Mairie des Lilas (métro de Paris)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mairie des Lilas
Vue d'ensemble des quais avec, tout au fond, l'atelier de maintenance de la ligne.
Vue d'ensemble des quais avec, tout au fond, l'atelier de maintenance de la ligne.
Localisation
Pays France
Ville Les Lilas
Coordonnées
géographiques
48° 52′ 47″ nord, 2° 24′ 59″ est

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Mairie des Lilas
Caractéristiques
Transit annuel 4 647 162 (2015)
Historique
Mise en service 17 février 1937
Gestion et exploitation
Propriétaire RATP
Exploitant RATP
Code de la station 23-03
Ligne(s) (11)
Correspondances
Bus (BUS) RATP 105 129 515
Noctilien (N) N12 N23

Mairie des Lilas est une station de la ligne 11 du métro de Paris, située sur la commune des Lilas.

Histoire[modifier | modifier le code]

La station est ouverte en 1937.

La commune des Lilas provient du démembrement de celle de Romainville en 1868. Sa petite mairie est beaucoup moins célèbre que son poinçonneur immortalisé par la chanson de Serge Gainsbourg Le Poinçonneur des Lilas.

En 2011, 4 602 681 voyageurs sont entrés à cette station[1]. Elle a vu entrer 4 647 162 voyageurs en 2015 ce qui la place à la 98e position des stations de métro pour sa fréquentation[2].

Services des voyageurs[modifier | modifier le code]

Quais et accès[modifier | modifier le code]

Entrée du métro.

La station dispose de deux accès débouchant sur la place du Colonel-Fabien.

Quais[modifier | modifier le code]

Mairie des Lilas est une station de configuration standard : elle possède deux quais séparés par les voies du métro et la voûte est elliptique. La décoration est du style utilisé pour la majorité des stations du métro : le bandeau d'éclairage est blanc et arrondi dans le style « Gaudin » du renouveau du métro des années 2000, et les carreaux en céramique blancs biseautés recouvrent les piédroits, la voûte et le tympan. Les cadres publicitaires sont en faïence de couleur miel et le nom de la station est également en faïence. Les sièges sont du style « Motte » de couleur verte et ne sont présents qu'en nombre réduit et sur le quai à destination de Châtelet uniquement. La station se distingue par la partie basse de ses piédroits qui est verticale et non elliptique. Les accès sont situés à l'extrémité ouest.

Intermodalité[modifier | modifier le code]

La station est desservie par les lignes 105, 129 et le service urbain TillBus du réseau de bus RATP et, la nuit, par les lignes N12 et N23 du réseau Noctilien.

Projets[modifier | modifier le code]

Dans le cadre du projet de prolongement de la ligne 11, il est prévu de créer une sortie simple supplémentaire reliant l’extrémité est des quais au boulevard de la Liberté par des escaliers[3].

Il est prévu de rendre la station accessible aux personnes à mobilité réduite. Deux ascenseurs seront installés sur la place du Colonel-Fabien et reliés à l’accès principal, puis deux ascenseurs relieront les quais.

À proximité[modifier | modifier le code]

L'hôtel de ville des Lilas expose depuis 1922 la toile « La République » de Jean-Léon Gérôme, prêtée par la Ville de Paris. Cette toile est exposée au Musée d'Orsay lors de la rétrospective de 2010 consacrée à cet artiste[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Entrants annuels provenant de l'extérieur de la station (voie publique, correspondances bus, réseau SNCF, etc.), sur le site data.ratp.fr. Consulté le 29 octobre 2013.
  2. Trafic annuel entrant par station du réseau ferré 2015, sur l'open data RATP (consulté le 29 mai 2016).
  3. Schéma de principe du prolongement de la ligne 11 à l’est de Mairie des Lilas à Rosny-Bois-Perrier - Page 149 - Février 2013.
  4. Le tableau de la mairie des lilas au musée d'Orsay, Le Parisien, édition de Seine-Saint-Denis, 7 octobre 2010

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]