John Surtees

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Surtees.

John Surtees

{{{alternative}}}

John Surtees

Date de naissance 11 février 1934 (80 ans)
Lieu de naissance Tatsfield, Surrey Angleterre
Nationalité Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Années d'activité 1952-1960 en Moto
1960-1973 en Formule 1
Qualité Pilote moto
Pilote automobile
Équipe Moto
Norton
NSU
MV Agusta

Formule 1
Team Lotus
Yeoman Credit Racing Team
Scuderia Ferrari
NART
Cooper Car Company
Honda Racing
Owen Racing Organisation
Team Surtees
Brooke Bond Oxo Team Surtees
Nombre de courses Moto
52

Formule 1
122 (111 départs)
Pole positions Formule 1
8
Podiums Moto
45

Formule 1
24
Victoires Moto
38

Formule 1
6
Champion du monde Moto
1956 en 500 cm³
1958 en 350 cm³ et 500 cm³
1959 en 350 cm³ et 500 cm³
1960 en 350 cm³ et 500 cm³

Formule 1
1964
Page d'aide sur l'homonymie Ne pas confondre avec son fils : Henry Surtees

John Norman Surtees est un ancien pilote motocycliste et automobile britannique né le 11 février 1934 à Tatsfield dans le comté de Surrey, en Angleterre. Après avoir décroché sept titres de champion du monde moto, il passe en Formule 1 et décroche le titre mondial en 1964. John Surtees reste à ce jour le seul pilote champion du monde moto et de Formule 1. Depuis la mort de Jack Brabham, le 19 mai 2014, il est le doyen des champions du monde de Formule 1.

Biographie[modifier | modifier le code]

1951-1957 : débuts en moto[modifier | modifier le code]

C'est en 1951 que John Surtees effectue ses débuts à moto. Il commence par courir sur Norton et marque son premier point, celui de la sixième place en 1952 en 500 cm³ au Grand Prix d'Ulster. Après une saison terne en 1953 où il ne marque aucun point en 350 cm³ comme en 500 cm³, il aborde la saison 1955. Cette année-là, il signe ses premiers podiums sur une Norton en 350 cm³ en Allemagne et à Ulster dont il remporte également la manche en 250 cm³ tout en signant le meilleur tour en course pour sa seule apparition au guidon d'une NSU.

En 1956, à seulement 22 ans, il quitte Norton pour MV Agusta ; en 350 cm³ il termine second du Grand Prix des Pays-Bas et remporte le Grand Prix de Belgique terminant l'année avec 14 points et quatrième du championnat. Mieux en 500 cm³, en trois apparitions, il signe trois victoires au Tourist Trophy de l'Île de Man, au Grand Prix des Pays-Bas et au Grand Prix de Belgique tout en signant le meilleur tour en course lors de ces deux premières épreuves. Il remporte ainsi son premier titre mondial dans la catégorie 500 cm³ au guidon d'une MV Agusta.

En 1957 il ne parvient pas à concrétiser. Il termine au pied du podium au Tourist Trophy de l'Île de Man en 350 cm³, mais, se classe second de cette même course en 500 cm³ avant de s'imposer aux Pays-Bas en 500 cm³. Surtees termine tout de même troisième du championnat en 500 cm³ avec 17 points.

1958-1960 : domination en moto[modifier | modifier le code]

De 1958 à 1960, sa domination est totale. Il ne quitte la première place du podium qu'à trois reprises : au Grand Prix de France 1960 en 350 cm³ où il termine troisième, au Tourist Trophy de l'Île de Man 1960 où il termine second en 350 cm³ et au Grand Prix d'Ulster 1960 en 500 cm³ où il termine second. Au cours de ses 35 participations entre 1958 et 1960, Surtees s'adjuge 32 victoires, 35 podiums (soit 100 % de réussite) et 32 meilleurs tours en course. Il remporte donc six autres titres de champion du monde, en 350 cm³ et en 500 cm³.

