Marley Marl

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Marley Marl
Description de cette image, également commentée ci-après

Marley Marl à Utrecht, aux Pays-Bas, en 2006.

Informations générales
Surnom NYC Cutter[1]
Nom de naissance Marlon Williams[1]
Naissance (53 ans)
Queensbridge, Queens, New York, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Producteur, CEO, disc jockey, rappeur
Genre musical Hip-hop, rap East Coast, rap hardcore, rap old school, pop-rap[1]
Années actives Depuis 1983
Labels Cold Chillin' Records, Warner Bros. Records, Def Jam, Barely Breaking Even

Marley Marl, de son vrai nom Marlon Williams, né le à Queensbridge, New York, est un disc jockey, producteur et rappeur américain. Il est connu pour avoir fait partie du collectif originaire de Queensbridge, Juice Crew[1],[2] avec Craig G, Mr. Magic, Roxanne Shanté, MC Shan, Biz Markie, Big Daddy Kane, Kool G. Rap & DJ Polo, Masta Ace et Tragedy the Intelligent Hoodlum.

Son travail de producteur est reconnu depuis longtemps par toute la communauté hip-hop. Il est cité comme principale influence par des artistes comme Pete Rock, DJ Premier, Notorious B.I.G. ou encore Akhenaton. Fondateur et producteur attitré du mythique Juice Crew (un des principaux groupes de la Bridge War (littéralement « la guerre du pont », nom donné à la rivalité à la fin des années 1980 et au début des années 1990 entre les rappeurs du Bronx), collaborant avec de nombreux rappeurs tels que Eric B. & Rakim avec le morceau My Melody, LL Cool J avec Mama Said Knock You Out, et beaucoup d'autres, il est considéré comme l'un des piliers du hip-hop.

Biographie[modifier | modifier le code]

Marley Marl est né le dans le Queens, New York[1]. Il s'intéresse très tôt à la musique grâce à des spectacles de talents locaux et des fêtes de quartier, et devient un disc jockey accompli dès les premiers jours du rap. Un des premiers producteurs hip-hop, il innovant dans l'art du sampling en développant plusieurs techniques ; il est souvent cité comme le créateur du sampling dans le rap[1]. La fin des années 1980 se réfère à l'âge d'or du hip-hop. Le collectif Juice Crew de Marl devient le plus important de cette période grâce à sa technique vocale et à la personnalité de rappeurs émergents comme Biz Markie et Big Daddy Kane[1].

Marl publie un premier single intitulé DJ Cuttin' initialement sous le nom de scène NYC Cutter[1]. En 1986, il s'associe avec MC Shan pour la chanson The Bridge[3]. Trois ans après la publication de son premier single, en 1988, Marl publie son premier album intitulé In Control, vol. 1[4]. L'album fait participer les affiliés du Juice Crew comme Masta Ace, Craig G et Tragedy, et contient le légendaire posse cut The Symphony[1]. L'album atteint la 163e place du Billboard 200[5].

Marl se popularise réellement en 1990 en participant à la chanson Mama Said Knock You Out de LL Cool J[1]. L'année suivante en 1991, il publie In Control, vol.1[6] qui atteint la 152e place du Billboard 200[7]. Après avoir collaboré avec TLC sur leur premier album, Marl reste silencieux pendant quelques années[1] ; le 11 juin 1995, il publie sa compilation House of Hits[8], une rétrospective de ses meilleures productions[1]. Après sa séparation avec son label Cold Chillin', Marl entre dans une bataille juridique concernant l'argent et les droits de ses chansons durant laquelle, en 1998, il obtient finalement gain de cause[1]. À la fin des années 1990, le statut de producteur de Marl est restauré grâce à ses collaborations avec des rappeurs comme Rakim et Fat Joe, et le groupe Capone-N-Noreaga[1].

En 2008, il collabore de nouveau avec KRS-One pour la publication d'un album collaboratif intitulé Operation : Take Back Hip Hop. Leur réunion arrive 16 ans après The Kingpin en 1991, leur seconde collaboration. Marley déclare : « À tous les vrais fans de Hip Hop, levez-vous, Operation : Take Back Hip Hop est ce que vous attendiez tous[9]. »

En 2011, Marl explique avoir produit les chansons Eric B. Is President et My Melody issues de leur album Paid in Full publié en 1987, une information démentie par Eric[10]. En 2012, il est annoncé que Marl devait produire l'intégralité de l'album It Was Written de Nas, mais l'idée est tombée à l'eau lorsque Nas a écouté des chansons inachevées à la radio[11]. En 2015, Marl participe au Rock Steady Crew 38th Anniversary en jouant The Symphony aux côtés de Juice Crew[12].

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 1984 : Marley Marl Scratch - vinyle
  • 1986 : He Cuts So Fresh
  • 1988 : Droppin' Science (feat. Craig G)
  • 1989 : The Symphony - vinyle
  • 1990 : In Control, vol.1
  • 1991 : In Control, vol.2 : For Your Steering Pleasure
  • 1991 : The Symphony Pt. II
  • 1995 : House of Hits (compilation)
  • 1996 : The Queensbridge Sessions
  • 2000 : Hip Hop Dictionary
  • 2001 : Re-Entry
  • 2003 : Marley Marl's House of Hits
  • 2007 : Hip Hop Lives (avec KRS-One)
  • 2008 : Made the Change (feat. Craig G)
  • 2008 : Operation: Take Back Hip-Hop (feat. Craig G)
  • 2010 : Hip Hop's Hero (feat. Nikal Fieldz)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m et n (en) Jason Birchmeier, « Craig G Biography », sur AllMusic (consulté le 2 décembre 2015).
  2. (en) « Juice Crew », sur hiphop.sh (consulté le 12 décembre 2010).
  3. (en) « KRS-One & Marley Marl - Hip Hop Lives », sur HipHopDX,‎ (consulté le 2 décembre 2015).
  4. (en) Chris Witt, « Marley Marl - In Control, vol. 1 Overview », sur AllMusic (consulté le 2 décembre 2015).
  5. (en) « Marley Marl - In Control, vol. 1 Awards », sur AllMusic (consulté le 2 décembre 2015).
  6. (en) Chris Witt, « Marley Marl - In Control, vol. 2 Overview », sur AllMusic (consulté le 2 décembre 2015).
  7. (en) « Marley Marl - In Control, vol. 2 Awards », sur AllMusic (consulté le 2 décembre 2015).
  8. (en) John Bush, « Marley Marl - House of Hits Overview », sur AllMusic (consulté le 2 décembre 2015).
  9. « Marley Marl et Craig G en opération », sur 2K Music,‎ (consulté le 2 décembre 2015).
  10. (en) « Marley Marl Recalls Making "Eric B. Is President” & "My Melody” », sur HipHopDX,‎ (consulté le 2 décembre 2015).
  11. (en) « Marley Marl Was Originally Expected To Produce Nas' "It Was Written" », sur HipHopDX,‎ (consulté le 2 décembre 2015).
  12. (en) « Marley Marl, Big Daddy Kane, Masta Ace, Craig G. & Kool G. Rap Performs The Symphony Live at Rocksteady 38th Anniversary », sur HipHopDX,‎ (consulté le 2 décembre 2015).

Liens externes[modifier | modifier le code]