Formula One Championship Edition

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Formula One.
Formula One
Championship Edition
image

Éditeur Sony Computer Entertainment
Développeur SCE Studio Liverpool

Date de sortie Drapeau : Japon 28 décembre 2006
Drapeau : États-Unis 27 février 2007
Drapeau : Europe 23 mars 2007
Genre Course de F1
Mode de jeu Un joueur
Réseau local : 1 à 8 joueurs
Jeu en ligne : 1 à 11 joueurs
Plate-forme PlayStation 3
Média Blu-ray
Contrôle Sixaxis
DualShock 3
Logitech Driving Force Pro
Logitech Driving Force Ex
Logitech G25 Racing Wheel

Évaluation PEGI : 3+
ESRB: E
CERO: A

Formula One Championship Edition est un jeu vidéo de course de Formule 1 développé par Sony Studio Liverpool et édité en 2006 sur PlayStation 3. C'est le 14e volet de la série Formula One.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Formula One Championship Edition est la version PS3 de Formula One 06, sorti mi-2006 sur PlayStation 2 et PSP. Il prend donc pour cadre le championnat du monde de Formule 1 2006, avec ses pilotes, ses écuries et ses circuits. Un circuit bonus et plusieurs anciens modèles de F1 sont également débloquables.

En solo, cinq modes de jeu sont disponibles : course rapide, contre-la-montre, week-end de Grand Prix, championnat du monde et carrière. Le mode multijoueur est jouable en réseau local (jusqu'à huit joueurs) ou sur internet (jusqu'à onze joueurs).

Trois niveaux de difficulté sont proposés et le joueur est libre d'activer ou désactiver certaines aides au pilotage dans le menu option : l'assistance de direction, l'assistance au freinage, le contrôle de stabilité, les aides visuelles (trajectoire virtuelle, marqueur FTCP ou aucune), la récupération, l'anti-blocage de freins et la boîte de vitesse (automatique ou manuelle).

Les réglages voitures offrent la possibilité de régler précisément le type et la pression des pneus, le degré d'antipatinage, la répartition du freinage, l'appui des ailerons avant et arrière, la dureté des suspensions, l'angle de carrossage, le pincement des roues, la hauteur de caisse, les barres anti-roulis avant et arrière, l'amortissement en compression et détente avant et arrière et l'étagement de boîte.

Grand Prix[modifier | modifier le code]

Fernando Alonso au volant de la Renault R26 lors du Grand Prix de Monaco 2006

Le déroulement d'un Grand Prix respecte les grandes lignes des véritables week-end de course. Lors des deux séances d'essais libres du vendredi, le joueur peut réaliser des séances d'évolution qui permettent de dégager les grandes tendances des réglages. La séance d'essai du samedi donne la possibilité d'affiner précisément chacun des paramètres.

La séance de qualifications du samedi est découpée en trois phases. D'abord deux phases éliminatoires de 15 minutes (Q1 et Q2) qui éliminent respectivement les six pilotes les plus lents, puis la séance de qualification finale (Q3) de 20 minutes durant laquelle les dix meilleurs pilotes s'opposent avec des monoplaces réglées en configuration course (réglages, quantité d'essence embarquée et choix de pneumatiques).

Nouveautés[modifier | modifier le code]

Comparé à Formula One 06, les principales améliorations de cette version concernent le rendu graphique. La modélisation des monoplaces et des circuits est davantage poussée : la mémoire attribuée à une seule voiture sur Playstation 3 est supérieure à la mémoire allouée aux 22 voitures sur Playstation 2[1]. Les effets spéciaux, notamment par temps de pluie, sont plus réalistes. Le jeu est passé de la définition standard (576i) à la haute définition avec un affichage en 720p tandis que le codage audio est passé du Dolby ProLogic II au Dolby Digital 5.1. La boîte d'information État de la voiture affiche désormais la température en temps réel de chaque pneumatique. Enfin la Sixaxis rend possible le pilotage par contrôle gestuel.

L'autre principale nouveauté est le jeu en ligne qui avait été supprimé de Formula One 06 sur PSP et PS2.

