Pyrénées (métro de Paris)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pyrénées (homonymie).

Pyrénées
Image illustrative de l’article Pyrénées (métro de Paris)
Localisation
Pays France
Ville Paris
Arrondissement 19e, 20e
Coordonnées
géographiques
48° 52′ 26″ nord, 2° 23′ 07″ est

Géolocalisation sur la carte : [[Modèle:Géolocalisation/21e arrondissement de Paris]]

[[Fichier:Modèle:Géolocalisation/21e arrondissement de Paris|280px|(Voir situation sur carte : [[Modèle:Géolocalisation/21e arrondissement de Paris]])|class=noviewer]]
Pyrénées

Géolocalisation sur la carte : 20e arrondissement de Paris

(Voir situation sur carte : 20e arrondissement de Paris)
Pyrénées

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Pyrénées
Caractéristiques
Voies 2
Quais 2
Transit annuel 3 457 271 (2013)
Historique
Mise en service
Gestion et exploitation
Propriétaire RATP
Exploitant RATP
Code de la station 2414
Ligne(s) (11)
Correspondances
Bus (BUS) RATP 20 26 71
Noctilien (N) N12 NOCTILIEN.png N23 NOCTILIEN.png

Pyrénées est une station de la ligne 11 du métro de Paris, située à la limite des 19e et 20e arrondissements de Paris.

Situation[modifier | modifier le code]

La station est implantée sous la rue de Belleville, au sud-ouest de l'intersection avec la rue des Pyrénées et l'avenue Simon-Bolivar. Orientée selon un axe nord-est/sud-ouest, elle s'intercale entre la station de correspondance Belleville et la station Jourdain.

Histoire[modifier | modifier le code]

La station est ouverte le avec la mise en service de la ligne 11 entre Châtelet et Porte des Lilas.

Elle doit sa dénomination à son implantation au débouché de la rue des Pyrénées, laquelle constitue la plus longue rue du 20e arrondissement et la deuxième plus longue de la capitale après la rue de Vaugirard. Son nom fait référence à la chaîne de montagnes des Pyrénées, frontière naturelle entre l’Espagne et la France, qui a également donné ledit nom au traité de paix de 1659 entre les deux pays précités.

Dans le cadre du programme « Renouveau du métro » de la RATP, la station est entièrement rénovée le 5 août 2008[1].

Elle a vu entrer 3 457 271 voyageurs en 2013, ce qui la place à la 152e position des stations de métro pour sa fréquentation[2].

Le , une partie des plaques nominatives sur les quais de la station sont remplacées par la RATP pour faire un poisson d'avril le temps d'une journée, comme dans douze autres stations[3]. Pyrénées est rebaptisée « Alpes » en référence à l'autre principal massif montagneux pénétrant sur le territoire français.

Services aux voyageurs[modifier | modifier le code]

Accès[modifier | modifier le code]

La station dispose de quatre accès, chacun constitué d'un escalier fixe orné d'un candélabre Dervaux :

  • l'accès 1 « rue des Pyrénées » débouchant au droit du no 360 de ladite rue ;
  • l'accès 2 « rue de Belleville » se situant face au no 403 de la rue des Pyrénées ;
  • l'accès 3 « avenue Simon-Bolivar » se trouvant au droit du no 1 de ladite avenue ;
  • l'accès 4 « rue Clavel » étant établi face au no 4 de l'avenue Simon-Bolivar.

Quais[modifier | modifier le code]

Pyrénées est une station en courbe de configuration standard : elle possède deux quais séparés par les voies du métro et la voûte est elliptique. La décoration est du style utilisé pour la majorité des stations du métro : les carreaux en céramique blancs biseautés recouvrent les piédroits, les tympans et les débouchés des couloirs, tandis que la voûte est peinte en blanc. L'éclairage est toutefois assuré par deux bandeaux lumineux spécifiques suspendus que l'on retrouve également à la station Télégraphe. Les cadres publicitaires sont en céramique blanche et le nom de la station est inscrit en police de caractères Parisine sur plaques émaillées. Les sièges sont de style « Akiko » de couleur orange. Les accès s'effectuent par l'extrémité orientale.

Intermodalité[modifier | modifier le code]

La station est desservie par les lignes 20, 26 et 71 du réseau de bus RATP et, la nuit, par les lignes N12 et N23 du réseau Noctilien.

Projet[modifier | modifier le code]

Dans le cadre du projet de prolongement de la ligne 11, il est prévu de créer une sortie simple supplémentaire reliant le milieu des quais à l’avenue Simon-Bolivar avec deux escaliers de part et d’autre de l'avenue. En outre, une trémie existante, rue des Pyrénées côté impair, sera modifiée et équipée d'un escalier mécanique montant en remplacement d'un escalier fixe[4].

À proximité[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « SYMBIOZ - Le Renouveau du Métro », sur www.symbioz.net (consulté le 22 avril 2019)
  2. Trafic annuel entrant par station (2013), sur le site data.ratp.fr (consulté le 31 août 2014).
  3. « En images. Poisson d'avril : la RATP rebaptise ses stations », sur www.leparisien.fr (consulté le 20 mai 2018).
  4. Schéma de principe du prolongement de la ligne 11 à l’est de Mairie des Lilas à Rosny-Bois-Perrier, www.stif.org, p. 147, février 2013.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]