Muriel Pénicaud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pénicaud.
Muriel Pénicaud
Image illustrative de l'article Muriel Pénicaud
Fonctions
Ministre du Travail
En fonction depuis le
(7 jours)
Président Emmanuel Macron
Premier ministre Édouard Philippe
Gouvernement Philippe
Prédécesseur Myriam El Khomri
Biographie
Date de naissance (62 ans)
Lieu de naissance Versailles (Yvelines)
Nationalité Française
Diplômée de Université Paris-Nanterre

Muriel Pénicaud, née le à Versailles, est une dirigeante d’entreprise et haute fonctionnaire française.

Elle est nommée ministre du Travail dans le gouvernement Édouard Philippe sous la présidence d'Emmanuel Macron le

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Titulaire d'une licence en histoire (1975), d'une maîtrise ès sciences de l'éducation (1976, université Paris Nanterre) et d'un DEA en psychologie clinique (université de Strasbourg, 1980), Muriel Pénicaud est diplômée de l'Executive Program de l'Institut européen d'administration des affaires (1995)[1].

Grands groupes internationaux[modifier | modifier le code]

Muriel Pénicaud a été membre de comités exécutifs de grands groupes internationaux de 2002 à 2013, et est membre de conseils d'administration depuis 2011.

De 2002 à 2008, elle est directrice générale adjointe du groupe Dassault Systèmes, chargée de l’organisation, des ressources humaines et du développement durable[2],[3].

De 2008 à 2013, elle est directrice générale des ressources humaines du Groupe Danone, chargée également de l’innovation sociétale, après avoir, de 1993 à 2002, occupé plusieurs fonctions de direction mondiale au sein du groupe Danone[4],[5],[6],[7]. Elle est présidente du conseil d’administration du Fonds Danone Écosystème depuis sa création en 2009 et jusqu’en 2014.

Elle est notamment à l’initiative de Dan’Cares, première couverture santé mondiale d’entreprise pour tous les salariés.[citation nécessaire]

Depuis 2013, elle est membre du conseil d’administration de la SNCF et présidente du comité transports et logistique ; en 2015, elle devient membre du conseil de surveillance[8].

De 2011 à 2014, elle est administratrice du groupe Orange et présidente du comité de gouvernance et de responsabilité sociale.[citation nécessaire]

Elle est productrice et cofondatrice de l’événement EVE pour le développement du leadership des femmes (2010 - 2014).[réf. nécessaire]

En 2014, elle est nommée administratrice d’Aéroports de Paris.[citation nécessaire]

Elle est administratrice de l’établissement public Paris-Saclay[9].

Elle est nommée en mars 2014, en tant que personnalité qualifiée, membre du comité de pilotage des 34 plans de la Nouvelle France industrielle.

Secteur public[modifier | modifier le code]

Collectivités territoriales, ministère du Travail[modifier | modifier le code]

De 1976 à 1985, Muriel Pénicaud a été administratrice territoriale[10], responsable de la formation du personnel territorial (CNFPT), directrice du CLEJ (Centre lorrain pour l’enfance et la jeunesse), et directrice de la Mission locale pour l’insertion des jeunes de Metz.

Au sein du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Formation professionnelle (1985-1993), elle a occupé des fonctions de direction régionale et nationale (1985-1991), puis a été membre du cabinet du ministre (1991-1993). Elle a été conseiller pour la formation auprès de la ministre Martine Aubry (1991-1993)[11],[12].

Elle a été nommée par le président de la République, première présidente de l’Institut national du travail, de l’emploi et de la formation professionnelle (2006-2009)[13] et membre du Haut conseil du dialogue social[14]. Elle a été chargée de cours à l’ENA sur la formation professionnelle[citation nécessaire].

Elle est coauteur avec Henri Lachmann et Christian Larose du rapport au Premier ministre : « Bien-être et efficacité au travail – 10 propositions pour améliorer la santé psychologique au travail » (février 2010).

Elle est nommée ministre du Travail le 17 mai 2017[15].

Éducation, Affaires étrangères et Économie[modifier | modifier le code]

En 2014, Muriel Pénicaud est présidente du Conseil national Éducation économie (CNEE).

En 2013-2014, elle est présidente du conseil d'administration d'AgroParisTech (Institut des sciences et industries du vivant et de l'environnement)[13].

Elle est vice-présidente du conseil de gouvernance de l’École de droit et management des affaires de Paris II Panthéon Assas-Sorbonne Universités, cofondatrice du diplôme bidisciplinaire MBA/M2[16] droit des affaires et management-gestion.

Depuis mai 2014, elle était ambassadrice déléguée aux investissements internationaux et, à partir de janvier 2015, directrice générale de Business France, agence nationale au service de l’internationalisation de l’économie française[17].

