Pierre et Marie Curie (métro de Paris)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pierre et Marie Curie
Quais de la station.
Quais de la station.
Localisation
Pays France
Ville Ivry-sur-Seine
Coordonnées
géographiques
48° 48′ 57″ nord, 2° 22′ 39″ est

Caractéristiques
Position par
rapport au sol
Souterraine
Voies 2
Quais 2
Nombre d'accès 2
Accessibilité Non
Zone 2 (tarification Île-de-France)
Transit annuel 1 100 552 (2021)
Historique
Mise en service
Nom inaugural Pierre Curie
Gestion et exploitation
Propriétaire RATP
Exploitant RATP
Code(s) de la station 26-04
Ligne(s) (M)(7)
Correspondances
Bus RATP (BUS)RATP125
(7)

Pierre et Marie Curie est une station de la ligne 7 du métro de Paris, située sur la commune d'Ivry-sur-Seine.

Situation[modifier | modifier le code]

La station est implantée sous l'avenue Maurice-Thorez (D 156A) à Ivry, à hauteur de l'intersection avec la rue Pierre-et-Marie-Curie. Approximativement orientée selon un axe nord-ouest/sud-est, elle s'intercale entre les stations Porte d'Ivry et Mairie d'Ivry, cette dernière constituant le terminus de la branche jaune de la ligne.

Histoire[modifier | modifier le code]

La station est ouverte le avec la mise en service du prolongement de la ligne 7 depuis Porte d'Ivry jusqu'à Mairie d'Ivry.

Elle doit sa dénomination initiale de Pierre Curie à sa proximité avec la rue éponyme, alors dénommée en hommage à Pierre Curie (1859-1906) physicien français, principalement connu pour ses travaux en radioactivité, en magnétisme et en piézoélectricité.

La desserte, alors assurée par l'ensemble des circulations de la ligne, ne l'est plus que par un train sur deux à compter de l'inauguration le d'une nouvelle antenne vers Le Kremlin-Bicêtre (actuelle branche vers Villejuif - Louis-Aragon), laquelle se détache de la ligne au-delà de la station Maison Blanche.

Dans le cadre du programme « Renouveau du métro » de la RATP, les couloirs de la station et l'éclairage des quais ont été rénovés le , nécessitant leur fermeture au public. À l'occasion de sa réouverture, elle change de nom au profit de Pierre et Marie Curie, changement officialisé le à l'occasion de la Journée internationale des femmes afin de rendre hommage à Marie Curie (1867-1934), physicienne et épouse de Pierre Curie.

La station devient alors la sixième du réseau à porter le nom d'une femme, après Barbès - Rochechouart (lignes 2 et 4), Madeleine (lignes 8, 12 et 14), Chardon-Lagache (ligne 10), Boucicaut (ligne 8) et Louise Michel (ligne 3)[1]. Suivront ensuite les futures stations Barbara (ligne 4) et Bagneux - Lucie Aubrac (lignes 4 et 15).

En 2019, 1 535 768 voyageurs sont entrés à cette station ce qui la place à la 277e position des stations de métro pour sa fréquentation sur 302. Parmi les stations extérieures à Paris, c'est la station la moins fréquentée du réseau[2],[3].

En 2020, avec la crise du Covid-19, 780 043 voyageurs sont entrés dans cette station, ce qui la place à la 269e position sur 304 des stations de métro pour sa fréquentation[4],[5].

En 2021, la fréquentation remonte progressivement, avec 1 100 552 voyageurs qui sont entrés dans cette station ce qui la place à la 276e position des stations de métro pour sa fréquentation sur 304[6],[7].

Services aux voyageurs[modifier | modifier le code]

Accès[modifier | modifier le code]

Accès 1, rue Pierre-et-Marie-Curie.

La station dispose de deux accès, chacun constitué d'un escalier fixe orné d'une balustrade et d'un candélabre de type Dervaux :

  • l'accès 1 « Rue Pierre-et-Marie-Curie », débouchant sur le trottoir pair de cette rue au droit du no 66 de l'avenue Maurice-Thorez ;
  • l'accès 2 « Avenue Maurice-Thorez » se trouvant face au no 117 de cette même avenue.

Quais[modifier | modifier le code]

Pierre et Marie Curie est une station de configuration standard : elle possède deux quais séparés par les voies du métro et la voûte est elliptique. La décoration est du style utilisé pour la majorité des stations de métro : les bandeaux d'éclairage sont blancs et arrondis dans le style « Gaudin » du renouveau du métro des années 2000, et les carreaux en céramique blancs biseautés recouvrent les piédroits, la voûte, les tympans et les débouchés des couloirs. Les cadres publicitaires, en faïence de couleur cuivre, sont surmontés de la lettre « M » (variante que l'on ne retrouve que dans 7 autres stations du réseau) et le nom de la station est également en faïence dans le style de la CMP d'origine. Les sièges de style « Motte » sont de couleur bleue.

Intermodalité[modifier | modifier le code]

La station est desservie par la ligne 125 du réseau de bus RATP.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Clémence Carayol, « Le métro parisien peut-il se féminiser ? », sur lesinrocks.com, (consulté le )
  2. « Trafic annuel entrant (2019) », sur data.ratp.fr, (consulté le )
  3. Le nombre de 302 stations n'inclut pas la station fictive Funiculaire de Montmartre. Cette dernière est en effet considérée comme une station de métro (et deux points d'arrêts) par la RATP et rattachée statistiquement à la ligne 2, ce qui explique pourquoi la RATP annonce 303 stations et non 302 en 2019.
  4. « Trafic annuel entrant 2020 », sur data.ratp.fr, (consulté le )
  5. Le nombre de 304 stations n'inclut pas la station fictive Funiculaire de Montmartre. Cette dernière est en effet considérée comme une station de métro (et deux points d'arrêts) par la RATP et rattachée statistiquement à la ligne 2, ce qui explique pourquoi la RATP annonce 305 stations et non 304 en 2020.
  6. « Trafic annuel entrant 2021 », sur data.ratp.fr, (consulté le )
  7. Le nombre de 304 stations n'inclut pas la station fictive Funiculaire de Montmartre. Cette dernière est en effet considérée comme une station de métro (et deux points d'arrêts) par la RATP et rattachée statistiquement à la ligne 2, ce qui explique pourquoi la RATP annonce 305 stations et non 304 en 2021.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]