Grand Prix automobile de Saint-Marin 1989

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Résultats du Grand Prix de Saint-Marin de Formule 1 1989 qui s'est disputé le 23 avril 1989 sur le circuit Enzo e Dino Ferrari à Imola, en Italie.

Classement[modifier | modifier le code]

Senna, vainqueur du GP de Saint-Marin 1989
Pos Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 1 Drapeau du Brésil Ayrton Senna McLaren-Honda 58 1 h 26 min 51 s 245 1 9
2 2 Drapeau de la France Alain Prost McLaren-Honda 58 +40 s 225 2 6
3 19 Drapeau de l'Italie Alessandro Nannini Benetton-Ford 57 + 1 tour 7 4
4 5 Drapeau de la Belgique Thierry Boutsen Williams-Renault 57 + 1 tour 6 3
5 9 Drapeau du Royaume-Uni Derek Warwick Arrows-Ford 57 + 1 tour 12 2
6 3 Drapeau du Royaume-Uni Jonathan Palmer Tyrrell-Ford 57 + 1 tour 25 1
7 21 Drapeau de l'Italie Alex Caffi BMS Dallara-Ford 57 + 1 tour 9  
8 40 Drapeau de l'Italie Gabriele Tarquini AGS-Ford 57 + 1 tour 18  
9 10 Drapeau des États-Unis Eddie Cheever Arrows-Ford 56 + 2 tours 21  
10 22 Drapeau de l'Italie Andrea de Cesaris BMS Dallara-Ford 56 + 2 tours 16  
11 20 Drapeau du Royaume-Uni Johnny Herbert Benetton-Ford 56 + 2 tours 23  
12 17 Drapeau de l'Italie Nicola Larini Osella-Ford 52 Sortie de piste 14  
Abd. 7 Drapeau du Royaume-Uni Martin Brundle Brabham-Judd 51 Distribution d'essence 22  
Nc. 12 Drapeau du Japon Satoru Nakajima Lotus-Judd 46 Non classé 24  
Abd. 24 Drapeau de l'Espagne Luis Pérez-Sala Minardi-Ford 43 Sortie de piste 15  
Abd. 15 Drapeau du Brésil Mauricio Gugelmin March-Judd 39 Transmission 19  
Abd. 11 Drapeau du Brésil Nelson Piquet Lotus-Judd 29 Moteur 8  
Abd. 27 Drapeau du Royaume-Uni Nigel Mansell Ferrari 23 Boîte de vitesses 3  
Abd. 6 Drapeau de l'Italie Riccardo Patrese Williams-Renault 21 Moteur 4  
Abd. 8 Drapeau de l'Italie Stefano Modena Brabham-Judd 19 Sortie de piste 17  
Abd. 23 Drapeau de l'Italie Pierluigi Martini Minardi-Ford 6 Boîte de vitesses 11  
Dsq. 26 Drapeau de la France Olivier Grouillard Ligier-Ford 4 Disqualifié 10  
Abd. 28 Drapeau de l'Autriche Gerhard Berger Ferrari 3 Accident 5  
Abd. 16 Drapeau de l'Italie Ivan Capelli March-Judd 1 Sortie de piste 13  
Abd. 30 Drapeau de la France Philippe Alliot Larrousse-Lamborghini 0 Panne électrique 20  
Abd. 29 Drapeau de la France Yannick Dalmas Larrousse-Lamborghini 0 Panne électrique 26  
Nq. 4 Drapeau de l'Italie Michele Alboreto Tyrrell-Ford   Non qualifié  
Nq. 25 Drapeau de la France René Arnoux Ligier-Ford   Non qualifié  
Nq. 38 Drapeau de l'Allemagne Christian Danner Rial-Ford   Non qualifié  
Nq. 31 Drapeau du Brésil Roberto Moreno Coloni-Ford   Non qualifié  
Npq. 37 Drapeau de la Belgique Bertrand Gachot Onyx-Ford   Non préqualifié  
Npq. 33 Drapeau de la Suisse Gregor Foitek Eurobrun-Judd   Non préqualifié  
Npq. 18 Drapeau de l'Italie Piercarlo Ghinzani Osella-Ford   Non préqualifié  
Npq. 36 Drapeau de la Suède Stefan Johansson Onyx-Ford   Non préqualifié  
Npq. 41 Drapeau de l'Allemagne Joachim Winkelhock AGS-Ford   Non préqualifié  
Npq. 32 Drapeau de la France Pierre-Henri Raphanel Coloni-Ford   Non préqualifié  
Npq. 35 Drapeau du Japon Aguri Suzuki Zakspeed-Yamaha   Non préqualifié  
Npq. 34 Drapeau de l'Allemagne Bernd Schneider Zakspeed-Yamaha   Non préqualifié  
Npq. 39 Drapeau de l'Allemagne Volker Weidler Rial-Ford   Non préqualifié  

Légende :

  • Abd.=Abandon - Np.=Non partant

Pole position et record du tour[modifier | modifier le code]

Tours en tête[modifier | modifier le code]

À noter[modifier | modifier le code]

  • 15e victoire pour Ayrton Senna.
  • 71e victoire pour McLaren en tant que constructeur.
  • 43e victoire pour Honda en tant que motoriste.
  • La voiture de Gerhard Berger prit feu suite à un violent accident au 3e tour dans la courbe de Tamburello, entraînant l'interruption de la course au drapeau rouge. Un nouveau départ fut donné et le classement final fut établi par addition des temps des 2 manches.
  • Disqualification d'Olivier Grouillard en raison d'une intervention illicite de son équipe sur sa monoplace lors de l'interruption consécutive à l'accident de Gerhard Berger.