1960-1962 : lancement en Formule 1[modifier | modifier le code]

N'ayant plus rien à prouver sur deux roues, John Surtees se laisse tenter par le sport automobile. En 1960, parallèlement à sa dernière saison en moto et après un très bref apprentissage en Formule 2, il effectue ainsi ses débuts en Formule 1, en tant que pilote officiel Lotus. Dès sa deuxième course, sur Lotus 18 au Grand Prix de Grande-Bretagne, il décroche la seconde place derrière Jack Brabham. Puis Surtees ne passe pas loin de l'exploit lors de son troisième Grand Prix, au Portugal, puisqu'il décroche la pole position et domine la course avant de partir à la faute.

Même si sa prestation au Portugal fait de lui l'un des pilotes les plus prometteurs de sa génération, Surtees préfère néanmoins disputer la saison suivante à l'abri de toute pression au volant d'une Cooper T53 de l'écurie privée Yeoman Credit Racing Team. Il se classe à deux reprises cinquième en Championnat du monde (Belgique et Allemagne) mais remporte sa première victoire (hors-championnat) lors du Glover Trophy.

Puis, en 1962, toujours avec Yeoman Credit, il se lance dans le nouveau et ambitieux projet Lola-Climax qui engage la nouvelle Mk4. Si la nouvelle écurie implose au bout d'une seule saison, Surtees a su se mettre en évidence à plus d'une reprise (en décrochant notamment la pole position aux Pays-Bas lors de la première course de la monoplace puis en terminant cinq fois consécutivement dans les points, dont deux fois sur le podium), ce qui lui ouvre les portes de la Scuderia Ferrari pour la saison 1963.

1963-1966 : champion du monde chez Ferrari[modifier | modifier le code]

John Surtees et Mauro Forghieri en 1965

En 1963, chez Ferrari, au volant de la 156, Surtees ne peut dans un premier temps rien faire pour contrer l'invincible Lotus 25 de Jim Clark. Mais il met à profit la première défaillance du futur champion du monde pour s'imposer avec classe lors du Grand Prix d'Allemagne disputé sur le très sélectif tracé du Nürburgring. Surtees manque à deux reprises de récidiver (lors des Grand Prix d'Italie et des États-Unis) mais son moteur rend l'âme alors qu'il est en tête.

En 1964, avec une Ferrari 158 enfin à la hauteur des Lotus et BRM, John Surtees décroche deux pole positions, deux victoires et six podiums et remporte le championnat du monde. Il devient ainsi le premier pilote, et le seul à ce jour, champion du monde à la fois sur deux et quatre roues.

L'année suivante, au volant de la Ferrari 158 puis de la 1512, Surtees est impuissant pour contrer la nouvelle domination de Clark et Lotus. Il termine à quatre reprises seulement dans les points malgré de très belles qualifications car sa Ferrari était très peu fiable.

En 1966, le changement de réglementation fait à nouveau de lui le favori pour le titre mondial. Loin d'être l'année d'un deuxième sacre, 1966 sera au contraire celle de la rupture entre Surtees et Ferrari. Exaspéré par les pratiques d'Eugenio Dragoni (directeur sportif de la Scuderia) qui ne cache pas sa préférence pour son coéquipier italien Lorenzo Bandini et par les manœuvres dans l'ombre de Mike Parkes qui souhaitait une place de titulaire chez Ferrari, Surtees claque la porte de la Scuderia en pleine saison, malgré la pole position et la victoire en Belgique sur la 312. Il termine l'année chez Cooper où il décroche deux podiums avant de remporter sa deuxième course de la saison lors du Grand Prix du Mexique sur la T81-Maserati. Surtees termine vice-champion du monde derrière l'impressionnant Brabham qui a remporté quatre courses consécutivement.

1967-1968 : l'aventure Honda[modifier | modifier le code]

En 1967, Surtees se laisse tenter par le projet Honda. La RA273 est assez lourde et Surtees doit abandonner trois fois à son volant, tout en inscrivant des points à trois autres reprises. La nouvelle RA300, dessinée par Surtees et par Eric Broadley le patron de Lola fait ses débuts en Italie où Surtees remporte la victoire (pour seulement 2/10 de seconde, au terme d'un sprint final resté fameux face à Brabham). Au sein d'une écurie dans laquelle il est bien plus qu'un simple pilote et possède également de lourdes responsabilités techniques, il termine quatrième du championnat du monde, mais plus jamais il ne connaîtra le succès sur Honda, qui quitte la Formule 1 fin 1968. Lors de cette saison 1968, la RA301 permet toutefois à Surtees de décrocher deux podiums et une pole position mais casse trop souvent pour espérer le titre.

1969-1973 : passage chez BRM et émancipation[modifier | modifier le code]

Après un passage sans gloire chez BRM (alias Owen Racing Organisation) en 1969, sur P138 puis P139 (troisième au Grand Prix des États-Unis pour meilleur résultat) en 1969, il décide de monter sa propre écurie de F1. Pour Surtees, qui était très impliqué dans les projets Lola et Honda, il s'agit d'un prolongement logique à sa carrière de pilote (qu'il poursuivra sur ses propres voitures jusqu'en 1972 à Monza). En 1970, après quatre courses remarquées sur une ancienne McLaren MC7, la Surtees TS7 conçue par Surtees et Peter Connew fait ses débuts en course. John Surtees marquera des points en deux seules occasions durant la saison, tout en étant assez rapide. Les résultats de l'écurie Surtees, satisfaisants dans un premier temps, stagneront par la suite faute d'argent, et l'équipe quitte la Formule 1 à l'issue de la saison 1978.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Son fils Henry Surtees qui avait lui aussi commencé une carrière de pilote est décédé le 19 juillet 2009 à l'âge de 18 ans : alors qu'il participait au nouveau championnat de Formule 2 et avait signé son premier podium la veille, il est tué par une roue qui percute son casque en pleine ligne droite à Brands Hatch.

John Surtees est devenu, le 16 novembre 2009, le premier conducteur à traverser le Tunnel sous la Manche en conduisant une voiture de sport dans le cadre d'une opération caritative. Il a traversé le tunnel, en empruntant le tunnel de service exceptionnellement ouvert pour marquer les 15 ans de l'ouvrage, au volant d'une Ginetta G50 EV[1].

Depuis la mort de Jack Brabham, le 19 mai 2014, il est le doyen des champions du monde de Formule 1.

Palmarès[modifier | modifier le code]

John Surtees sur Ferrari 330P2 au Nurburgring en 1965

Vitesse Moto

Formule 1

  • Champion du monde en 1964
  • 6 victoires en Grand Prix

CanAm

  • Vainqueur du championnat CanAm en 1966

Résultats en moto[modifier | modifier le code]

Tableau synthétique des résultats de John Surtees en Championnat du monde moto
Saison Catégorie Écurie GP disputés Victoires Podiums Meilleurs tours Points inscrits Classement
1952 500 cm3 Norton 1 0 0 0 0 Nc
1954 350 cm3 Norton 1 0 0 0 0 Nc
500 cm3 Norton 1 0 0 0 0 Nc
1955 250 cm³ NSU 1 1 1 1 8 7e
350 cm3 Norton 3 0 2 0 11 6e
500 cm3 Norton 1 0 0 0 0 Nc
1956 350 cm3 MV Agusta 2 1 2 0 14 4e
500 cm3 MV Agusta 3 3 3 2 24 Champion
1957 350 cm3 MV Agusta 1 0 0 0 3 10e
500 cm3 MV Agusta 3 1 2 0 17 3e
1958 350 cm3 MV Agusta 6 6 6 6 48 Champion
500 cm3 MV Agusta 6 6 6 6 48 Champion
1959 350 cm3 MV Agusta 6 6 6 5 48 Champion
500 cm3 MV Agusta 7 7 7 7 56 Champion
1960 350 cm3 MV Agusta 4 2 4 1 26 Champion
500 cm3 MV Agusta 6 5 6 5 46 Champion
Total 52 38 45 33 349

Résultats en championnat du monde de Formule 1[modifier | modifier le code]

