Heinz-Harald Frentzen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Heinz-Harald Frentzen

Frentzen en 2006

Frentzen en 2006

Date de naissance (46 ans)
Lieu de naissance Mönchengladbach, Allemagne
Nationalité Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Années d'activité 1994-2003
Équipe Sauber, Williams, Jordan, Prost, Arrows
Nombre de courses 160 (156 départs)
Pole positions 2
Podiums 18
Victoires 3
Champion du monde Vice-champion en 1997

Heinz-Harald Frentzen est un pilote automobile allemand né le 18 mai 1967 à Mönchengladbach en Allemagne. Présent en Formule 1 de 1994 à 2003, il y a notamment remporté 3 Grands Prix et a terminé 2e du championnat du monde 1997.

Biographie[modifier | modifier le code]

Heinz-Harald Frentzen sur la Sauber C14 au GP de Grande-Bretagne 1995

Né d'un père allemand et d'une mère espagnole, Frentzen a débuté de manière classique par le karting, avant d'entamer à 18 ans sa carrière en sport automobile. Après deux saisons dans le championnat allemand de Formule Ford 2000, il passe en 1988 en Formule Opel .Il remporte alors le championnat d'Allemagne et termine 6e du championnat d'Europe, gagné par Mika Häkkinen. En 1989, il s'inscrit en Formule 3 allemande et termine 2e ex-aequo du championnat avec Michael Schumacher, derrière l'Autrichien Karl Wendlinger. En 1990, les trois hommes (et Fritz Kreuzpointer) sont enrôlés par le Junior Team Sauber-Mercedes dans le championnat du monde de Sport-Prototypes, avec la perspective d'une accession rapide en Formule 1. Mais début 1991, Frentzen préfère reprendre sa liberté et quitte le giron Mercedes. Il dispute le championnat de Formule 3000 internationale en 1991, avant de devoir s'exiler en F3000 japonaise, faute d'opportunités intéressantes en Europe.

Oublié des amateurs de courses automobiles européennes, Frentzen effectue un retour par la grande porte début 1994, lorsqu'il est appelé par Sauber-Mercedes pour courir en Formule 1. Il effectue des débuts si impressionnants dans la discipline reine qu'après seulement trois courses, Williams l'appelle pour remplacer Ayrton Senna après son décès. Mais il décline l'offre par loyauté envers Peter Sauber.

Au terme de trois saisons durant lesquelles il aura multiplié les coups d'éclat au volant d'une voiture moyennement performante, Frentzen rejoint finalement Williams-Renault début 1997. Même si l'écurie britannique a depuis quelques saisons des vues sur lui, l'Allemand sait qu'il doit aussi sa place aux déclarations de son compatriote Michael Schumacher, qui ne cesse de répéter que seul Frentzen au volant d'une Williams peut l'inquiéter. Mais l'Allemand va rapidement décevoir. Malgré la chance de disposer de la voiture la plus compétitive du plateau, il ne remporte qu'une seule course (le GP de Saint-Marin) et termine loin de son coéquipier Jacques Villeneuve au championnat. Le déclassement en fin de saison de Michael Schumacher lui permet néanmoins d'être vice-champion du monde 1997. En 1998, Williams est privé du soutien officiel de Renault et Frentzen n'est guère en mesure de faire étalage de son talent, même si son niveau de performance semble légèrement à la hausse.

Non retenu par l'écurie Williams en 1999, Frentzen trouve refuge chez Jordan-Mugen Honda. Très régulier, il retrouve l'aisance de ses années Sauber, et grâce à deux victoires (en France sous la pluie, et en Italie), il parvient même un temps à lutter pour le titre mondial. Frentzen termine finalement la plus belle saison de sa carrière à la troisième place du championnat. En 2000 et 2001, Frentzen est mis en difficulté par une monoplace au comportement capricieux et peine à rééditer ses exploits de 1999. Il souffre également de la concurrence de son véloce coéquipier Jarno Trulli. En disgrâce au sein de l'écurie, il est limogé au milieu de la saison 2001 et remplacé par Ricardo Zonta puis par Jean Alesi.

Fin de carrière en Formule 1 chez Sauber en 2003

Frentzen fait alors le chemin inverse et finit la saison chez Prost Grand Prix à la place du pilote avignonnais.

L'écurie Prost ayant fait faillite début 2002, Frentzen rejoint alors Arrows-Cosworth. Malgré quelques jolies prestations du pilote allemand, Arrows ferme ses portes au milieu de l'été, laissant à nouveau Frentzen sans volant. Il effectue un retour surprise au GP des États-Unis chez Sauber (en remplacement de Felipe Massa, sous le coup d'une pénalité), retour qui préfigure un engagement à temps plein en 2003 dans l'écurie de ses débuts. Au terme d'une ultime saison de qualité (marquée notamment par un podium à Indianapolis sur piste humide), il quitte la Formule 1 l'année suivante, en l'absence d'offres sérieuses .

En 2004, Frentzen se reconvertit dans le très populaire championnat DTM. Mais après trois saisons globalement décevantes chez Opel puis Audi (pas de victoire et une présence irrégulière aux avant-postes), il annonce fin 2006 qu'il quitte la discipline. Ce retrait s'accompagne d'ailleurs d'échanges tendus avec son ancien employeur par voie de presse[1]. Éloigné des circuits pendant plus d'une année, il fait son retour à la compétition en 2008, d'abord lors d'une manche de Speedcar Series[2], puis à l'occasion des 24 heures du Mans, qu'il dispute sur une Aston Martin officielle[3]. Il participe ensuite au championnat complet de Speedcar Series lors de l'hiver 2008-2009, son ultime apparition en compétition.

Au mois d'août 2010, il annonce sa retraite définitive[4].

Carrière[modifier | modifier le code]

  • 1986: Championnat d'Allemagne de Formule Ford 2000
  • 1987: Championnat d'Allemagne de Formule Ford 2000
  • 1988: Championnat d'Allemagne (1er) et d'Europe (6e) de Formule Opel
  • 1989: Championnat d'Allemagne de Formule 3 - 2e
  • 1990: Championnat du monde de Sports-Prototypes chez Sauber-Mercedes
  • 1991: Championnat de F3000 internationale
  • 1992: Championnat de F3000 japonaise
  • 1993: Championnat de F3000 japonaise
  • 1994: Formule 1 chez Sauber-Mercedes
  • 1995: Formule 1 chez Sauber-Ford
  • 1996: Formule 1 chez Sauber-Ford
  • 1997: Formule 1 chez Williams-Renault
  • 1998: Formule 1 chez Williams-Mécachrome
  • 1999: Formule 1 chez Jordan-Mugen Honda
  • 2000: Formule 1 chez Jordan-Mugen Honda
  • 2001: Formule 1 chez Jordan-Honda et Prost-Acer
  • 2002: Formule 1 chez Arrows-Cosworth et Sauber-Petronas
  • 2003: Formule 1 chez Sauber-Petronas
  • 2004: DTM chez Opel (14e du championnat)
  • 2005: DTM chez Opel (8e du championnat)
  • 2006: DTM chez Audi (7e du championnat)


Résultats en championnat du monde de Formule 1[modifier | modifier le code]

  • 156 Grands Prix disputés.
  • 3 victoires (soit 1,92 %)
  • 174 points marqués (soit 1,12 points par course disputée)
  • 2 pole positions(soit 1,27 %)
  • 12 départs en première ligne.
  • 3 deuxièmes places en Grand Prix.
  • 12 troisièmes places en Grand Prix.
  • 18 podiums (soit 11,59 %)
  • 56 arrivées dans les points.
  • 67 abandons.
  • 6 meilleurs tours en course (soit 3,84 %)
  • 150 tours en tête.
Saison Écurie Châssis Moteur Pneus GP disputés Poles Victoires Podiums Records du tour Points inscrits Classement
1994 Broker Sauber Mercedes C13 Mercedes V10 Goodyear 14 0 0 0 0 7 13e
1995 Red Bull Sauber Ford C14 Ford V8 Goodyear 17 0 0 1 0 15 9e
1996 Red Bull Sauber Ford C15 Ford V10 Goodyear 16 0 0 0 0 7 12e
1997 Rothmans Williams Renault FW19 Renault V10 Goodyear 17 1 1 7 6 42 2e
1998 Winfield Williams FW20 Mecachrome V10 Goodyear 16 0 0 1 0 17 7e
1999 Benson & Hedges Jordan 199 Mugen V10 Bridgestone 16 1 2 6 0 54 3e
2000 Benson & Hedges Jordan EJ10 Mugen V10 Bridgestone 17 0 0 2 0 11 9e
2001 B&H Jordan Honda
Prost Acer
EJ11
AP04
Honda V10
Acer V10
Bridgestone
Michelin
9
5
0
0
0
0
0
0
0
0
6
0
13e
2002 Orange Arrows
Sauber Petronas
A23
C21
Cosworth V10
Petronas V10
Bridgestone
Bridgestone
12
1
0
0
0
0
0
0
0
0
2
0
16e
2003 Sauber Petronas C22 Petronas V10 Bridgestone 15 0 0 1 0 13 11e

Victoires en Formule 1[modifier | modifier le code]

# Année Manche Date Grand Prix Circuit Écurie Voiture
1
1997
4/17
27 avril 1997
Saint-Marin
Imola
Williams-Renault
FW19
2
1999
7/16
27 juin 1999
France
Magny-Cours
Jordan-Mugen
199
3
1999
13/16
12 septembre 1999
Italie
Monza
Jordan-Mugen
199

Résultats aux 24 heures du Mans[modifier | modifier le code]

Année Voiture Équipe Équipiers Résultat
1992 Lola T92/10-Judd Euro Racing Syunji Kasuya / Hideshi Matsuda 13e
2008 Aston Martin DBR9 Aston Martin Racing Andrea Piccini / Karl Wendlinger 16e

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Divorce ombrageux entre Audi et Frentzen caradisiac.com, 4 novembre 2006
  2. (fr) Heinz-Harald Frentzen de retour en Speedcar us-racing.com, 31 mars 2008
  3. (en) Aston confirm Frentzen for Le Mans autosport.com, 29 avril 2008
  4. (en) Former F1 driver Frentzen retires from racing autoweek.com, 24 août 2010

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  1. Site officiel