Censier - Daubenton (métro de Paris)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Daubenton.

Censier - Daubenton
Une rame MF 77 entre en station.
Une rame MF 77 entre en station.
Localisation
Pays France
Ville Paris
Arrondissement 5e
Coordonnées
géographiques
48° 50′ 26″ nord, 2° 21′ 06″ est

Géolocalisation sur la carte : 5e arrondissement de Paris

(Voir situation sur carte : 5e arrondissement de Paris)
Censier - Daubenton

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Censier - Daubenton
Caractéristiques
Voies 2
Quais 2
Zone 1
Transit annuel 3 777 857 (2013)
Historique
Mise en service (10)
(7)
Gestion et exploitation
Propriétaire RATP
Exploitant RATP
Code de la station 1204
Ligne(s) (7)
Correspondances
Bus RATP (BUS) RATP 47
Noctilien (N) N15 NOCTILIEN.png N22 NOCTILIEN.png
(7)

Censier - Daubenton est une station de la ligne 7 du métro de Paris, située dans le 5e arrondissement de Paris.

Situation[modifier | modifier le code]

La station est implantée sous la rue Monge, à l'intersection avec la rue de Mirbel et la rue Daubenton. Approximativement orientée nord-sud, elle s'intercale entre les stations Place Monge et Les Gobelins.

Histoire[modifier | modifier le code]

La station est ouverte le avec la mise en service du prolongement de la ligne 10 depuis Odéon jusqu'à Place d'Italie[1].

Le , elle est transférée à la ligne 7, qui effectue alors le trajet de Pré-Saint-Gervais ou de Porte de la Villette jusqu'au terminus sud de Porte d'Ivry, lequel est inauguré à la même date[2].

Elle doit sa dénomination d'une part à sa proximité avec la rue Censier, dont le patronyme actuel est dérivé de son nom originel « rue Sans Chef », signifiant cul-de-sac[3], rappelant que cette voie se terminait initialement en impasse depuis la rue Mouffetard.

La station reprend d'autre part le nom de la rue Daubenton, laquelle rend hommage à Louis Jean-Marie Daubenton, naturaliste qui collabora avec Buffon pour son Histoire naturelle, et qui fut le premier directeur du Muséum national d'histoire naturelle face auquel débouche la rue.

Jusqu'en 1965, la station était dénommée Censier - Daubenton - Halle aux cuirs[4], le dernier nom faisant référence à l'un des anciens marchés des tanneurs, nombreux en bordure de la Bièvre qui courait à travers le secteur.

Dans le cadre du programme « Renouveau du métro » de la RATP, les couloirs de la station et l'éclairage des quais ont été rénovés le 14 novembre 2003[5].

En avril 2010, la station est entièrement éclairée avec des diodes électroluminescentes (led). Elle devient ainsi la première station de métro au monde éclairée grâce à cette technologie. Cela permet de réduire de moitié l'énergie nécessaire à son éclairage[6].

En 2011, 3 766 777 voyageurs sont entrés à cette station[7]. En 2012, ils sont 3 868 653 entrants[8]. Il en a été comptabilisé 3 777 857 en 2013, ce qui la place à la 137e position des stations de métro pour sa fréquentation[9].

Services aux voyageurs[modifier | modifier le code]

Accès[modifier | modifier le code]

La station dispose de deux accès, chacun constitué d'un escalier fixe orné d'un candélabre Dervaux :

  • l'accès 1 « rue Daubenton » débouchant face aux nos 96 et 98 de la rue Monge ;
  • l'accès 2 « rue Monge » se trouvant à l'angle formé par ces deux voies, au droit du no 100 de la rue Monge.

Quais[modifier | modifier le code]

Censier - Daubenton est une station en courbe de configuration standard : elle possède deux quais séparés par les voies du métro et la voûte est elliptique. La décoration est du style utilisé pour la majorité des stations du métro : les bandeaux d'éclairage sont blancs et arrondis dans le style « Gaudin » du renouveau du métro des années 2000, et les carreaux en céramique blancs biseautés recouvrent les pieds-droits, la voûte et les tympans. Les cadres publicitaires sont en faïence de couleur miel et le nom de la station est également en faïence dans le style de la CMP d'origine. Les sièges de style « Motte » sont de couleur bleue. Les accès s'effectuent à mi-quai et par l'extrémité nord.

Intermodalité[modifier | modifier le code]

La station est desservie par la ligne 47 du réseau de bus RATP et, la nuit, par les lignes N15 et N22 du réseau Noctilien.

À proximité[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean Tricoire, Un siècle de métro en 14 lignes. De Bienvenüe à Météor [détail de l’édition], p. 270.
  2. Jean Tricoire, Un siècle de métro en 14 lignes. De Bienvenüe à Météor [détail de l’édition], p. 225.
  3. Félix et Louis Lazare, Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments, fac-similé de l'édition de 1844, p. 114.
  4. « Bulletin municipal officiel de la Ville de Paris, 14 décembre 1929 : Point no 64 de l'ordre du jour », Imprimerie municipale, (consulté le 25 août 2017), p. 5301.
  5. « SYMBIOZ - Le Renouveau du Métro », sur www.symbioz.net (consulté le 24 avril 2019)
  6. Urbanmag, magazine d'information interne à la RATP.
  7. Entrants annuels provenant de l'extérieur de la station (voie publique, correspondances bus, réseau SNCF, etc.), sur le site data.ratp.fr (consulté le 5 novembre 2012).
  8. Entrants annuels provenant de l'extérieur de la station (fichier Excel) (voie publique, correspondances bus, réseau SNCF, etc.), sur le site data.ratp.fr (consulté le 11 janvier 2014).
  9. Trafic annuel entrant par station (2013), sur le site data.ratp.fr (consulté le 31 août 2014).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]