Canton de Sin-le-Noble

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Canton de Sin-le-Noble
Canton de Sin-le-Noble
Situation du canton de Sin-le-Noble dans le département de Nord.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Nord
Arrondissement(s) Douai
Bureau centralisateur Sin-le-Noble
Conseillers
départementaux
Josyane Bridoux
Frédéric Delannoy
2015-2021
Code canton 59 35
Histoire de la division
Création 22 mars 2015[1]
Démographie
Population 69 438 hab. (2015)
Densité 596 hab./km2
Géographie
Superficie 116,56 km2
Subdivisions
Communes 15

Le canton de Sin-le-Noble est une division administrative française du département du Nord créée par le décret du 17 février 2014. Elle tient lieu de circonscription d'élection des conseillers départementaux et entre en vigueur lors des élections départementales de 2015.

Histoire[modifier | modifier le code]

Un nouveau découpage territorial du Nord (département) entre en vigueur à l'occasion des premières élections départementales suivant le décret du 17 février 2014[1]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[2]. Dans le Nord, le nombre de cantons passe ainsi de 79 à 41.

Le canton de Sin-le-Noble est formé de communes des anciens cantons de Marchiennes (12 communes) et de Douai-Nord (3 communes). Il est entièrement inclus dans l'arrondissement de Douai. Le bureau centralisateur est situé à Sin-le-Noble.

Composition[modifier | modifier le code]

Le nouveau canton de Sin-le-Noble comprend les quinze communes suivantes[1] :

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Sin-le-Noble
(chef-lieu)
59569 CA du Douaisis 15 665 (2014)
Bruille-lez-Marchiennes 59113 CC Cœur d'Ostrevent 1 317 (2014)
Erre 59203 CC Cœur d'Ostrevent 1 488 (2014)
Fenain 59227 CC Cœur d'Ostrevent 5 356 (2014)
Hornaing 59314 CC Cœur d'Ostrevent 3 566 (2014)
Lallaing 59327 CA du Douaisis 6 222 (2014)
Marchiennes 59375 CC Cœur d'Ostrevent 4 634 (2014)
Pecquencourt 59456 CC Cœur d'Ostrevent 5 932 (2014)
Rieulay 59501 CC Cœur d'Ostrevent 1 379 (2014)


Somain 59574 CC Cœur d'Ostrevent 12 955 (2014)
Tilloy-lez-Marchiennes 59596 CC Cœur d'Ostrevent 554 (2014)
Vred 59629 CC Cœur d'Ostrevent 1 370 (2014)
Wandignies-Hamage 59637 CC Cœur d'Ostrevent 1 261 (2014)
Warlaing 59642 CC Cœur d'Ostrevent 551 (2014)
Waziers 59654 CA du Douaisis 7 497 (2014)

En 2014, la population municipale du canton était de 69 747 habitants[3].

Représentation[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Josyane Bridoux   DVG Professeure
Ancienne conseillère municipale de Sin-le-Noble[4]
2015 en cours Frédéric Delannoy   PS Attaché territorial
Maire d'Hornaing, Président de la Communauté de communes

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Lucie Deblangy et Bruno Wosinski (FN, 38,11 %) et Josyane Bridoux et Frédéric Delannoy (PS, 24,99 %). Le taux de participation est de 45,5 % (22 395 votants sur 49 223 inscrits)[5] contre 46,81 % au niveau départemental[6] et 50,17 % au niveau national[7]. Au second tour, Josyane Bridoux et Frédéric Delannoy (PS) sont élus avec 51,53 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 45,88 % (10 540 voix pour 22 585 votants et 49 223 inscrits)[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]