Écuries et Pilotes[modifier | modifier le code]

Écuries Pilotes
Drapeau de la France Renault F1 Team Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso
Drapeau de l'Italie Giancarlo Fisichella
Drapeau de la Grande-Bretagne Team McLaren Mercedes Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen
Drapeau de la Colombie Juan Pablo Montoya
Drapeau de l'Italie Scuderia Ferrari Drapeau de l'Allemagne Michael Schumacher
Drapeau du Brésil Felipe Massa
Drapeau du Japon Toyota F1 Team Drapeau de l'Allemagne Ralf Schumacher
Drapeau de l'Italie Jarno Trulli
Drapeau de la Grande-Bretagne Williams F1 Team Drapeau de l'Australie Mark Webber
Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg
Drapeau du Japon Honda Racing F1 Team Drapeau du Brésil Rubens Barrichello
Drapeau de la Grande-Bretagne Jenson Button
Drapeau de l'Autriche Red Bull Racing Drapeau de la Grande-Bretagne David Coulthard
Drapeau de l'Autriche Christian Klien
Drapeau de l'Allemagne BMW Sauber F1 Team Drapeau de l'Allemagne Nick Heidfeld
Drapeau du Canada Jacques Villeneuve
Drapeau de la Russie Midland F1 Racing Drapeau du Portugal Tiago Monteiro
Drapeau des Pays-Bas Christijan Albers
Drapeau de l'Italie Scuderia Toro Rosso Drapeau de l'Italie Vitantonio Liuzzi
Drapeau des États-Unis Scott Speed
Drapeau du Japon Super Aguri F1 Drapeau du Japon Takuma Satō
Drapeau du Japon Yuji Ide

Circuits et Grand Prix[modifier | modifier le code]

Circuit Grand Prix
Circuit international de Sakhir Grand Prix de Bahreïn Drapeau de Bahreïn
Circuit international de Sepang Grand Prix de Malaisie Drapeau de la Malaisie
Circuit de l'Albert Park Grand Prix d'Australie Drapeau de l'Australie
Autodromo Enzo e Dino Ferrari Grand Prix de Saint-Marin Drapeau de Saint-Marin
Nürburgring Grand Prix d'Europe Drapeau de l’Union européenne
Circuit de Catalogne Grand Prix d'Espagne Drapeau de l'Espagne
Circuit de Monaco Grand Prix de Monaco Drapeau de Monaco
Circuit de Silverstone Grand Prix de Grande-Bretagne Drapeau de la Grande-Bretagne
Circuit Gilles-Villeneuve Grand Prix du Canada Drapeau du Canada
Indianapolis Motor Speedway Grand Prix des États-Unis Drapeau des États-Unis
Circuit de Nevers Magny-Cours Grand Prix de France Drapeau de la France
Circuit d'Hockenheim Grand Prix d'Allemagne Drapeau de l'Allemagne
Hungaroring Grand Prix de Hongrie Drapeau de la Hongrie
Circuit d'Istanbul Park Grand Prix de Turquie Drapeau de la Turquie
Autodromo Nazionale di Monza Grand Prix d'Italie Drapeau de l'Italie
Circuit international de Shanghai Grand Prix de Chine Drapeau de la République populaire de Chine
Circuit de Suzuka Grand Prix du Japon Drapeau du Japon
Autodromo José Carlos Pace Grand Prix du Brésil Drapeau du Brésil

Circuit bonus : Circuit Permanent de Jerez Drapeau de l'Espagne

Voitures bonus[modifier | modifier le code]

Liste des monoplaces à débloquer, accessibles en mode Contre-la-montre :

À noter[modifier | modifier le code]

La démo jouable du jeu a été proposée en novembre 2006 sur le PlayStation Network.

La jaquette japonaise du jeu rend hommage au septuple champion du monde Michael Schumacher, lequel a mis un terme à sa carrière à la fin de la saison 2006. La jaquette européenne illustre la voiture de Giancarlo Fisichella, le numéro 2 de l'écurie Renault championne du monde 2005 et 2006 on peut également apercevoir la monoplace de Juan Pablo Montoya au second plan ainsi que la Super Aguri de Takuma Satō au fond.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Making of Formula One Championship Edition, Sony Computer Entertainment Europe.

Liens externes[modifier | modifier le code]