Marigny-sur-Yonne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marigny.
Marigny-sur-Yonne
Image illustrative de l'article Marigny-sur-Yonne
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Nièvre
Arrondissement Clamecy
Canton Corbigny
Intercommunalité Communauté de communes Tannay-Brinon-Corbigny
Maire
Mandat
Guy Vadrot
2014-2020
Code postal 58800
Code commune 58159
Démographie
Gentilé Marignais, Marignaises
Population
municipale
203 hab. (2014 en diminution de 1,93 % par rapport à 2009)
Densité 18 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 16′ 54″ nord, 3° 39′ 06″ est
Altitude Min. 175 m
Max. 246 m
Superficie 11,1 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne

Voir sur la carte administrative de Bourgogne
City locator 14.svg
Marigny-sur-Yonne

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne

Voir sur la carte topographique de Bourgogne
City locator 14.svg
Marigny-sur-Yonne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Marigny-sur-Yonne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Marigny-sur-Yonne

Marigny-sur-Yonne est une commune française située dans le département de la Nièvre, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Géologie[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Villages, hameaux, lieux-dits, écarts[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Dirol Ruages Rose des vents
Germenay N Chitry-les-Mines
O    Marigny-sur-Yonne    E
S
Chaumot

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 en cours Guy Vadrot   Gestionnaire sylvicole
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[2].

En 2014, la commune comptait 203 habitants[Note 1], en diminution de 1,93 % par rapport à 2009 (Nièvre : -3,01 %).

          Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
365 276 338 359 471 410 448 495 517
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
501 502 513 502 551 510 507 427 409
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
421 371 355 298 284 288 274 254 225
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
256 287 274 226 193 198 205 210 203
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4]. |recens-prem=2.)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Civils 
Religieux 
  • Chapelle de style roman à proximité immédiate du château.
  • Église Saint-Léger, ses trésors intérieurs et son cachet historique ont été altérés par des travaux de modernisation (1858-1860), de style néo-roman, typique des ambitieuses reconstructions du XIXe siècle dans le Morvan. Pour visiter, demander les clefs en mairie mardi, vendredi, samedi de 9 h 15 à 12 h et le jeudi de 13 h 30 à 16 h 30[5].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • L'écrivain Ernest Florian-Parmentier[6] y mourut en 1951. Son épouse qui avait pris le nom de plume de Claude Jonquière[7] et qui a laissé plusieurs ouvrages y est également enterrée (1957). Le couple y avait notamment passé la guerre. Le petit-fils de Claude Jonquière, l'historien Jacques Halbronn (né en 1947), y passa ses vacances au début des années 1950.
  • Joseph Morin, agriculteur habitant Sauvigny, hameau de Marigny-sur-Yonne, où il est né en 1864, fut également journaliste, poète et homme de lettres ; il est notamment l'auteur du roman Les Aventures d'un ange (1902). Jules Renard l'a mis en scène dans L'Œil clair et dans son Journal sous le nom du « poète Ponge ».

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2017, millésimée 2014, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2016, date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]

  1. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  2. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013 et 2014.
  5. Dépliant touristique du diocèse de Nevers, Visitez les églises de la Nièvre, Pastorale Tourisme & Loisirs, 2013
  6. http://fr.wikisource.org/wiki/Auteur:Florian-Parmentier
  7. http://www.academie-francaise.fr/claude-jonquiere

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :