Roland Ratzenberger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ratzenberger.

Roland Ratzenberger

{{{alternative}}}

Roland Ratzenberger sur la Simtek le jour de son accident mortel

Date de naissance 4 juillet 1960
Lieu de naissance Salzbourg, Autriche
Date de décès 30 avril 1994 (à 33 ans)
Lieu de décès Bologne, Italie
Nationalité Drapeau de l'Autriche Autriche
Années d'activité 1994 (en F1)
Qualité Pilote automobile
Équipe Simtek
Nombre de courses 3 (2 départs)
Pole positions 0
Podiums 0
Victoires 0

Roland Ratzenberger est un pilote automobile autrichien, né le 4 juillet 1960 à Salzbourg, en Autriche et décédé le 30 avril 1994 à Bologne, en Italie des suites d'un accident survenu lors des essais du Grand Prix de Saint-Marin à Imola. Il a notamment été engagé à trois reprises en Formule 1 lors de la saison 1994.

Roland Ratzenberger déclarait être né en 1962 : comme de nombreux pilotes ayant démarré tardivement leur carrière, il essayait de se rajeunir pour obtenir plus facilement la confiance des directeurs d'écurie et rallonger sa carrière[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Ingénieur mécanicien de formation, il commence la course automobile en 1983 par la Formule Ford. En 1986, il remporte à Brands Hatch le prestigieux Formule Ford Festival, épreuve qui réunit le gratin européen de la spécialité. Après avoir couru en Formule 3 et en Tourisme, il s'exile au Japon au début des années 1990, où il se forge une réputation de spécialiste des épreuves d'Endurance. Il participera notamment à plusieurs reprises aux 24 Heures du Mans.

Ayant réussi à fédérer au Japon quelques généreux sponsors autour de lui, Roland Ratzenberger accède à la Formule 1 en 1994 en tant que pilote payant au sein de la modeste écurie britannique Simtek. Non qualifié pour la manche d'ouverture au Brésil, il se classe onzième du Grand Prix du Pacifique, couru au Japon, son unique Grand Prix de Formule 1. Lors des essais qualificatifs du Grand Prix de Saint-Marin, victime d'une défaillance mécanique (un élément aérodynamique s'est détaché à haute vitesse, probablement en raison d'une touchette survenue quelques instants plus tôt), Roland Ratzenberger perd le contrôle de sa Simtek S941 à 314 km/h et percute le mur de béton dans le virage Gilles Villeneuve du circuit d'Imola. Après avoir subi un massage cardiaque à même la piste, il est héliporté à l'hôpital Maggiore de Bologne où son décès est officiellement prononcé.

La mort de Roland Ratzenberger était la première d'un pilote de F1 depuis celle d'Elio De Angelis en 1986 au cours d'essais privés au Castellet et la première à survenir à l'occasion d'un week-end de Grand Prix depuis l'accident mortel de Riccardo Paletti au Canada en 1982. Le lendemain, Ayrton Senna trouvera la mort durant la course.

Résultats en course[modifier | modifier le code]

Résultats en championnat du monde de Formule 1[modifier | modifier le code]

Saison Écurie Châssis Moteur Pneus GP disputés Circuit Qualification Résultat en course
1994 MTV Simtek Ford S941 Ford V8 Goodyear Brésil Interlagos n.q.
Pacifique TI Aīda 26e 11e
Saint-Marin Imola 26e Non partant (décédé)

Résultats en championnat du monde des voitures de tourisme[modifier | modifier le code]

Saison Écurie Châssis 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 Classement Points inscrits
1987 Drapeau : Allemagne Schnitzer BMW M3 Mon
DSQ
Jar
2e
Dij
Abd.
Nür
3e
Spa
6e
Brn
4e
Sil
Abd.
Bat
Abd.
Cal
3e
Wel
4e
Fuj
-
10e 146

Résultats en Formule 3000 britannique[modifier | modifier le code]

En gras pole positions, en italique meilleur tour en course[2].

Saison Écurie Châssis 1 2 3 4 5 6 7 8 9 Classement Points inscrits
1989 Drapeau : Royaume-Uni Spirit Motorsport Reynard 88D-Cosworth 2e 2e Abd. 1er 2e 2e 3e Abd. - 3e 37

Résultats en Formule 3000 japonaise[modifier | modifier le code]

En gras pole positions.

Saison Écurie Châssis 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 Classement Points inscrits
1990 Drapeau : Japon Team Noji International Lola n.q. Abd. Abd. - - - Abd. 15e n.q. - n.c. 0
1992 Drapeau : Japon Stellar International Lola n.q. 13e 3e Abd. Abd. 4e Abd. 1er 1er 25e Abd. 7e 19e
1993 Drapeau : Japon Stellar International Lola Abd. 10e Abd. 6e 16e 3e 6e 14e 7e 11e 6e

Résultats aux 24 Heures du Mans[modifier | modifier le code]

Année no  Équipe Voiture Moteur Catégorie Pneus Équipiers Tours Résultat
1989 6e Drapeau : Suisse Brun Motorsport
Drapeau : Japon Alpha Racing Team
Porsche
962C
Porsche Type-935
3,0 L Turbo Flat 6
C1
Yokohama
Drapeau : Autriche Walter Lechner
Drapeau : Brésil Maurizio Sandro Sala
58 Abandon
1990
38e
Drapeau : Japon Toyota Team SARD Toyota
90C-V
Toyota R32V
3,2 L Turbo V8
C1
Dunlop
Drapeau : Japon Naoki Nagasaka
Drapeau : France Pierre-Henri Raphanel
241 Abandon
1991 52e Drapeau : Suisse Team Salamin Primagaz
Drapeau : Australie Team Schuppan
Porsche
962C
Porsche Type-935
3,0 L Turbo Flat 6
C2
Dunlop
Drapeau : Suède Eje Elgh
Drapeau : Allemagne Will Hoy
202 Abandon
1992 34e Drapeau : Japon Toyota Team Tom's
Drapeau : Japon Kitz Racing Team with SARD
Toyota
92C-V
Toyota R36V
3,6 L Turbo V8
C2
Bridgestone
Drapeau : Suède Eje Elgh
Drapeau : Royaume-Uni Eddie Irvine
321 9e
1993
22e
Drapeau : Japon Y's Racing Team
Drapeau : Japon SARD Co. Ltd.
Toyota
93C-V
Toyota R36V
3,6 L Turbo V8
C2
Dunlop
Drapeau : Italie Mauro Martini
Drapeau : Japon Naoki Nagasaka
363 5e
Vainqueur Cat.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]