Dechy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dechy (homonymie).

Dechy
Dechy
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Nord
Arrondissement Douai
Canton Aniche
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Douaisis
Maire
Mandat
Jean-Michel Szatny
2014-2020
Code postal 59187
Code commune 59170
Démographie
Gentilé Dechynois
Population
municipale
5 299 hab. (2015 en augmentation de 3,19 % par rapport à 2010)
Densité 572 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 21′ 11″ nord, 3° 07′ 45″ est
Altitude Min. 18 m
Max. 46 m
Superficie 9,27 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte administrative du Nord
City locator 14.svg
Dechy

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte topographique du Nord
City locator 14.svg
Dechy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Dechy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Dechy

Dechy est une commune française, située dans le département du Nord (59) en région Hauts-de-France.

La Compagnie des mines d'Aniche y a ouvert la fosse Dechy.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Communes située en périphérie sud-est de Douai.

Elle est desservie par la gare de Sin-le-Noble, située à faible distance.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Dechy
Sin-le-Noble Lallaing

Montigny-en-Ostrevent

Dechy Guesnain
Férin Gœulzin Cantin Roucourt

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Diptiacum en 899, (Cartulaire de Saint-Amand, Miroeus), Diptiacum en 906, Diciacum en 1097, Diptiacum en 1107, Dichisen 1181 (Chronique Gislebert), Dici en 1205[1]

Il s'agit probablement d'un ancien *Deppiacum, basé sur le nom de personne gaulois Deppios[2] suivi du suffixe -acum[3] (du gaulois -acon) de localisation et de propriété, d'où le sens global de « propriété, ferme de Deppios ». Le suffixe -(i)acum a généralement abouti à la finale -y dans le Nord (-ecque dans l'ancienne zone néerlandophone et -eke en flamand), la forme pluriel plus tardive -iacas à -ies.

Histoire[modifier | modifier le code]

Fouilles archéologiques en 2011.

La statistique archéologique du département du Nord de 1867 indique[4] :

En 1831, le suffrage était censitaire, et seulement 120 citoyens élisaient le conseil municipal et 7 participaient à l'élection du député[6].

Dans les années 1840, la commune comptait 724 hectares de terres labourables et 104 en pâturages ou marais[7]. À cette époque, l'activité traditionnelle du tissage du lin était concurrencée par le textile anglais et belge, et une sucrerie avait été édifiée par MM. Jacquart dans le village, qui fonctionna de 1835 à 1842[8].

La tourbe était exploitée sur la commune pour les besoins de chauffage puis pour alimenter les séchoirs de la fonderie de canons de Douai qui en consommait 150 000 tourbes (le tourbe était une unité de vente de la tourbe. 1 m3 de tourbe en contenait 386 et pesait 690 kg) dans les années 1850, achetés au prix de 4,50 fr pour mille tourbes[9].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

La commune se trouve dans l'arrondissement de Douai du département du Nord. Pour l'élection des députés, elle fait partie depuis 2012 de la dix-septième circonscription du Nord.

Elle faisait partie depuis 1801 du canton de Douai-Sud[10]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, la commune intègre le canton d'Aniche.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune est membre de la communauté d'agglomération du Douaisis, créée fin 2001.

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste de mayeurs et maires d'Ancien Régime[6]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1590   Jean Masy    
1957   Robert Masy    
1580   Jacques Debroux    
1680   Charles Caudron    
1682   Paul Sellier    
1701   Fabie Sturcq    
1709   Jean Widiez    
1731   Alexandre Widiez    
1750   Paul Limal    
1761   Antoine-Joseph Jacquart    
1774   Joseph Lemaire    


Liste des maires successifs depuis la Révolution française[6],[11]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1790   Jacques Lasne   Premier maire nommé après la Révolution, par délibération du 10 février 1790
1792 an IV Philippe Tassart    
an IV an VI Pierre-Antoine Jacquart   Agent municipal
an VI 5 floréal an VII      
an VIII 8 ventôse an XII Jacques Lasne   Agent municipal
4 germinal an XII avril 1815 Louis Payen.    
avril 1815 décembre 1815 Jean-Baptiste Lasne   Maire par intérim
janvier 1816 octobre 1821 Eustache Dupont    
octobre 1821 février 1826 Hubert Tassart    
février 1826 octobre 1830 Jean-Baptiste Lasne    
octobre 1830   Antoine Jacquart   Exploitant d'une sucrerie
         
1944 1945 Joseph Duhin    
1945 1958 Henri Semal    
1959 mars 1971 Victor Foveau    
mars 1971 juin 1995 Henri Lamour PCF  
juin 1995 mai 2009 [12] Jacques Capelle[13] PS Démissionnaire
mai 2009 en cours
(au 22 janvier 2018)
Jean-Michel Szatny[14] PS Régulateur SNCF
Vice-président de la CA du Douaisis (2014 → )
Réélu pour le mandat 2014-2020[12],[15]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Weißensee est la ville sœur de Dechy.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[16]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[17].

En 2015, la commune comptait 5 299 habitants[Note 1], en augmentation de 3,19 % par rapport à 2010 (Nord : +1,1 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
8408079341 1581 2791 3211 3801 4671 392
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 4781 6201 8491 8881 9252 0282 0522 2442 394
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 7222 9662 9292 8484 7444 7904 9145 0815 052
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
6 3486 1566 6305 7205 4645 2835 0315 1355 299
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[18].)
Histogramme de l'évolution démographique
Pyramide des âges en 2007
Pyramide des âges à Dechy en 2007 en pourcentage[19].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,4 
90 ans ou +
0,9 
6,3 
75 à 89 ans
10,4 
11,8 
60 à 74 ans
15,2 
19,2 
45 à 59 ans
18,0 
20,3 
30 à 44 ans
18,6 
21,1 
15 à 29 ans
19,0 
20,9 
0 à 14 ans
17,9 
Pyramide des âges du département du Nord en 2007 en pourcentage[20].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
4,6 
75 à 89 ans
8,2 
10,4 
60 à 74 ans
11,9 
19,8 
45 à 59 ans
19,5 
21,0 
30 à 44 ans
19,9 
22,5 
15 à 29 ans
20,9 
21,5 
0 à 14 ans
18,9 

Culture[modifier | modifier le code]

La ville est dotée d'une école de musique agréée, d'une chorale « Choralyre » et d'une harmonie municipale.

Sports[modifier | modifier le code]

  • Au niveau sportif, le basketball et le football sont les deux sports principaux de la commune, l'Union Avenir Basket représente Dechy au plus haut niveau dans certaines catégories.

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

La fête communale (Fête de la pomme de terre) a lieu le 2e dimanche de septembre avec une grande braderie.

Économie[modifier | modifier le code]

  • Au niveau commercial, Carrefour Market est le supermarché.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La croix de pierre.
  • L'église Saint-Amand, construite à partir de 1817 sur les plans de M. Boulé, architecte à Douai[21]
  • La croix de pierre croix en grès de 4,16 m de haut avec des inscriptions et la date de 1593[4].
  • La longue borne, signalant l'emplacement d'une ancienne léproserie.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Dechy

Les armes de la commune de Dechy se blasonnent ainsi :
Parti : au 1, d'or à une demi-aigle de sable mouvante du parti ; au 2, d'azur semé de fleurs de lis d'or.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Statistique archéologique du département du Nord, vol. 2, Quarré et Leleu, libraires à Lille, A. Durand, libraire à Paris, , 1039 p. (lire en ligne), p. 612-614 sur Gallica.
  • L. Brassard, secrétaire des Hospices, Notice historique et statistique sur Dechy. : Village du canton Sud de Douai, département du Nord, Douai, Imprimerie Adam d'Aubers, , 40 p. (lire en ligne) sur Gallica.
  • Fabrice Dechy, La famille Dechy au Moyen Age, Lille, Stemmatis, coll. « Généalogie & histoire des familles », , 80 p. (ISBN 9782954921105, présentation en ligne).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Statistique archéologique du département du Nord, op. cit. en bibliographie, p. 612-613.
  2. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Librairie Guénégaud Paris VIème, réédition 1979, p. 241b.
  3. Albert Dauzat et Charles Rostaing, op. cit.
  4. a et b Statistique archéologique du département du Nord, op. cit. en bibliographie, p. 613.
  5. Pierre-Antoine-Samuel-Joseph Plouvain, Éphémérides historiques de la ville de Douai : Biographie douaisienne, Douai, impr. de Deregnaucourt, , 2e éd., 218 p. (lire en ligne), p. 40, sur Gallica.
  6. a b et c L. Brassard,op. cit. en bibliographie, p. 37.
  7. L. Brassard,op. cit. en bibliographie, p. 32.
  8. L. Brassard,op. cit. en bibliographie, p. 36.
  9. M. Meugy, membre résident, « Essai de géologie pratique sur la Flandre française (suite) », Mémoires de la Société royale des sciences, de l'agriculture et des arts de Lille, imprimerie L. Danel à Lille,‎ année 1852, p. 79 (lire en ligne) sur Gallica.
  10. a et b Cartes Cassini Erreur de référence : Balise <ref> non valide ; le nom « Cassini » est défini plusieurs fois avec des contenus différents
  11. « Les maires de Déchy », sur http://www.francegenweb.org (consulté le 5 janvier 2018).
  12. a et b Françoise Tourbe, « À Dechy, Jean-Michel Szatny, maire sortant, repart avec une liste renouvelée pour moitié : Jean-Michel Szatny a pris le relais de l’ancien maire de Dechy, Jacques Capelle, en cours de mandat, en 2009 », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  13. « Dechy: après 31 ans de mandat, il devient maire honoraire », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  14. « L’élu de la semaine : Jean-Michel Szatny », FNESR - La maison des élus, (consulté le 5 janvier 2018).
  15. « Irèna et Jean Godula célèbrent 60 ans de mariage », L'Observateur du Douaisis, no 599,‎ , p. 25
  16. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  17. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  18. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  19. « Évolution et structure de la population à Dechy en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 27 juillet 2010)
  20. « Résultats du recensement de la population du Nord en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 27 juillet 2010)
  21. L. Brassard,op. cit. en bibliographie, p. 21.