Meteor (métro)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Meteor.

Meteor est le nom de projet donné à la ligne 14 du métro parisien. Il peut parfois également désigner le nom de la technologie du système de contrôle commande ferroviaire automatique originellement développé par la société Siemens Transportation Systems (anciennement Matra transport international) pour la ligne 14.

Le projet parisien[modifier | modifier le code]

Une rame Meteor sur la ligne 14 du métro de Paris
Article détaillé : Ligne 14 du métro de Paris.

Meteor, rétroacronyme de METro Est-Ouest Rapide, est le nom de code donné à l'origine par la RATP au projet de la ligne 14 du métro parisien, durant sa gestation puis sa construction[1].

Le but de la construction de cette nouvelle ligne était alors double : réduire le nombre de passagers empruntant le RER A entre Auber et Châtelet - Les Halles mais également permettre d'atteindre depuis le centre de Paris les 12e et 13e arrondissements de Paris.

Elle fut ouverte en octobre 1998. Beaucoup de Parisiens utilisent toujours ce nom de code pour désigner la ligne 14. La RATP et le STIF l'utilisent encore parfois également dans leurs communications externes[2],[3].

La technologie Meteor[modifier | modifier le code]

La maquette du PCC de la ligne 14 du métro de Paris
Articles détaillés : SAET et Siemens Transportation Systems.

Meteor désigne parfois la technologie nommée Trainguard MT CBTC de la société Siemens Transportation Systems. On peut ainsi entendre parler de « météorisation » de la ligne 1 pour désigner son automatisation avec des systèmes similaires à ceux de la ligne 14[4].

Cette appellation est issue du nom de code de la ligne 14 du métro de Paris, première véritable vitrine pour cette technologie. Comme le système VAL, Trainguard MT CBTC est un système de contrôle commande entièrement automatisé, mais pouvant utiliser des rames et des voies non standardisées. Dans le métro parisien, la technologie Trainguard MT CBTC est connue sous le nom de SAET (Système d'automatisation de l'exploitation des trains)[5].

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Naissance d'un métro, La vie du rail hors-série, Octobre 1998

Notes, sources et références[modifier | modifier le code]