Tableau synthétique des résultats de John Surtees en Championnat du monde de Formule 1
Saison Écurie Châssis Moteur Pneus GP disputés Victoires Pole positions Meilleurs tours Points inscrits Classement
1960 Team Lotus Lotus 18 Climax FPF L4 Dunlop 4 0 1 1 6 12e
1961 Yeoman Credit Racing Team Cooper T53 Climax FPF L4 Dunlop 8 0 0 0 4 11e
1962 Yeoman Credit Racing Team Lola Mk4
Lola Mk4A
Climax FWMV V8 Dunlop 9 0 1 0 19 4e
1963 Scuderia Ferrari Ferrari 156 Ferrari 178 V6 Dunlop 10 1 1 3 22 4e
1964 Scuderia Ferrari
North American Racing Team
Ferrari 158 Ferrari 205B V8 Dunlop 10 2 2 2 40 Champion
1965 Scuderia Ferrari Ferrari 158
Ferrari 1512
Ferrari 205B V8
Ferrari 207 Flat-12
Dunlop 8 0 0 0 17 5e
1966 Scuderia Ferrari
Cooper Car Company
Ferrari 312/66
Cooper T81
Ferrari 218 V12
Maserati 9/F1 V12
Firestone
Dunlop
9 2 2 3 28 2e
1967 Honda Racing Honda RA273
Honda RA300
Honda RA273E V12 Firestone 9 1 0 0 20 4e
1968 Honda Racing Honda RA300
Honda RA301
Honda RA273E V12
Honda RA301E V12
Firestone 12 0 1 1 12 7e
1969 Owen Racing Organisation BRM P138
BRM P139
BRM P142 V12 Dunlop 9 0 0 0 6 11e
1970 Team Surtees McLaren M7C
Surtees TS7
Ford-Cosworth DFV V8 Firestone 11 0 0 1 3 18e
1971 Brooke Bond Oxo Team Surtees Surtees TS9 Ford-Cosworth DFV V8 Firestone 11 0 0 0 3 18e
1972 Brooke Bond Oxo Team Surtees
Team Surtees
Surtees TS9
Surtees TS14
Ford-Cosworth DFV V8 Firestone 1 0 0 0 0 Nc
1973 Brooke Bond Oxo Team Surtees Surtees TS14A Ford-Cosworth DFV V8 Firestone 0 0 0 0 0 Nc
Total 111 6 8 11 180


Résultats aux 24 Heures du Mans[modifier | modifier le code]

Détails des participations de John Surtees aux 24 Heures du Mans
Année Équipe no Voiture Cat. Équipiers Tours En course Résultat
Moteur
1963 Drapeau de l'Italie SpA Ferrari SEFAC 23 Ferrari 250 P P 3.0 Drapeau de la Belgique Willy Mairesse 252 Tour le plus rapide
en min 53 s 2
Abandon
Ferrari 3,0 L V12
1964 Drapeau de l'Italie SpA Ferrari SEFAC 19 Ferrari 330 P P 5.0 Drapeau de l'Italie Lorenzo Bandini 337 Pole position
en min 42 s 0
3e
Ferrari 4,0 L V12
1965 Drapeau de l'Italie SpA Ferrari SEFAC 19 Ferrari 330 P2 Spyder P 5.0 Drapeau de l'Italie Ludovico Scarfiotti 225 Abandon
Ferrari 4,0 L V12
1967 Drapeau de la Grande-Bretagne Lola Cars Ltd. / Team Surtees 11 Lola T70 Mk.III P +5.0 Drapeau de la Grande-Bretagne David Hobbs 3
Abandon
Aston Martin 5,0 L V8

Victoires en course[modifier | modifier le code]

Victoires en Moto[modifier | modifier le code]

Tableau synthétique des victoires de John Surtees en Championnat du monde de moto
# Année Catégorie Manche Grand Prix Circuit Écurie Résumé
1 1955 250 cm3 04/05 Ulster Dundrod NSU Résumé
2 1956 500 cm3 01/06 Tourist Trophy Île de Man MV Agusta Résumé
3 1956 500 cm3 02/06 Pays-Bas Assen MV Agusta Résumé
4 1956 350 cm3 03/06 Belgique Spa-Francorchamps MV Agusta Résumé
5 1956 500 cm3 03/06 Belgique Spa-Francorchamps MV Agusta Résumé
6 1957 500 cm3 03/06 Pays-Bas Assen MV Agusta Résumé
7 1958 350 cm3 01/07 Tourist Trophy Île de Man MV Agusta Résumé
8 1958 500 cm3 01/07 Tourist Trophy Île de Man MV Agusta Résumé
9 1958 350 cm3 02/07 Pays-Bas Assen MV Agusta Résumé
10 1958 500 cm3 02/07 Pays-Bas Assen MV Agusta Résumé
11 1958 350 cm3 03/07 Belgique Spa-Francorchamps MV Agusta Résumé
12 1958 500 cm3 03/07 Belgique Spa-Francorchamps MV Agusta Résumé
13 1958 350 cm3 04/07 Allemagne Nürburgring MV Agusta Résumé
14 1958 500 cm3 04/07 Belgique Nürburgring MV Agusta Résumé
15 1958 350 cm3 06/07 Ulster Dundrod MV Agusta Résumé
16 1958 500 cm3 06/07 Ulster Dundrod MV Agusta Résumé
17 1958 350 cm3 07/07 Italie Monza MV Agusta Résumé
18 1958 500 cm3 07/07 Italie Monza MV Agusta Résumé
19 1959 350 cm3 01/06 France Charade MV Agusta Résumé
20 1959 500 cm3 01/07 France Charade MV Agusta Résumé
21 1959 350 cm3 02/06 Tourist Trophy Île de Man MV Agusta Résumé
22 1959 500 cm3 02/07 Tourist Trophy Île de Man MV Agusta Résumé
23 1959 350 cm3 03/06 Allemagne Hockenheim MV Agusta Résumé
24 1959 500 cm3 03/07 Allemagne Hockenheim MV Agusta Résumé
25 1959 550 cm3 04/07 Pays-Bas Assen MV Agusta Résumé
26 1959 500 cm3 05/07 Belgique Spa-Francorchamps MV Agusta Résumé
27 1959 350 cm3 04/06 Suède Hedemora MV Agusta Résumé
28 1959 350 cm3 05/06 Ulster Dundrod MV Agusta Résumé
29 1959 500 cm3 06/07 Ulster Dundrod MV Agusta Résumé
30 1959 350 cm3 06/06 Italie Monza MV Agusta Résumé
31 1959 500 cm3 07/07 Italie Monza MV Agusta Résumé
32 1960 500 cm3 01/07 France Charade MV Agusta Résumé
33 1960 500 cm3 02/07 Tourist Trophy Île de Man MV Agusta Résumé
34 1960 350 cm3 03/05 Pays-Bas Assen MV Agusta Résumé
35 1960 500 cm3 04/07 Belgique Spa-Francorchamps MV Agusta Résumé
36 1960 500 cm3 05/07 Allemagne Solitude MV Agusta Résumé
37 1960 350 cm3 05/06 Ulster Dundrod MV Agusta Résumé
38 1960 500 cm3 07/07 Italie Monza MV Agusta Résumé

Victoires en Championnat du monde de Formule 1[modifier | modifier le code]

Tableau synthétique des victoires de John Surtees en Championnat du monde de Formule 1
# Année Manche Grand Prix Circuit Grille Écurie Voiture Résumé
1 1963 06/10 Allemagne Nürburgring 2e Scuderia Ferrari Ferrari 156 Résumé
2 1964 06/10 Allemagne Nürburgring 1er Scuderia Ferrari Ferrari 158 Résumé
3 1964 08/10 Italie Monza 1er Scuderia Ferrari Ferrari 158 Résumé
4 1966 02/09 Belgique Spa-Francorchamps 1er Scuderia Ferrari Ferrari 312 Résumé
5 1966 09/09 Mexique Mexico City 1er Cooper Car Company Cooper T81 Résumé
6 1967 09/11 Italie Monza 9e Honda Racing Honda RA300 Résumé

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Surtees traverse la Manche en voiture - endurance-info.com, consulté le 13 décembre 2010.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

John Surtees sur Ferrari 158 au Festival of Speed de Goodwood en 2010

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :