Trooz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Trooz
La grand-route et la carrière au soleil couchant
La grand-route et la carrière au soleil couchant
Blason de Trooz
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Liège Province de Liège
Arrondissement Liège
Bourgmestre Fabien Beltran (PS)
Majorité PS - MR - ÉcoVA
Sièges
PS
MR
ÉcoVA
Indépendants
19
9
6
2
2
Section Code postal
Forêt
Fraipont
Nessonvaux
4870
4870
4870
Code INS 62122
Démographie
Gentilé Trooziens ou Troozbergois
Population
– Hommes
– Femmes
Densité
8 386 (1er janvier 2014)
49,56 %
50,44 %
347 hab./km2
Pyramide des âges
– 0–17 ans
– 18–64 ans
– 65 ans et +
(1er janvier 2013)
21,96 %
62,98 %
15,06 %
Étrangers 6,89 % (1er janvier 2013)
Taux de chômage 15,29 % (octobre 2013)
Revenu annuel moyen 13 388 €/hab. (2011)
Géographie
Coordonnées 50° 34′ N 5° 41′ E / 50.567, 5.683 ()50° 34′ Nord 5° 41′ Est / 50.567, 5.683 ()  
Superficie
– Surface agricole
– Bois
– Terrains bâtis
– Divers
24,20 km2 (2005)
37,46 %
37,23 %
20,94 %
4,37 %
Localisation
Situation de la commune dans l’arrondissement et la province de Liège
Situation de la commune dans l’arrondissement et la province de Liège

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Trooz

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Trooz
Liens
Site officiel trooz.be

Trooz (en wallon Li Trô) est une commune francophone de Belgique située en Région wallonne dans la province de Liège, ainsi qu’une localité où siège son administration.

La commune compte, au 1er juillet 2012, 8 432 habitants (4 199 hommes et 4 233 femmes) pour une superficie de 24,00 km²[1]. Située sur la Vesdre, elle fait partie du Groupement Régional Économique des vallées de l'Ourthe et de l'Amblève (GREOA).

Sections de commune[modifier | modifier le code]

Forêt, Fraipont et Nessonvaux.

L'usine Imperia à Nessonvaux en 2004 : remarquer dans l'ellipse, une partie de la piste d'essais de 1928

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune a livré des restes néanderthaliens au XIXe siècle dans la Grotte de Fond-de-Forêt, sur les hauteurs de la commune en direction de Fléron. La grotte voisine de Walou est toujours actuellement fouillée.

La seigneurie de Trooz est un fief de l'église de Liège sous Adolphe de La Marck.

Trooz était une commune industrielle déjà très active sous l'Ancien Régime.

Architecture industrielle[modifier | modifier le code]

C'est à Nessonvaux qu'ont été fabriquées de 1904 à 1958 les automobiles Imperia. Un anneau d'essais routiers est toujours visible sur le toit de l'usine. Il est le seul au monde de ce type avec celui de l'usine Lingotto de Fiat à Turin.

Patrimoine[modifier | modifier le code]

La grotte Walou[modifier | modifier le code]

La grotte Walou s'ouvre au sommet du flanc gauche du vallon de la Magne, dans la commune de Trooz, non loin des grottes plus célèbres de Fonds-de-Forêt qui ont livré un fémur néandertalien à la fin du XIXe siècle [2]. Les fouilles, menées de 1985 à 1990, puis interrompues durant 5 ans, ont repris en avril 1996 grâce au soutien de la Région wallonne[3]. La grotte Walou présente une stratigraphie exceptionnelle par la continuité des occupations dont elle témoigne. Des traces du Paléolithique Moyen (occupation par l'homme de Néandertal), Récent et du Néolithique y sont conservées, essentiellement sous forme de silex taillés. Une faune très abondante se retrouve dans toutes les couches identifiées sur le gisement. L'étude de cette faune, des sédiments, des pollens fossiles et des datations au carbone 14 sont en cours. Elles permettront de préciser la chronologie et le contexte climatique des différentes couches archéologiques[4]'[5].

Le pont de la Brouck effondré

Effondrement du pont de la Brouck[modifier | modifier le code]

Le vendredi 12 août 2011, le pont qui reliait le quartier de la Brouck ne résiste pas au poids du camion qui le traverse. Il faudra attendre fin octobre pour que la traversée de la Vesdre à cet endroit soit à nouveau rendu possible par le placement d'un pont provisoire par une société privée. En mai 2013, la commune n'a toujours pas reçu les subsides promis par la Région wallonne pour devenir propriétaire du pont et le rendre définitif[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF]« Chiffre global de la population par commune, statistiques fédérales issue du registre national (SPF intérieur) » (consulté le 29/08/2012)
  2. Suzanne Leclercq, Charles Fraipont, Paul Fourmarier, Maria Louis, J. Servais et J. Hamal-Nandrin, « Fouilles dans la terrasse des deux grottes de Fond-de-Forêt (province de Liège) 1931-1933 », Bulletin de la Société préhistorique de France, vol. 33, no 11,‎ 1934, p. 484-499 (lire en ligne)
  3. Stéphane Pirson, Christelle Draily et Michel Toussaint, La grotte Walou à Trooz (Belgique) : fouilles de 1996 à 2004, Namur, Institut du Patrimoine, coll. « Études et Documents. Archéologie »,‎ 2011 (ISBN 978-2-87522-044-8, 978-2-87522-045-5 et 978-2-87522-046-2)
  4. « Cavités souterraines d'intérêt scientifique -- Walou (grotte) à Trooz », sur environnement.wallonie.be
  5. Christelle Draily (dir.), La grotte Walou, un site exceptionnel du paléolithique, IPW, Carnets du patrimoine (120), 2014 (ISBN 978-2-87522-129-2)
  6. François Braibant, « Trooz: la commune veut acheter le pont de La Brouck mais l'argent wallon tarde à venir », sur rtbf.be,‎ 30 mai 2013 (consulté le 25 juin 2013)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Draily C (2011) Les occupations moustériennes de la grotte Walou (Trooz). Le Paléolithique moyen en Belgique. Mélanges Marguerite Ulrix-Closset. Bulletin de la Société belge d'études Géologiques et Archéologiques Les Chercheurs de la Wallonie, hors série, (4), 343-351.