Boom bap

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le Boom bap (parfois écrit Boom-bap) est un courant musical issu du rap East Coast, ayant émergé du milieu des années 1980 au début des années 1990 notamment à New York. Il se caractérise par des rythmes à 4 temps réguliers de 90 BPM, des basses profondes et des samples.

Histoire[modifier | modifier le code]

Origines[modifier | modifier le code]

Le terme «boom bap» est une onomatopée qui représente les sons utilisés respectivement pour la grosse caisse et la caisse claire. Le style est généralement reconnu par une boucle de batterie principale qui utilise un échantillon de grosse caisse acoustique percutant sur les temps forts, un échantillon de caisse claire acoustique accrocheur sur les temps forts et un mix audio puissant, mettant l'accent sur la boucle de batterie, et la combinaison kick-snare (grosse caisse / caisse claire) en particulier[1],[2].

En France[modifier | modifier le code]

Période dominante[modifier | modifier le code]

Le rap français de la période 1990-2000 est dominé esthétiquement par l'influence de l'école new yorkaise, et le style East Coast caractérisé par des samples de jazz ou de soul sur des rythmes réguliers de 90 BPM aussi appelé Boom Bap, le tout agrémenté de scratchs[réf. nécessaire]. Certains groupes y ajoutent des influences africaines ou asiatiques comme IAM notamment.

Mutations et inspirations[modifier | modifier le code]

L’esthétique du rap français des années 2000 évolue, les scratchs sont progressivement abandonnés et on préfère au Boom Bap des breaksbeats aux rythmiques plus rapides et saccadées, et dans des instrumentaux davantage inspirés par la musique électronique.

Le beatmaking en Europe suit à peu près la même évolution que dans le reste du monde, à la différence près que l'Europe vit un retour assez inattendu de la drill (ou UK Drill)[3], dérivé de la trap venant à la base du Royaume-Uni mais qui se développe à nouveau en France en 2019 et 2020, mais aussi de la boom bap, un style de hip-hop s'étant développé dans les années 1990 mais qui vient s'installer en parallèle au lo-fi hip-hop cité plus haut[4].

Artistes emblématiques[modifier | modifier le code]

Les artistes hip-hop éminents qui ont incorporé le "boom bap" dans leur musique incluent Nas, Onyx, Agallah,LL Cool J, Gang Starr, AZ,KRS-One, Mobb Deep, RA The Rugged Man, Boot Camp Clik, Wu-Tang Clan, Common, Alistar-15, A Tribe Called Quest et The Notorious BIG. Les collectifs incluent Diggin 'dans les Crates Crew et Da Beatminerz.

Les producteurs clés incluent DJ Premier, Rick Rubin, Marley Marl, Buckwild, Grand Professeur, Pete Rock, Lord Finesse et Diamond D.

Aujourd'hui, le Boom Bap connaît un renouveau en France avec l'artiste Benjamin Epps.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Boom-bap: le rap français tourne une page de son histoire », sur Les Inrockuptibles, (consulté le )
  2. « Boom Bap Musique | Discogs », sur www.discogs.com (consulté le )
  3. Le Règlement, « L'INVASION DE LA DRILL », documentaire retraçant l'histoire de la drill ou UK Drill évoquant aussi la trap et leurs points communs. (Documentaire),
  4. Romane Weibel, « Moha La Squale avoue qu’il ne connaissait pas le “boom bap” », sur Interlude, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]