Village-rue

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Exemple simplifié de village-rue avec une bifurcation

Le terme de village-rue désigne un type d’habitat rural groupé. Il s'agit d’une agglomération dont les constructions se succèdent de part et d'autre d'une rue unique.

Caractérisation[modifier | modifier le code]

Cette caractérisation de l'habitat rural tire son origine de la Siedlungsgeographie (géographie des peuplements) des Allemands August Meitzen[1] et Adolf Helbock[2]. Ces auteurs ont les premiers distingué dans l'habitat groupé :

  • les villages-tas : Haufendorf, et les villages en cercle (Runddorf) ;
  • les villages en arc, ou « linéaires » (Hufendorf), qu'ils se soient constitués autour d'une forêt (Waldhufendorf) ou d'étangs marécageux (Marschhufendorf) ;
  • et les villages-rue (Strassendorf) proprement dits.

Les historiens et géographes français de la première moitié du XXe siècle (Demangeon[3], Bloch[4], Vidal de La Blache[5]) préféraient, quant à eux, insister sur les paysages où ils distinguaient les structures de bocage de celles d’open field.

L'organisation des villages-rue est le fait d'une agglomération progressive de maisons ou de fermes dont les propriétaires cherchaient à bénéficier à la fois d'une ouverture sur la route principale et d'un accès direct à leur propriété agricole. C'est pour cette raison que le parcellaire de ces communes est généralement structuré perpendiculairement à la rue et constitué de longues bandes étroites, de la largeur de l'habitation.

Fraimbois, village-rue typique de Lorraine

Ce type de village est très courant dans certaines régions canadiennes comme le Québec et le Nouveau-Brunswick ainsi qu'en France, en Champagne-Ardenne ou encore plus particulièrement en Lorraine.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Siedlung und Agrarwesen des Westgermanen und Ostgermanen, der Kelten, Römer, Finnen und Slawen, éd. Hertz, Berlin, 1895 (réimpr. 1962, 2004).
  2. Dans son ouvrage Deutsche Siedlung. Wesen, Ausbreitung und Sinn. Halle (Saale), éd. Niemeyer, 1938-1943
  3. A. Demangeon, Problèmes de géographie humaine, Paris, Armand Colin,‎ 1920, « L’habitation rurale en France, essai de classification des principaux types ».
  4. Marc Bloch, Les caractères originaux de l’histoire rurale française, Paris, Belles Lettres,‎ 1931.
  5. Paul Vidal de La Blache, Principes de géographie humaine, Paris, Librairie Armand Colin,‎ 1921.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]