Bruley

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bruley
Entrée du village de Bruley
Entrée du village de Bruley
Blason de Bruley
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Lorraine
Département Meurthe-et-Moselle
Arrondissement Arrondissement de Toul
Canton Canton de Toul-Nord
Intercommunalité Communauté de communes du Toulois
Maire
Mandat
Claude Manet
2014-2020
Code postal 54200
Code commune 54102
Démographie
Population
municipale
593 hab. (2011)
Densité 95 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 42′ 29″ N 5° 51′ 03″ E / 48.7081, 5.850848° 42′ 29″ Nord 5° 51′ 03″ Est / 48.7081, 5.8508  
Altitude Min. 218 m – Max. 386 m
Superficie 6,25 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bruley

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bruley

Bruley est une commune française située dans le département de Meurthe-et-Moselle en région Lorraine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme est formé de l'anthroponyme gallo-romain Bruvarius/Bruvirius et du suffixe gallo-romain -acum, formation typique de l'Antiquité tardive et de l'époque mérovingienne. Il apparaît sous la forme Bruviaco en 836[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Traditions et événements[modifier | modifier le code]

Tradition ancestrale, aux origines perdues dans les limbes du passé, la soirée des Mai se déroule la veille du 1er mai, et consiste en une soirée initiatique pour les jeunes hommes du village, la tradition voulant qu'après les festivités, au plus fort de la nuit, les prétendants aillent déposer une branche de charme dans la gouttière des filles à marier.

La tradition s'accompagne d'un chambardement du village, les participants souvent éméchés déplaçant des objets d'une maison à l'autre pour semer la confusion.

En 2007, le petit village a accueilli la première édition de la Fête de l'Excellence rassemblant les talents régionaux en termes de métiers d'art et de gastronomie. 15 000 personnes ont fait le déplacement pour voir les 60 artisans sélectionnés[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 en cours
(au 16 avril 2014)
Claude Manet    

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 593 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
499 448 477 531 587 650 630 608 604
1856 1861 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
544 544 522 531 523 520 505 506 439
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
568 620 481 412 391 383 391 453 422
1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010 2011
350 341 382 539 586 583 579 600 593
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • "Le Caveau", dégustation de produits du terroir et café.
  • "Le fort", vieux fort du système Séré de Rivières qui fait partie du système défensif de Toul (le site est dangereux et réglementé par l'armée). Son accès a été fermé par un mur de terre de plusieurs mètres de hauteur.
  • "Le noyer", vieil arbre plusieurs fois centenaire.
  • "Les quatre chemins", croisée des chemins de vignes venant des villages voisins, ainsi que ceux venant du village et menant au plateau surplombant la commune.

Édifices religieux[modifier | modifier le code]

  • Réplique de la Grotte de Lourdes surnommée "le petit Lourdes lorrain"
Bruley replique de la grotte de Lourdes.jpg




View on Bruley and church.JPG
Eglise-Bruley-le-Porche.JPG
  • Chapelle du Rosaire au milieu des vignes.
La chapelle du Rosaire est classée monument historique.
Au second plan on aperçoit la chapelle Saint-Martin.
Chapelle du Rosaire Bruley.JPG


  • Chapelle Saint-Martin XIIe siècle
Tour romane de l'église primitive, subsiste à distance de l'église actuelle, actuellement chapelle du cimetière.
La chapelle Saint-Martin est classée monument historique.
Chapelle-St-Martin-Bruley.JPG


Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Jean-Baptiste Vatelot (1788-1848), prêtre, fondateur de la congrégation des Sœurs de la doctrine chrétienne.
  • Jean-François Migot (1848-1923), prêtre, professeur à La Malgrange à Jarville, bâtisseur (initiateur de la Grotte de Bruley, Notre-Dame de Lourdes à Nancy).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Gris de Toul de Bruley
  • vins des côtes de Toul
  • Spécialité culinaire : crème aux mirabelles

Outre le vin, le village de Bruley est aussi connu pour une recette de crème aux mirabelles. Ingrédients pour 8 personnes : 450 g de mirabelles, 20 g de beurre, 1 litre de crème fleurette, 7 jaunes d’œufs, 150 g de sucre. Mettre le four à préchauffer (110 °C) pendant 10 minutes. Dans une poêle, faire revenir les mirabelles dénoyautées et coupées en deux avec le beurre. Dans un saladier, mettre le sucre et les jaunes d’œufs, fouetter jusqu’à ce que le mélange devienne mousseux et jaune paille. Ajouter la crème fraîche et les mirabelles. Verser la préparation dans des coupelles allant au four. Faire cuire 60 minutes. Laisser refroidir. Au moment de servir, saupoudrer de cassonade et faire caraméliser sous le grill du four.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Aude Wirth, Les Noms de lieux de Meurthe-et-Moselle, Dictionnaire étymologique, Haroué, Gérard Louis,‎ 2004, 313 p. (ISBN 978-2914554435).
  2. La Fête de l'Excellence à Bruley en 2007
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2011


Lien externe[modifier | modifier le code]