Elle a été, jusqu'en novembre 2015, personnalité associée affectée à la section des affaires européennes et internationales du Conseil économique, social et environnemental[18].

Décorations[modifier | modifier le code]

Expositions[modifier | modifier le code]

Muriel Pénicaud s’intéresse aussi à la photographie. Elle a exposé pour la première fois ses photographies en avril et mai 2017 chez Deyrolle. Les bénéfices des ventes de photographies de cette exposition sont destinés à être affectés au fonds Sakura, un fonds mécène qui promeut le lien entre art et enjeux sociétaux[20].

Publications[modifier | modifier le code]

Ouvrages collectifs[modifier | modifier le code]

  • « Itinéraire de dirigeant » dans Comités exécutifs. Voyage au cœur de la dirigeance d’entreprise[21], Eyrolles 2008, prix Turgot
  • 30 ans de la formation professionnelle, CEREQ, 2005

Préfaces[22][modifier | modifier le code]

  • Mohamed Khodja, Le Marketing digital international expliqué à mon boss, Bluffy : Éditions Kawa, DL 2015
  • François Eyssette, Charles-Henri Besseyre des Horts, Comment la DRH fait sa révolution, Éditions Eyrolles, mars 2014
  • Thierry Rousseau, Absentéisme et conditions de travail, Lyon, ANACT, 2012

Articles de presse[modifier | modifier le code]

La pertinence de cette section est remise en cause, considérez son contenu avec précaution. En discuter ? (mai 2017)
  • « L’internationalisation est une chance pour l’économie », entretien, Les Échos du 22 octobre 2014, [lire en ligne]
  • « Risques psychosociaux en entreprise. Faire converger bien-être et efficacité au travail », Risques, no 95, p. 77-89, 2013
  • « Les normes internationales du travail face aux défis de la globalisation » (actes d'un colloque), France Forum, hors-série, juin 2013 [PDF] [lire en ligne]
  • « Relations sociales en Europe : une contrainte passéiste ou un sujet de dirigeance ? », p. 10-19 in L’Enjeu des relations sociales, panorama France-Allemagne, CCI franco-allemande, 2013 [lire en ligne]
  • Danone, « Co-creation at Danone : A guide to co-creation », éditorial, novembre 2012 [lire en ligne]
  • « Pour une vision de l’entreprise dans son écosystème », Journal de l’École de Paris no 91
  • « Une solution à la souffrance au travail ? », Psychologies magazine, novembre 2010[réf. souhaitée]
  • « Quatre solutions contre le stress », entretien, Le Point, mars 2010 [lire en ligne]
  • « Dassault Systèmes, l'innovation organisationnelle en 3D », compte rendu d'une intervention, Journal de l'École de Paris, 14 mars 2007 [lire en ligne]
  • « L'enseignement professionnel, figure imposée de l'exception française », Formation Emploi, 2001, no 76/1 p. 39-49 [lire en ligne]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Executive Management », sur Business France (consulté le 17 mai 2017).
  2. Site institutionnel Danone.
  3. Communiqué de presse Dassault Systèmes.
  4. Communiqué de presse Danone du 19 février 2008.
  5. Stratégies Newsletter no 5034, La Tribune avril 2008.
  6. « Une pro du Social pour doper les RH de Danone », Liaisons sociales, avril 2008.
  7. Le Nouvel Observateur 20 novembre 2011. Oriental Morning Post 3 mars 2011.
  8. « Décret du 29 juin 2015 portant nomination au conseil de surveillance de la SNCF », sur Legifrance, .
  9. (en) « Board of Directors », sur Paris-Saclay (consulté le 17 mai 2017).
  10. Arrêté JORF 1978.
  11. JORF 255,TEFC9204830A.
  12. Agefi 25.2.2008.
  13. a et b Liaisons sociales mai 2006
  14. JORF du 31 décembre 2008
  15. « DIRECT - Annonce de la nomination du Gouvernement », sur Gouvernement.fr (consulté le 17 mai 2017).
  16. Voir sur mba-pantheon-assas.com.
  17. « Communiqué de presse du 21 mai 2014 »
  18. (en) « Muriel PÉNICAUD », sur Conseil économique, social et environnemental (consulté le 17 mai 2017)
  19. Voir sur legifrance.gouv.fr.
  20. « Expositions - Deyrolle », sur www.deyrolle.com (consulté le 18 mai 2017).
  21. Présentation du livre.
  22. Notices bibliographiques sur le catalogue général de la BnF.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Executive Women Magazine, portrait, mai 2015
  • « Bienvenue chez les “Frenchies” ! », L’Express du 22 avril 2015
  • Portrait : « Qui êtes-vous » par Hedwige Chevrillon, BFMTV, 20 mars 2015
  • « La VRP du made in France constate un frémissement », Challenges du 19 mars 2015

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]