Canal Albert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Canal Albert
Illustration.
Localisation du canal Albert
Géographie
Pays Belgique
Coordonnées 51° 04′ 03″ N 5° 11′ 27″ E / 51.0674, 5.1907 ()51° 04′ 03″ N 5° 11′ 27″ E / 51.0674, 5.1907 ()  
Début Liège
Fin Anvers
Traverse Anvers, Liège, Limbourg
Caractéristiques
Longueur 129,5 km
Gabarit Classe VI (bateaux de plus de 9 000 t admis)
Infrastructures
Écluses 6
Hauteur des chutes d'écluses Moyenne : 10 m
Maximale : 10,10 m
Histoire
Année d'ouverture 1939
Canal à Kanne
Le canal Albert au passage de la Montagne Saint-Pierre

Le canal Albert est un canal à grand gabarit de 130 km de long situé en Belgique. Il relie le Port autonome de Liège sur la Meuse au port d'Anvers, sur l'estuaire de l'Escaut et à la mer du Nord.

Description[modifier | modifier le code]

Inscrits dans la politique de grandes réalisations à mettre en œuvre après la première guerre mondiale, les travaux débutèrent peu avant 1930. La stratégie était de relier les sidérurgies flamandes et wallonnes aux charbonnages du Limbourg.

Le Canal Albert fut inauguré en grande pompe le à l'occasion de l'Exposition internationale de l'Eau qui s'est tenue à Liège du 20 mai au 31 août 1939.

Il compte six écluses. Construit à l'origine avec un gabarit de 2000 tonnes, il a été élargi en 1997 pour permettre le passage de bateaux de 9000 tonnes.

Il supporte un trafic de 40 millions de tonnes par an.


Histoire[modifier | modifier le code]

Le canal de Maastricht et l'ancien charbonnage de Bonne Espérance à Herstal, au niveau de l'actuel pont de Wandre

Le Canal Albert fut précédé du canal de Maastricht sur son tracé mosan, inauguré en 1850. Sa trop faible capacité et ses trop nombreuses écluses rendirent cependant nécessaire le creusement d'un ouvrage plus important [1],[2].

Pendant la seconde guerre mondiale, le canal fonctionna comme une ligne défensive majeure pour les armées belges servant a contrôler non seulement le royaume de Belgique mais aussi tout le nord de la France. La traversée du canal et la prise du Fort d'Ében-Émael le surplombant fut une phase majeure de l'invasion de la Belgique.

En septembre 1944, la seconde division canadienne établit un pont sur le canal pour achever de libérer le nord de la Belgique et entamer l'attaque de l'armée allemande aux Pays-Bas.

Écluses[modifier | modifier le code]

Il y a une différence de hauteur de 56 mètres entre Liège et Anvers. On a donc construit six écluses triples.

  • Wijnegem : 2 écluses de 136 m x 16 m, 1 écluse de 200 m x 24 m - Hauteur de 5,70 m
  • Olen : 2 écluses 136 m x 16 m, 1 écluse de 200 m x 24 m - Hauteur de 10 m
  • Kwaadmechelen : 2 écluses 136 m x 16 m, 1 écluse de 200 m x 24 m - Hauteur de 10 m
  • Hasselt : 2 écluses 136 m x 16 m, 1 écluse de 200 m x 24 m - Hauteur de 10,10 m
  • Diepenbeek : 2 écluses 136 m x 16 m, 1 écluse de 200 m x 24 m - Hauteur de 10,10 m
  • Genk : 2 écluses 136 m x 16 m, 1 écluse de 200 m x 24 m - Hauteur de 10,10 m

Au niveau de Lanaye, on trouve une liaison vers la Meuse vers Maastricht.

  • Lanaye (Ternaaien) : 2 écluses de 55 m x 7,5 m, 1 écluse de 136 m x 16 m - Hauteur de 13,94 m

Une nouvelle écluse quadruple de 200 m x 25 m est planifiée.

Trafic[modifier | modifier le code]

Chiffres à la hauteur de Lanaye (Ternaaien).

  • 1987 - Tonnage: 13.100.000 ton - Qté navires: 33.346
  • 1990 - Tonnage: 15.161.000 ton - Qté navires: 36.199
  • 2000 - Tonnage: 22.497.000 ton - Qté navires: 38.976
  • 2004 - Tonnage: 24.173.000 ton - Qté navires: 37.660
  • 2005 - Tonnage: 22.151.000 ton - Qté navires: 34.117

Notes[modifier | modifier le code]

  1. http://www.patrimoineindustriel.be/public/files/Newsletter/Newsletter%2012/N12_Maes.pdf
  2. (en)http://crossroadsmag.net/2010/07/formercanal/

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :