Chenevières

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chennevières.
Chenevières
Art floral et pompe à bras
Art floral et pompe à bras
Blason de Chenevières
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Lorraine
Département Meurthe-et-Moselle
Arrondissement Lunéville
Canton Lunéville-Sud
Intercommunalité Communauté de communes du Lunévillois
Maire
Mandat
Marie-Josèphe Georges
2014-2020
Code postal 54122
Code commune 54125
Démographie
Population
municipale
465 hab. (2011)
Densité 102 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 31′ 10″ N 6° 37′ 54″ E / 48.5194444444, 6.6316666666748° 31′ 10″ Nord 6° 37′ 54″ Est / 48.5194444444, 6.63166666667  
Altitude Min. 242 m – Max. 284 m
Superficie 4,54 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Chenevières

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Chenevières

Chenevières est une commune française située dans le département de Meurthe-et-Moselle en région Lorraine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Nous retrouvons ici des formes collectives, marquées par le suffixe latin -aria , d'où en français -ière, sont des lieux humides où prospère la culture du chanvre[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

De 1953 à 1955 : Construction d'une base aérienne de dispersion de 368 hectares aux standards OTAN et affectée à l'US Air Force en Europe. Son utilisation fut seulement occasionnelle, lors d'exercices de dispersion, et de courte durée à chaque fois. Évacuation du site par l'armée américaine en 1964. De 1968 à 1998, la base est occupée par le 3e Régiment de Cuirassiers et prend le nom de "camp", puis "quartier Lasalle".

Aujourd'hui 4 compagnies et quelques éléments de soutien du 53e Régiment de Transmissions de Lunéville sont stationnés sur les lieux.

Une unité de l'armée de l'air, rattachée à la base aérienne 133 de Nancy Ochey, y est implantée. Cette unité fait partie de ce que l'on appelle le polygone de guerre électronique et sera dissoute en 2014.

En 1906 Construction et mise en service de la Papeterie de la Meuthe,Usine du Groupe des Papeteries Navarre,Usine de Cheneviéres

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
D'or au chanvre de sinople issant de la pointe, accompagné en chef de deux meules de gueules.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 2014 Marie-Jo Georges    
mars 2001 mars 2008 Roger Berogin    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 465 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
275 255 294 327 345 373 378 386 387
1856 1861 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
390 395 405 402 407 417 394 344 343
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
348 457 570 534 502 508 439 386 367
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011 -
342 427 371 451 490 496 445 465 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Édifice religieux[modifier | modifier le code]

  • Église de l'Assomption : tour massive à étages, nef XVIIIe siècle.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Loubette, Fabrice (2008). Les forces aériennes de l'OTAN en Lorraine, 1952-1967. Metz, France : Serpenoise, Partie II, Chapitre 9, Chenevières et les bases de dispersion. ISBN 978-2-87692-763-6.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. – Marianne Mulon –Noms de lieux d’Île-de-France, Bonneton, Paris, 1997 (ISBN 2862532207)
  2. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2011

Liens externes[modifier | modifier le code]