Rambuteau (métro de Paris)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rambuteau.

Rambuteau
Centre Georges Pompidou
Escaliers d'accès à la station (accès no 1).
Escaliers d'accès à la station (accès no 1).
Localisation
Pays France
Ville Paris
Arrondissement 3e, 4e
Coordonnées
géographiques
48° 51′ 43″ nord, 2° 21′ 14″ est

Géolocalisation sur la carte : 3e arrondissement de Paris

(Voir situation sur carte : 3e arrondissement de Paris)
Rambuteau Centre Georges Pompidou

Géolocalisation sur la carte : 4e arrondissement de Paris

(Voir situation sur carte : 4e arrondissement de Paris)
Rambuteau Centre Georges Pompidou

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Rambuteau Centre Georges Pompidou
Caractéristiques
Voies 2
Quais 2
Transit annuel 4 498 414 (2013)
Historique
Mise en service
Gestion et exploitation
Propriétaire RATP
Exploitant RATP
Code de la station 08-01
Ligne(s) (11)
Correspondances
Bus (BUS) RATP 29 38 47 75
Noctilien (N) N12 NOCTILIEN.png N13 NOCTILIEN.png N14 NOCTILIEN.png N32 NOCTILIEN.png

Rambuteau est une station de la ligne 11 du métro de Paris, située à la limite des 3e et 4e arrondissements de Paris.

Situation[modifier | modifier le code]

La station est implantée sous la rue Beaubourg, entre la rue Rambuteau et la rue du Grenier-Saint-Lazare. Approximativement orientée selon un axe nord-sud, elle s'intercale entre les stations de correspondance Hôtel de Ville et Arts et Métiers.

Histoire[modifier | modifier le code]

Quais de la station (vue vers Châtelet).

La station est ouverte le avec la mise en service de la ligne 11 entre Châtelet et Porte des Lilas.

Elle doit sa dénomination à sa proximité avec la rue Rambuteau, laquelle rend hommage à Claude-Philibert Barthelot de Rambuteau, préfet de la Seine de 1833 à 1848 qui décida le percement de ladite rue à travers le centre médiéval.

Elle porte comme sous-titre Centre Georges Pompidou, en raison de sa proximité avec le Centre national d'art et de culture Georges-Pompidou édifié en 1977, nommé ainsi en l'honneur du président de la République à l'origine du projet.

Les quais de la station sont modernisés après 1988 par l'adoption du style décoratif « Ouï-dire », en l'occurrence de couleur verte. Dans le cadre du programme « Renouveau du métro » de la RATP, les couloirs ont été rénovés le 29 novembre 2002[1].

En 2011, 4 491 306 voyageurs sont entrés à cette station[2]. Elle a vu entrer 4 498 414 voyageurs en 2013, ce qui la place à la 100e position des stations de métro pour sa fréquentation[3].

Du 5 mars au 8 avril 2019, les quais ont été rehaussés et carrelés pour leur adaptation dans le cadre du prolongement de la ligne 11 jusqu'à Rosny-Bois-Perrier.

Services aux voyageurs[modifier | modifier le code]

Accès[modifier | modifier le code]

La station dispose de quatre accès, dont les trois premiers sont ornés d'un candélabre Dervaux :

  • Accès 1 : Centre Georges-Pompidou : deux escaliers contigus, l'un fixe, l'autre mécanique dans le sens de la sortie, débouchant au droit du 21, rue Beaubourg ;
  • Accès 2 : rue Rambuteau : un escalier fixe débouchant face au 22, rue Beaubourg ;
  • Accès 3 : rue Geoffroy-l'Angevin : un escalier fixe débouchant au droit du 20, rue Beaubourg ;
  • Accès 4 : rue du Grenier-Saint-Lazare : un escalier fixe débouchant face au 1, rue du Grenier-Saint-Lazare.

Quais[modifier | modifier le code]

Rambuteau est une station de configuration standard : elle possède deux quais séparés par les voies du métro et la voûte est elliptique. La décoration est de style « Ouï-dire » vert : les bandeaux d'éclairages, de même couleur, sont supportés par des consoles courbes en forme de faux. L'éclairage direct est blanc tandis que l'éclairage indirect, projeté sur la voûte, est multicolore. Les carreaux en céramique blancs sont plats et recouvrent les piédroits, la voûte et les tympans. Les cadres publicitaires sont verts et cylindriques et le nom de la station est inscrit en police de caractères Parisine sur plaques émaillées. Les quais, carrelés en gris anthracite, sont équipés de sièges du style « Motte » et de banquettes « assis-debout » gris. Les accès s'effectuent par les deux extrémités.

Intermodalité[modifier | modifier le code]

La station est desservie par les lignes 29, 38, 47 et 75 du réseau de bus RATP et, la nuit, par les lignes N12, N13, N14 et N23 du réseau Noctilien.

À proximité[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « SYMBIOZ - Le Renouveau du Métro », sur www.symbioz.net (consulté le 22 avril 2019)
  2. Entrants annuels provenant de l'extérieur de la station (voie publique, correspondances bus, réseau SNCF, etc.), sur le site data.ratp.fr (consulté le 29 octobre 2013).
  3. Trafic annuel entrant par station (2013), sur le site data.ratp.fr (consulté le 31 août 2014).
  4. Mairie du 3e arrondissement de Paris, « Jardin Anne-Frank : dossier de presse. Inauguration du mercredi 20 juin 2007 » [PDF], sur wikiwix.com (consulté le 17 janvier 2018) ; ce document est une archive.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]