Portail:Libéralisme

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
La liberté guidant le peuple
PORTAIL : LIBÉRALISME

Le Portail Libéralisme est un portail Wikipédia sur le thème du libéralisme, qui compte 800 articles et 156 catégories.

Il y a une chose de bien chez Marx : il n'était pas keynésien.Citation de Murray Rothbard


modifier
 logo Introduction

Le libéralisme est une doctrine suivant laquelle il faut donner aux citoyens le plus de libertés possible et le plus de garanties possible contre l’ingérence de l’État ou l’arbitraire du gouvernement. Il repose sur l’idée que chaque être humain possède des droits fondamentaux qu'aucun pouvoir n'a le droit de violer.[pas clair] Le libéralisme s’oppose notamment aux doctrines protectionnistes, étatistes ou collectivistes.

Le fondement de la pensée libérale est une théorie du droit selon laquelle chaque être humain est seul maître de lui-même et possède des droits fondamentaux et inaliénables, qu'ils soient positifs ou naturels : le droit à la liberté et le droit à la propriété, dont découlent le droit de légitime défense, le droit à la sûreté, le droit de résistance à l’oppression et l'égalité en droit.

Dans le domaine économique, le libéralisme soutient l'initiative privée, la libre concurrence et son corollaire l'économie de marché. Il est ainsi congruent avec le capitalisme. Sur le plan social et politique, le libéralisme veut limiter les obligations imposées par le pouvoir, au nom de la propriété privée, au profit du libre choix et de l'intérêt de chaque individu indépendamment des autres. La plupart des libéraux considèrent que l'action de l'État est nécessaire à la protection des libertés individuelles, dans le cadre de ses fonctions régaliennes.

Actuellement, en France, le terme de libéralisme est utilisé dans des sens différents, plus ou moins larges, et quelquefois contradictoires. Dans la tradition originale, le libéralisme est un principe général qui s'applique à tous les domaines de la vie en société. Selon ce point de vue, c'est une erreur de séparer différentes formes de libéralisme (politique, social, économique, religieux, etc.), car toutes sont des conséquences indissociables d'un seul et même principe philosophique de liberté.

Il existe plusieurs courants de pensée libéraux qui se différencient notamment par leurs fondements philosophiques, par les limites et les fonctions qu’ils assignent à l'État, et par le domaine auquel ils appliquent le principe de liberté (économie, institutions politiques, domaine social). On peut citer le libéralisme classique, le libéralisme néoclassique, le libertarianisme, le national-libéralisme, le néolibéralisme, l'ordolibéralisme, le social-libéralisme, le libéral-conservatisme, l'anarcho-capitalisme, etc.

modifier
 logo Thèses et antithèses
modifier
 logo Lumière sur...
AdamSmith.jpg

Adam Smith (5 juin 1723 - 17 juillet 1790) est un philosophe et économiste écossais des Lumières. Il reste dans l’histoire comme le père de la science économique moderne, et son œuvre principale, la Richesse des nations, est un des textes fondateurs du libéralisme économique. Professeur de philosophie morale à l’université de Glasgow, il consacre dix années de sa vie à ce texte qui inspire les grands économistes suivants, ceux que Karl Marx appellera les « classiques » et qui poseront les grands principes du libéralisme économique.

Si nombre d’économistes admirant Smith, le considérent comme : « le père de l’économie politique », c’est peut-être parce que nombre de courants peuvent y voir le père de leurs idées. Les libéraux le saluent comme celui qui a mis en lumière l’importance du marché comme mode de régulation automatique de la société, ceux recommandant une intervention modérée de l’État peuvent pourtant rappeler que Smith en a aussi souligné les imperfections éventuelles et a appelé la puissance publique à les corriger. Bien qu’à l’opposé des idées politiques de Smith, Karl Marx lui-même s’en inspire en développant toute une doctrine fondée sur la théorie classique de la valeur.

Autres articles sélectionnés au sein du portail Libéralisme

modifier
 logo Histoire & Objets de débats
modifier
 logo Textes
La Déclaration d'indépendance des États-Unis d'Amérique

Philosophie

Économie

Autres

modifier
 logo Une image...
modifier
 logo Libéraux célèbres

Philosophes

Raymond Aron - Isaiah Berlin - Benjamin Constant - Émile Faguet - Élie Halévy - David Hume - Thomas Jefferson - Bertrand de Jouvenel - Emmanuel Kant - Bruno Leoni - John Locke - John Stuart Mill - Montesquieu - Robert Nozick - Karl Popper - Ayn Rand - Jean-François Revel - Pierre-Paul Royer-Collard - Herbert Spencer - Alexis de Tocqueville - Wilhelm von Humboldt

Économistes

Frédéric Bastiat - Gary Becker - Eugen von Böhm-Bawerk - James M. Buchanan - Richard Cantillon - Charles Coquelin - Irving Fisher - Milton Friedman - Vincent de Gournay - Friedrich Hayek - William Jevons - Robert Lucas - Alfred Marshall - Ludwig von Mises - Gustave de Molinari - François Quesnay - Vilfredo Pareto - William Rappard - David Ricardo - Lionel Robbins - Murray Rothbard - Jacques Rueff - Pascal Salin - Jean-Baptiste Say - Adam Smith - Robert Solow - Hernando de Soto - Turgot

Politiques

Richard Cobden - Michel Chevalier - Roger Douglas - Yves Guyot - Boris Johnson - Keith Joseph - Mart Laar - Alain Madelin - Vaclav Klaus - Ronald Reagan - Ruth Richardson - Margaret Thatcher

Romanciers

Voltaire - Madame de Staël - Stendhal - Ayn Rand - Robert Heinlein - Saul Bellow - Mario Vargas Llosa
modifier
 logo Statistiques

Le tableau ci-dessous détaille le classement de la France pour les 10 critères constitutifs de l'indice en 2015.

Critères Rang Indice
Liberté des échanges 56 83.0
Liberté d'entreprise 32 80.2
Protection de la propriété privée 20 80.0
Stabilité monétaire 81 77.5
Lutte contre la corruption 22 71.0
Dérégulation financière 19 70.0
Liberté d’investissement 47 70.0
Poids des taxes et impôts 176 47.5
Libéralisation du travail 157 43.5
Dépenses du gouvernement 174 2.5
modifier
 logo Le libéralisme en cartes
modifier
 logo Associations, partis politiques et think tanks