Moteur V12

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

On désigne par V12 un moteur à explosion comportant 12 cylindres disposés en V. Selon l'angle d'ouverture, le V est plus ou moins prononcé

Le V12 de la Ferrari 250 GTO

Historique[modifier | modifier le code]

Dans la marine[modifier | modifier le code]

The 150 bhp V-12 Dörwald marine motor, 1904

Le tout premier moteur V12 a été développé par l'ingénieur M Dörwald en 1904 d'origine allemande et vivant en Angleterre. Sa première utilisation était pour la marine, avant qu'il ne soit destiné à remplacer les chevaux de trait londoniens. Ce moteur faisait 18,3 litres et développait 150 bHp (110 KW), pour un poids total de 430 kg.

En aviation[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (décembre 2013). Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Les moteurs V12 sont ensuite apparus dans le domaine de l'aviation. Ils ont été construits en très grandes quantités pour équiper des avions de chasse de la Seconde Guerre mondiale.

Le traité de Versailles, signé en 1919, interdit aux industries allemandes de poursuivre toute activité dans les domaines militaires et aéronautiques. C'est un revers sévère pour la jeune société BMW, qui vient de prouver une nouvelle fois sa maîtrise en matière de moteurs expérimentaux, avec un vol à l'attitude record de 9 760 mètres.

Le BMW VI était un moteur d'avion V12 à refroidissement liquide construit en Allemagne durant les années 1920. Ce fut l'un des moteurs d'avion allemand les plus importants durant les années qui ont précédé la Seconde Guerre mondiale.

Premier « douze-cylindres » construit par Bayerische Motorenwerke AG, dérivé du BMW IV (en) de 6 cylindres en ligne, par l'union de deux blocs moteurs, partageant le même vilebrequin, positionnés à 60°. La production de série a débuté en 1926 après son homologation. À partir de 1930, 1000 moteurs du type BMW VI avaient déjà été livrés, l'Allemagne est de nouveau autorisée à construire des avions militaires. Cette demande supplémentaire soudaine a entraîné une production en augmentation rapide. En 1933, le BMW VI a été utilisé pour les premiers essais de BMW sur l'injection directe de carburant.

Le BMW VI a été construit jusqu'en 1938 dans différentes versions atteignant au moins 9 200 unités produites, contribuant de manière fondamentale à la reprise du transport aérien allemand entre les deux guerres mondiales. Le BMW VI a été choisi pour de nombreux vols record de longue distance, incluant la première traversée d'est en ouest de l'Atlantique en 1930 et un tour du monde en 1932, effectués par Wolfgang von Gronau sur un hydravion ouvert Dornier Wal propulsé par deux moteurs BMW VI. Grâce à sa fiabilité reconnue internationalement, il a été produit sous licence au Japon, par Kawasaki Heavy Industries et en Union soviétique sous les noms (respectivement) de Kawasaki Ha-9 (it) et Mikulin M-17 (en). Usage inhabituel pour le BMW VI, il fut le moteur du Schienenzeppelin, train expérimental à grande vitesse conçu et développé en 1929 par l'ingénieur aéronautique allemand Franz Kruckenberg. Le nom « Schienenzeppelin » littéralement « Zeppelin Rail » en allemand, est dû à sa ressemblance avec les dirigeables allemands zeppelin du début du XXe siècle.

Dans l'automobile[modifier | modifier le code]

En 1917, la BMW Brutus 1917 est un étonnant mélange d’avion, de châssis de voiture déjà ancien à l’époque. Cette BMW à moteur V12 de 47,0 L de cylindrée date de la grande époque lorsque BMW était un constructeur réputé de moteurs d’avion de chasse. Ainsi ce moteur né BMW 6 est un V12 de 45 842 cm3 qui équipe les avions Dornier, Arado, Heinkel, Focke-Wulf et même Tupolev. Depuis quelques années BMW s'intéresse aux autos et en 1917, du coté de la Bayerische Motoren Werke Ag on décide de créer une voiture de course destinée aux grandes compétitions de l’époque mais aussi aux record et c’est ainsi qu’est créé la BMW Brutus. À Munich, comme on trouve que 45 842 cm3 c’est un peu juste et on réalèse le haut du moteur pour arriver au chiffre « rond » de 47 000 cm3. Cet énorme V12 est alimenté par deux carburateurs Zénith 60 DCL et il développe 750 chevaux à 1600 - 1 700 tr/min.

Utilisation du V12[modifier | modifier le code]

Les moteurs V12 ont été utilisé en premier dans l'aviation puis dans l'automobile

Dans l'aviation[modifier | modifier le code]

Fabricant Type moteur Avion(s)
Daimler-Benz DB 600 Messerschmitt Bf 109[1]
Hispano-Suiza 12 Y 45 Dewoitine D.520.
Junkers Jumo 210D Messerschmitt Bf 109
Junkers Jumo 213A (en) Focke-Wulf Fw 190 D-9 Moteur BMW
Klimov VK-105 (en) Yakovlev Yak-9
Renault 12Ec (en) Breguet-Michelin type B2
Allison V-1710 Curtiss P-40 Warhawk
Rolls-Royce plc Merlin Supermarine Spitfire[2]
Packard V-1650 (en)[3] North American P-51 Mustang[4]

Dans l'automobile[modifier | modifier le code]

Quelques V12 automobiles produits (par ordre alphabétique des constructeurs, puis par année de sortie du véhicule) :

Aston Martin
Ferrari
Jaguar
Lamborghini
Mercedes-Benz 
Rolls-Royce
Rolls-Royce Silver Seraph
Rolls-Royce Park Ward
Rolls-Royce Phantom
Rolls-Royce Ghost

Voitures concept :

Moteurs de course : (dans l'ordre chronologique)

Angle d'ouverture[modifier | modifier le code]

L'angle d'ouverture standard d'un moteur V12 est de 60° ou un multiple de 60° (120°, 180°) permettant d'avoir une régularité cyclique parfaite : une combustion tous les 60 degrés de rotation vilebrequin. Quand il est construit avec un tel angle, c'est la seule architecture moteur, avec celle du six-cylindres en ligne, à être naturellement équilibrée (annulation des forces du premier et du deuxième ordre).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. chasseur construit à plus de trente mille exemplaires
  2. et bien d'autres avions
  3. Merlin construit sous licence aux États-Unis
  4. fabriqué à 160 000 exemplaires

Articles connexes[modifier | modifier le code]