Aywaille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Aywaille
Le pont sur l’Amblève et la cité
Le pont sur l’Amblève et la cité
Blason de Aywaille
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Liège Province de Liège
Arrondissement Liège
Bourgmestre Philippe Dodrimont
Majorité Ensemble MR
Section Code postal
Aywaille
Ernonheid
Harzé
Sougné-Remouchamps
4920
4920
4920
4920
Code INS 62009
Démographie
Gentilé Aqualien(ne)[1]
Population
– Hommes
– Femmes
Densité
11 938 (1er janvier 2014)
49,57 %
50,43 %
149 hab./km2
Pyramide des âges
– 0–17 ans
– 18–64 ans
– 65 ans et +
(1er janvier 2013)
21,24 %
62,69 %
16,07 %
Étrangers 2,85 % (1er janvier 2013)
Taux de chômage 14,44 % (octobre 2013)
Revenu annuel moyen 12 896 €/hab. (2011)
Géographie
Coordonnées 50° 28′ N 5° 40′ E / 50.467, 5.6750° 28′ Nord 5° 40′ Est / 50.467, 5.67  
Superficie
– Surface agricole
– Bois
– Terrains bâtis
– Divers
79,97 km2 (2005)
36,02 %
46,89 %
14,92 %
2,18 %
Localisation
Situation de la commune dans les arrondissement et province de Liège
Situation de la commune dans les arrondissement et province de Liège

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Aywaille

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Aywaille
Liens
Site officiel aywaille.be

Aywaille [ewaj][2] (en wallon Aiwêye) est une commune francophone de Belgique située en Région wallonne dans la province de Liège. Ses habitants sont les Aqualiens.

Description de la commune[modifier | modifier le code]

Localité touristique, on peut y faire des randonnées à pied ou à vélo. Ses principales attractions sont les grottes de Remouchamps avec la voie souterraine navigable la plus longue au monde, un parc animalier (Le Monde Sauvage) et plusieurs châteaux, dont celui de Harzé.

L’église Notre-Dame de Dieupart (XII-XIIIe siècle)

Depuis le 1er janvier 1977, elle rassemble les anciennes communes d'Aywaille, Sougné-Remouchamps, Harzé et Ernonheid ainsi que Deigné qui appartenait à la commune de Louveigné.

Elle est jumelée avec diverses communes de France, d'Allemagne et fait partie du Groupement Régional Économique des vallées de l'Ourthe et de l'Amblève (GREOA) et de la maison de tourisme du Pays d'Ourthe-Amblève dont l'office se trouve à Remouchamps.

Aywaille est une commune de 82 km², la plus grande en superficie des 24 communes de l'arrondissement de Liège. À cheval sur le Condroz, la Calestienne et l'Ardenne, Aywaille est situé à une bonne vingtaine de kilomètres au sud de Liège, quinze à l'ouest de Spa et soixante au nord de Bastogne. Sa population se chiffre à 10 800 habitants, soit une densité de 134 habitants par km2. Son territoire se compose à 45,7 % de zones boisées et incultes, 29,9 % de zones agricoles et 24,4 % de zones urbanisées.

L'autoroute E25 (A26) traverse le territoire de la commune du nord au sud, sur 11 km et deux sorties (no 46 et no 47) qui desservent respectivement Sougné-Remouchamps et Harzé. La commune comporte 42 km de routes régionales et les routes communales s'étalent sur 266 km. La route nationale 86 part du Sud d’Aywaille vers le sud-ouest pour rejoindre Ave-et-Auffe en province de Namur après un parcours au centre de la Région wallonne.

L'Amblève est la rivière qui traverse la commune d'est en ouest sur un parcours de 15 km. Elle y reçoit plusieurs affluents comme la Chefna à Quarreux, le Ninglinspo à Sedoz, le ruisseau du Fond de Harzé à Aywaille ou encore la rivière souterraine du Rubicon issue du Vallon des Chantoirs et des grottes de Remouchamps. Plusieurs côtes bien connues des cyclistes se trouvent sur le territoire de la commune et s'extraient de la vallée de l'Amblève. On peut citer la célèbre Côte de La Redoute mais aussi la côte de Chambralles, la côte des Crétalles ou encore la côte de Niaster depuis la vallée du ruisseau de Fond de Harzé.

Les communes limitrophes sont Theux, Spa, Comblain-au-Pont, Ferrières, Sprimont et Stoumont.


Aywaille dans l'histoire[modifier | modifier le code]

Historiquement, les sites de La Redoute et de la Heid des Gattes sont associciés à la Bataille de Sprimont (ou notamment bataille de la Heid des Gattes), qui opposa en 1793 les troupes impériales autrichiennes aux troupes révolutionnaires françaises.

Description du village[modifier | modifier le code]

Aywaille viendrait du latin Aqualia loca (lieux pleins d'eau, terrains fangeux). Les habitants d'Aywaille s'appellent d'ailleurs les Aqualiens.

Le village a été créé au confluent de l'Amblève et du ruisseau du Fond de Harzé appelé à Aywaille ruisseau du Chalet. Ce ruisseau a été recouvert dans une grande partie de sa traversée d'Aywaille. Il se jette en rive gauche de l'Amblève quelques mètres en aval du pont. Sur la rive opposée (au nord), le ravin de Nierbonchera provoque une coupure dans l'imposant versant boisé qui semble dominer le village. Ce versant se prolonge à l'est par la Heid des Gattes tandis qu'à l'ouest, se dressent les ruines du château d'Amblève. Au sud, le Thier Bosset et, à l'ouest, la colline de Cwimont (surmontée d'une grande croix en bois) et le hameau de Septroux finissent d'entourer la cité.

La principale église d'Aywaille ne se situe pas au centre du village mais à Dieupart, en direction de Remouchamps. Elle fut construite vers 1180. Le centre d'Aywaille compte quand même un édifice religieux : la petite église Saint-Pierre date du XIe siècle. On peut observer plusieurs maisons anciennes principalement dans la rue Hongrée.

La place Joseph Thiry à Aywaille

Le village d'Aywaille est un important centre commercial et touristique ainsi qu'un carrefour routier entre les N.30 (Liège - Bastogne) et N.633 (Comblain-au-Pont - Remouchamps). La gare d'Aywaille se trouve sur la ligne de chemin de fer Liège - Gouvy - Luxembourg.

Aywaille est le pôle commercial du Pays d'Ourthe-Amblève grâce à ses nombreux magasins et ses diverses boutiques. Le village compte aussi de nombreux cafés et restaurants. La localité s'articule autour de la place Joseph Thiry. En été, le côté ouest de cette place est occupé par une suite de terrasses mises à la disposition des clients. On dénombre environ 150 commerces dans la localité. Un marché hebdomadaire se tient le samedi matin.

La cité aqualienne compte une piscine communale, un centre sportif, une grande plaine de jeux, un parc, une liaison piétonne et cyclable vers Sougné-Remouchamps ainsi que de nombreux clubs sportifs.

Villages et lieux-dits[modifier | modifier le code]

La commune compte plus de 35 villages, hameaux et lieudits: Awan, Aywaille, Chambralles, Deigné, Dieupart, Emblève, Ernonheid, Fayhai, Faweux, Féronheid, Fy, Harzé, Hassoumont, Havelange, Hénumont, Houssonloge, Kin, La Levée, Martinrive, Niaster, Nonceveux, Paradis, Pavillonchamps, Pirombœuf, Playe, Pouhon, Priestet, Quarreux, Raborive, Rouge-Thier, Sécheval, Sedoz, Septroux, Sougné-Remouchamps, Stoqueu, Sur-la-Heid, Ville-au-Bois et Warmonfosse.

Vue aérienne du centre d'Aywaille

Sedoz[modifier | modifier le code]

Le hameau de Sedoz, comportant une vingtaine de maisons, se trouve au confluent de l'Amblève et du Ninglinspo, pittoresque torrent ardennais. Important site touristique, ce ruisseau est renommé pour ses roches et ses cascades et est surnommé le Vallon des Chaudières.

Playe[modifier | modifier le code]

Playe est un petit village situé à côté de l'autoroute E25, c'est pour cette raison que la nouvelle caserne des pompiers d'Aywaille y a été construite. Playe est aussi à proximité de La Redoute connue pour être une belle côte, notamment empruntée lors de Liège-Bastogne-Liège.

Deigné[modifier | modifier le code]

Situé au milieu du vallon des Chantoirs, Deigné fait partie des plus beaux villages de Wallonie[3]. Le village tend à conserver son caractère rural et ses maisons datent pour la plupart du XVIIIe siècle. Deigné est aussi connu dans la région pour fêter chaque année, pendant le dernier week-end de juillet, "Deigné fleuri[4]".

Curiosités[modifier | modifier le code]

Liste du patrimoine exceptionnel de la Région wallonne[modifier | modifier le code]

La commune d'Aywaille compte sur son territoire 4 sites repris sur la liste du patrimoine exceptionnel de la Région wallonne. Il s'agit de :

Autres curiosités[modifier | modifier le code]

La chapelle Sainte-Anne des Pouhons

La petite chapelle Sainte-Anne est un des derniers vestiges de l'activité industrielle que connut ce vallon de la Lembrée. Chaque année en juin, un petit déjeuner gratuit est organisé pour ses habitants.

À l'est de la commune, la région des chantoires se trouve dans la région calcaire de la Calestienne coincée entre le Condroz et l'Ardenne. Un chantoire (ou chantoir) est une perte hydrologique. Le vallon des Chantoirs, aux alentours de Deigné entre Louveigné et Sougné- Remouchamps, en est le plus beau représentant. Au sud du village d'Aywaille, la grotte du Chalet (qui ne se visite pas) est une résurgence des chantoires de Harzé et Pironbœuf.

À l'entrée du village de Harzé, se dresse le château (XVIe siècle - XVIIIe siècle). Accueillant divers évènements tels que la fête du fromage, il est depuis quelques années transformé en restaurant, auberge, salle de réception et accueille des séminaires.

Les carrières de Chambralles (aussi surnommées "les tartines de Chambralles") surplombant la ville d'Aywaille sont classées depuis 1976. Elles sont généralement fréquentées par des promeneurs et autres reptiles (on y trouve par exemple la Couleuvre à collier et le Lézard des murailles)[5].

Écoles[modifier | modifier le code]

Maternelles et primaires[modifier | modifier le code]

Écoles communales de Awan, de Nonceveux, de Harzé (école du grand mont), de Sougné-Remouchamps (école La Redoute), de Kin-Stoqueu (école A. Xhignesse)[6]. École fondamentale de l'Athénée de Aywaille[6]. Écoles fondamentales Libres de Aywaille et de Deigné[6]. Institut Saint Joseph[6]

Secondaires[modifier | modifier le code]

Athénée Royal de Aywaille[6]. Centre scolaire Saint-Joseph - Saint-Raphaël[6]

Transports publics[modifier | modifier le code]

La commune est notamment desservie par la ligne de bus 42a qui fait arrêt à la gare d'Aywaille ainsi que par la ligne de chemin de fer SNCB Liège - Gouvy - Luxembourg.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Jean Germain, Guide des gentilés : Les noms des habitants en Communauté française de Belgique, Bruxelles, Ministère de la Communauté française,‎ 2008 (lire en ligne), p. 46.
  2. Jean-Marie Pierret, Phonétique historique du français et notions de phonétique générale, Louvain-la-Neuve, Peeters,‎ 1994 (lire en ligne), p. 105.
  3. http://www.beauxvillages.be/fr
  4. http://www.province-de-liege.info/province/vrac/deigne.htm
  5. http://biodiversite.wallonie.be/fr, Accueil > Sites > Rechercher un site intéressant ou protégé > 1435 - Carrière de Chambralles [est]
  6. a, b, c, d, e et f site officiel de la commune d’Aywaille, http://www.aywaille.be, Ma commune, vie pratique, enseignement.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]