Saulnois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saulnois
Subdivision administrative Lorraine
Subdivision administrative Moselle
Ville(s) principale(s) Dieuze, Château-Salins, Vic-sur-Seille, Delme
Région(s) naturelle(s)
voisine(s)
Pays messin, Pays des étangs

Le Saulnois, ou pays du sel (Salzgau en allemand), est une région naturelle rurale du sud de la Moselle dont une petite partie - au sens territorial - se situe en Meurthe-et-Moselle. Si aujourd'hui les limites du pays du Saulnois tendent à se confondre avec celles de l'arrondissement de Château-Salins (ancien arrondissement de la Meurthe), c'est historiquement une zone du sud du département de la Moselle, correspondant à la vallée de la Haute-Seille, où l'on extrayait du sel. Elle ne correspondait donc que partiellement à l'arrondissement, puisqu'il faudrait en exclure le canton d'Albestroff et y ajouter quelques communes des environs de Morhange.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situé aux confins du Bassin parisien, le sous-sol est composé de marnes et de grès. Le différentiel d'érosion entre ces deux roches a provoqué un relief en cuestas avec des dénivelés de l'ordre de la centaine de mètres d'altitude.

Jusqu'au travaux de canalisation de la Seille, les crues étaient régulières et la région très marécageuse.

Le Saulnois est jouxté au nord par le Pays messin, à l'est par le Pays des étangs et au sud par la vallée du Sânon où le sel a également été exploité.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Saulnois doit son nom à l'exploitation du sel qui y était autrefois pratiquée. Le briquetage de la Seille est un témoignage de l'extraction au Ier millénaire av. J.-C.. La première attestation écrite du « Salinensis Paganus » (Pays du Saulnois) date de 661.

Les plus anciennes salines du Saulnois se situent dans le bassin de la Seille et de la Petite Seille.

Dans l’ordre chronologique de leur création :

Au du Moyen Âge on a également exploité des salines à Amelécourt, Bride, Lindre-Basse et Morhange.

De cette concentration de salines ne subsiste que celle de Dieuze.

Les évêques de Metz y possédaient un vaste domaine temporel dont la ville de Vic-sur-Seille tenait lieu de résidence principale et où ils se retirèrent quand l'administration de la ville de Metz tomba aux mains de la bourgeoisie (1234). Le peintre Georges de La Tour (1593-1652) est l'enfant le plus célèbre de cette cité.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bruno Schoeser, La saline de Moyenvic dans le Saulnois au pays du sel et de la Seille, édité par l’auteur.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]