide des âges
– 0–17 ans
– 18–64 ans
– 65 ans et +
(1er janvier 2013)
19,96 %
60,85 %
19,19 %
Étrangers 14,29 % (1er janvier 2013)
Taux de chômage 10,50 % (octobre 2013)
Revenu annuel moyen 13 871 €/hab. (2011)
Géographie
Coordonnées 50° 38′ N 6° 02′ E / 50.633, 6.03350° 38′ Nord 6° 02′ Est / 50.633, 6.033  
Superficie
– Surface agricole
– Bois
– Terrains bâtis
– Divers
103,74 km2 (2005)
16,47 %
47,04 %
16,09 %
20,41 %
Localisation
Situation de la ville au sein de l’arrondissement de Verviers et de la province de Liège
Situation de la ville au sein de l’arrondissement de Verviers et de la province de Liège

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Eupen

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Eupen
Liens
Site officiel eupen.be

Eupen (en wallon : Nèyåw) est une ville germanophone de Belgique située dans la province de Liège en Région Wallonne.

Elle la capitale de la Communauté germanophone de Belgique et constitue l'une des neuf communes belges de langue allemande. Eupen se trouve en effet à 15 km d'Aix-la-Chapelle, en Allemagne, à laquelle elle appartenait avant la Première Guerre mondiale.

À une altitude variant entre 250 et 350 mètres, la ville est formée de deux parties : la ville-haute (Oberstadt), la plus importante, où se trouvent les principaux monuments et centres commerciaux, et la ville-basse (Unterstadt), en bord de la Vesdre.

Eupen est le siège du gouvernement de la Communauté germanophone et accueille depuis janvier 2007 le siège de l'Euregio Meuse-Rhin. C'est également une importante ville industrielle.

Histoire[modifier | modifier le code]

Carte de la Belgique en 1843 avec les frontières d'alors : Eupen et les Cantons de l'Est font partie de l'aire allemande.

Origines et période limbourgeoise[modifier | modifier le code]

Le premier document qui fait mention d'Eupen est Chroniques du duché de Limbourg en 1213, où l'on parle d'un lieu-dit « Oipen » et d'une chapelle Saint-Nicolas. Après la bataille de Worringen en 1288, Eupen est annexé au duché de Brabant avec le reste du duché de Limbourg. Le Brabant et le Limbourg deviennent des possessions bourguignonnes en 1387 ; la même année Eupen est entièrement brûlée durant la guerre contre le duché de Gueldre.

En 1477, le Brabant et le Limbourg changent de couronne pour être sous celle des Habsbourgs autrichiens. Charles Quint accorde à Eupen le privilège d'organiser deux foires l'an à partir de 1544. À l'abdication de Charles Quint, Eupen devient une possession des Pays-Bas espagnols.

Après la paix d'Utrecht, en 1713, la région passe sous le régime des Pays-Bas autrichiens.

La Prusse et l'Allemagne[modifier | modifier le code]

Après avoir partagé l'histoire du duché de Limbourg durant 800 ans, Eupen fut rattachée à la Prusse après le congrès de Vienne en 1815, puis à l'Allemagne, lors de l'unification allemande des années 1870.

La Belgique[modifier | modifier le code]

Eupen (au même titre que les 8 autres communes des cantons de l'Est) fut offerte à la Belgique en 1920 par le traité de Versailles, en compensation des pertes subies lors de la Première Guerre mondiale.

Les Archives de l'État conservent à Eupen les archives des institutions ou collectivités, familles ou personnes physiques dont le siège ou le domicile est ou était situé dans l’arrondissement judiciaire d’Eupen (province de Liège). Une salle de lecture est ouverte au public.

Langues[modifier | modifier le code]

90 % de la population parle l'allemand, les 10 % restant parlant le français et d'autres langues.

La majorité de la population est bilingue (allemand-français) ou trilingue (allemand-français-anglais ou d'autres langues).

Comme pour l'ensemble des villes germanophones de Belgique, Eupen est sous le régime des facilités linguistiques pour sa minorité francophone.

Économie[modifier | modifier le code]

  • La ville connut l'apogée de son industrie drapière aux XVIIe et XVIIIe siècles.
  • Industrie chimique (plastiques)
  • Câblerie
  • Chocolaterie
  • Appareillage et assemblage: électricité et électronique
  • Tourisme
  • Entreprises de transport

Tourisme[modifier | modifier le code]

L’église Saint-Nicolas

En ville :

  • L'église baroque Saint-Nicolas (Nikolauskirche)
  • Le centre-ville historique
  • Le Musée du chocolat et visite de la Chocolaterie Jacques
  • Musée de l'histoire locale
  • Cortège de carnaval avec 3 000 participants, le lundi des roses (Rosenmontag)
  • Cortège de Saint-Martin, le 11 novembre

Dans la région :

Personnalités natives d'Eupen[modifier | modifier le code]

Sécurité et secours[modifier | modifier le code]

En ce qui concerne les services de police, la commune dépend de la zone de police Weser-Göhl. Quant au service des pompiers, elle dépend de la zone de secours Liège 6, sa caserne en étant l'état-major.

Sport[modifier | modifier le code]

Eupen possède un club de football, la KAS Eupen, évoluant en Belgacom League, et un club de handball, le KTSV Eupen 1889 évoluant en D1 LFH masculin et également en D1 LFH féminin.

Photographies[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :