Circuit de Charade

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Charade (homonymie).
Circuit de Charade
Circuit Montagne d'Auvergne
Caractéristiques générales
Lieu Saint-Genès-Champanelle
Puy-de-Dôme
Auvergne
Drapeau de la France France
Coordonnées 45° 44′ 26″ N 3° 01′ 38″ E / 45.740556, 3.02722245° 44′ 26″ Nord 3° 01′ 38″ Est / 45.740556, 3.027222  

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Circuit de Charade

Géolocalisation sur la carte : Clermont Communauté

(Voir situation sur carte : Clermont Communauté)
Circuit de Charade
Ouverture 27 juillet 1958
Propriétaire Conseil Général du Puy-de-Dôme
Architecte Louis Rosier
Événements
Coupe de France des Circuits, Trophée Historiques
Dimensions
Nombre de virages 18
Longueur 3,975
Tracé historique de 8 km, utilisé jusqu'en 1989

Le circuit de Charade (initialement Circuit automobile de montagne d'Auvergne) est un circuit de sports mécaniques[1] situé à Saint-Genès-Champanelle dans le département du Puy-de-Dôme (France). Ce circuit a autrefois accueilli des courses internationales telles que le Trophée d'Auvergne des voitures de sport puis le Grand Prix automobile de France sur son tracé sinueux et montagneux de 8 km. Aujourd'hui, il a été raccourci et n'accueille plus que quelques compétitions nationales.

Historique[modifier | modifier le code]

Le tracé original a été inauguré le 27 juillet 1958 par le préfet du Puy de Dôme, M. Perony. Son tracé montagneux, très apprécié des pilotes, était composé à l'origine de cinquante-deux virages. En 1958 Maurice Trintignant est le premier vainqueur en Formule 2 sur Cooper T43 - -Climax FPF du R R C Walker Racing Team. En 1959 toujours en F2, Stirling Moss déclara « Charade est le plus beau circuit du monde »[2]. Mais ses infrastructures, situées sur un flanc de montagne, se sont rapidement révélées obsolètes tandis que la piste, du fait du ravinement, était souvent couverte de gravillons de pouzzolane. C'est sur ce tracé initial, d'un développement de 8,055 kilomètres, que se sont disputés quatre Grands Prix de Formule 1.

Description[modifier | modifier le code]

Le circuit actuel compte dix-huit virages, développe 3,975 km, et sa largeur est comprise entre 9 et 12 mètres. Ce circuit développé par une équipe dans laquelle le pilote automobile Louis Rosier joua un rôle privilégié, appartient désormais au Conseil général du Puy-de-Dôme.

Événements[modifier | modifier le code]

Le 27 juillet 1958 est donné le départ « type Le Mans » de la première épreuve des Trois Heures d'Auvergne pou voitures de sport, sous les ordres de Raymond « Toto » Roche. C'est l'écossais Innes Ireland, au volant de sa légère Lotus MK XI 1958, qui s'impose après avoir parcouru 328,86 kilomètres. Les « Trophées d'Auvergne » vont alors accueillir annuellement et concomitamment des épreuves de SportsCars et de F2.

Charade accueillera à quatre reprises le Grand Prix de France de F1 : en 1965, 1969, 1970 et 1972 où se sont affrontés Jackie Stewart, Jean-Pierre Beltoise, Jacky Ickx et le pilote clermontois Patrick Depailler.

Saison Date Pilote vainqueur Nationalité Ecurie Résultats
1965 27 juin Jim Clark Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Lotus-Climax Grand Prix de France 1965
1969 6 juillet Jackie Stewart Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Matra-Ford Grand Prix de France 1969
1970 5 juillet Jochen Rindt Drapeau de l'Autriche Autriche Lotus-Ford Grand Prix de France 1970
1972 2 juillet Jackie Stewart Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Tyrrell-Ford Grand Prix de France 1972

Le Grand Prix de France moto s'y déroula aussi, de 1959 à 1967 puis de 1972 à 1974.

Divers[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Charade "Le plus beau circuit du monde", 1958 - 2002, Patrice Besqueut, 2003, éd. du Palmier (Nîmes), 176p. (ISBN 978-2914920063).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Arrêté du 20 septembre 2011 portant homologation du circuit de vitesse de Charade (Puy-de-Dôme) - Legifrance
  2. « Charade, un circuit mythique », clermont-ferrand.fr (consulté le 2 mai 2010)
  3. 5 juillet 1998, Laurent Jalabert devient champion de France

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]