Hipster-hop

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hipster-hop
Origines stylistiques Hip-hop alternatif, rock indépendant, EDM, hip-hop
Origines culturelles Début des années 2000 ; États-Unis
Instruments typiques Chant, clavier, guitare, batterie

Le hipster-hop, un jeu de mots entre hipster et hip-hop, également connu sous le terme de hipster rap[1], est un sous-genre musical du hip-hop alternatif, ou spécifiquement du « hip-hop axé rock indépendant[2]. »

Étymologie[modifier | modifier le code]

Selon le critique musical Matt Preira, du Miami New Times, le hipster-hop se caractérise par une « transition discernable du rap », dans laquelle des éléments de culture hipster sont incorporés. Preira affirme qu'« il s'agit d'un petit genre musical qui réussira à se populariser sans condition[3]. »

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Pour résumer, le hipster-hop se caractérise par un son mêlant « 'pur' rap, hip-hop, R&B, pop, et rock[4]. » Les critiques musicaux l'associent souvent avec des groupes originaires de Seattle et Washington, D.C comme Mad Rad (en), bien que ce groupe refuse d'être catégorisé dans ce genre[5].

Des musiciens hipster-hop, ou ceux associé au style, incluent Childish Gambino, Mikill Pane, Kid Sister, Kreayshawn, XV, Chiddy Bang, Macklemore, Azealia Banks, The Swank (en), Air Dubai (en)[1],[2],[3],[4],[6]. La chanson Clock de Beck, originaire de Stray Blues, est considéré comme du « hipster-hop figé » par AllMusic[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Miles Raymer, « Don't Hate Them Because They're Hip: One of Chicago's hottest scenes has attracted the inevitable backlash. », The Chicago Reader, (consulté le 17 août 2011).
  2. a et b Mike Osegueda, « Fresh artists step up halfway through 2011 », The Fresno Bee,‎ .
  3. a et b (en) Matt Preira, « Five Key Moments in the Chronology of Hipster Hop », Miami New Times, (consulté le 17 août 2011).
  4. a et b Harrison Garcia, « Hipster Hop in Denver: Great music from Air Dubai and Input », The Denver Examiner,‎ .
  5. (en) Jonathan Cunningham, « The Party Keeps Getting Better for Champagne Champagne », The Seattle Weekly, (consulté le 17 août 2011).
  6. (en) Matt Preira, « Catch Up With Kid Cudi and His Emo-Synth Hipster Hop at La Covacha May 20 », Miami New Times, (consulté le 17 août 2011).
  7. (en) Vladimir Bogdanov, Chris Woodstra, and Stephen Thomas Erlewine, All music guide to rock: the definitive guide to rock, pop, and soul, San Francisco, Backbeat Books, (ISBN 0-87930-653-X), p. 84. (lien sur Google books).