Funktronica

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Funktronica
Origines stylistiques Funk, electronica, jam band
Origines culturelles Années 1990 et 2000 ; États-Unis et Royaume-Uni
Instruments typiques Synthétiseur/keytar, piano, guitare basse, batterie, vocoder, talkbox, séquenceur
Popularité Underground, depuis le milieu des années 2000
Voir aussi Electronica, livetronica

La funktronica[1] est un genre musical dérivé de la fusion entre electronica et funk. Certains artistes de funktronica adoptent des éléments sonores issus du jazz, de la soul et du RnB contemporain.

Artistes représentatifs[modifier | modifier le code]

Les artistes et groupes représentatifs incluent notamment : Bonde do Rolê[2], Chromeo[3], Particle[4],[5], RJD2[6], TLC[7], et Zilla[8]. Billboard considère Particle comme un groupe de « funktronica »[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Seymour, Jane Jansen, « Funktronica Jams: An Interview with Freekbass of Headtronics », PopMatters,‎ (consulté le 16 mai 2014).
  2. (en) Haily Gostas, « Band of Brazilian outsiders », Minnesota Daily,‎ .
  3. (en) Nadine Silverthorne, « Montreal electrofunk stars Chromeo take stereotypes and turn them into funky beats », CTV Television Network,‎ 2008 (lire en ligne).
  4. (en) Anthony Broadman, « Particle matters to fans of funktronica », Arizona Daily Star,‎ , F37.
  5. (en) Leigh Buckley Fountain, « Maximum energy drives Particle fans », Richmond Times-Dispatch,‎ , D3.
  6. (en) Lisa McManus, « Hot stuff », The Patriot Ledger,‎ , p. 19.
  7. (en) Nia Ngina Meeks, « Year in review: Best music of 1999 », Virginian-Pilot,‎ , E4.
  8. (en) Chad Berndtson, « CD reviews: Ulmer, others offer up new music », The Patriot Ledger,‎ , p. 16.
  9. (en) Waddell, Ray, « Particle To Fuel 'Beats of Peace' Tour », Billboard (consulté le 16 mai 2014).

Liens externes[modifier | modifier le code]