Coupé-décalé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Le ton de cet article ou de cette section est trop promotionnel ou publicitaire. (mars 2016).

Modifiez l'article pour adopter un ton neutre (aide quant au style) ou discutez-en.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (mars 2016).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

image illustrant la danse image illustrant la musique image illustrant la Côte d’Ivoire
Cet article est une ébauche concernant la danse, la musique et la Côte d’Ivoire.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Coupé-décalé
Description de cette image, également commentée ci-après

DJ Arafat, une des figure du Coupé-décalé

Origines culturelles Côte d'Ivoire
Instruments typiques Guitare, basse, batterie, clavier, Synthétiseur
Popularité Mondiale
Scènes régionales Afrique de l'Ouest, Afrique centrale
Voir aussi Logobi

Sous-genres

Kpangor, Zoropoto, 202, Shamakuana, Kuitata, Mafouet, Yamoukoudi, Okininkpin, Lumumba, Move Dadass

Genres dérivés

Naija, Afro Trap

Genres associés

Afro Pop, African Électro, Afrobeat

Le Coupé-décalé est une danse originaire de la Côte d'Ivoire apparue dans les années 2000. Né de l’expression « coupé-décalé-travaillé », il s'inscrit dans le mouvement culturel plus global qu'est la Sagacité.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le coupé-décalé est un genre musical ivoirien basé initialement sur la danse apparue en 2002 chez la communauté ivoirienne vivant en France, notamment dans les milieux ivoiriens de Paris (la JetSet). Fusionné à d’autres styles musicaux, le « coupé-décalé » se décline en plusieurs versions dont le « zouk décalé » ou le « kuduro décalé ».

Le coupé décalé est venu de la domination des musiques congolaises sur le continent africain.

Des jeunes voulant se démarquer des différentes danses les plus populaires vers la fin des années 90 ( 1998 et 1999) décidèrent non seulement de s'habiller autrement mais aussi de se comporter différemment...Axant le tout sur la frime avec une chorégraphie bien définie propre à chacun des jeunes formant le groupe la jet set ( en l’occurrence Douk Saga et Molare ) les plus populaires le premier cité étant décédé et le second continuant sa carrière et étant toujours aussi populaire.

Le coupé-décalé est apparu à Paris . À l'origine il s'agissait de caricaturer une danse du groupe ethnique Attié (Côte d’Ivoire), d’où l’emprunt de « Akoupé », de la ville Attié du sud-est de la Côte d'Ivoire où se pratique cette danse. Au fil du temps, la danse se popularise sous l'impulsion d'un groupe de DJs ivoiriens tel que DJ Jacob et on nomme la danse « Décalé-coupé » puis « Coupé-décalé » pour des raisons esthétiques. Des figures qui deviendront emblématiques émergent, il s'agit d'abord des créateurs : La JetSet, composé de Douk Saga président, Molare, Boro Sanguy, Solo Béton, Chacoolé, Lino Versace, Kuyo Junior et Serge Defalet. DJ Jacob soutiendra le mouvement. Conscient de la popularité grandissante du mouvement, David Monceau insiste pour créer un mouvement musical, ainsi Douk Saga sort le premier morceau dénommé « Sagacité » (promo de son album) en 2003. Le clip vidéo « Sagacité » promeut la danse, mais aussi les concepts qui accompagnent le coupé-décalé : « Farot farot » (faire le malin), « Boucantier » (homme qui fait parler de soi, qui fait son « Boucan »), « Travailler » (jeter des billets de banques). DJ Jacob, lui aussi, avec son premier opus, connaitra un succès international.

On[style à revoir] distingue 3 vagues (3 périodes) du Coupé-Décalé, nous sommes actuellement dans la 3e vague :

  • 1re Vague, Fin 2003-2004 : Apparition, succès et domination de: la JetSet, Dj Allan, DJ Arafat, Douk Saga, DJ Jacob, Dj Serpent Noir, Bloco, Erickson Le Zulu, Dj String, Dj Ressource, Shégal Mokonzi, Papa Ministre, Youlés Inter, Dj Jeff...
  • 2e Vague, 2005-2006 : Période essentiellement animée par la danse de la Moto et les danses autour du football (Konami, Drogba cité, Kolocité,...). Apparition, succès et domination de Boulevard DJ, DJ Rodrigue,,Shanaka Yakusa, Danny Blue Dj, DJ Gaoussou, Oxxy Norgy, Roland Le Binguiss, Christina DJ, Le Molare, Solo Béton, Jojo Gabbana, Erickson Le Zulu, DJ Zidane, Arsenal Dj Ligue Dj, Dj Disconty, Kilabongo, PS One Dj,...
  • 3e Vague - Depuis l'été 2006 : La 3e période est la plus dense et la plus riche avec une apparition folle de nouveaux chanteurs et de nouvelles danses dérivées (plus de 80 artistes, plus de 30 concepts et danses), période à laquelle on assiste à une certaine « Internationalisation » des rythmes, paroles et artistes. Apparition, succès et domination de DJ Lewis, Dj Bonano, Dj Roi Lion, Francky Dicaprio, Dj Mix, Elloh Dj, DJ Phéno, Mustapha Al Kabila, Mareshal Dj, Dj Kedjevara, Maty Dollar, Linda de Lindsay, Dj TV3, Debordo Leekunfa, JJD (Jean-Jaques Domoraud), Erickson Le Zulu, Dollar-R, Miki Dollar, TPJ New Version, Jean-jacques Kouamé, Abou Nidal, Vetcho Lolas, DJ Arafat, Le Molare, Serges Beynaud]]. Le mouvement s'ouvre au monde. D'une part avec des artistes ivoiriens qui s'essayent à ce style ( Meiway, Antoinette Alani) mais aussi d'autres artistes africains (Singuila, Mokobe, Soprano, Kamnouze.

Le coupé-decalé est de plus en plus sollicité pour des featuring avec des artistes issus d'autres genres musicaux, en Côte d'Ivoire comme dans l'espace panafricain.

Le coupé-décalé est aujourd'hui le genre musical le plus dansé en Côte d'Ivoire est sa popularité a explosé en afrique subsaharienne ainsi qu'en europe. entre debut 2012 et Fin 2015 arrive les artistes tels que Ahmed Sheïl'A (le Chocolat Noir), La Congolaise, Safarel Obiang, Abobolais etc.... Identifié comme World Music dans les charts, il s'identifie en Afrique comme Ivorian Pop que certains qualifient aussi d'African Rock.

Concepts[modifier | modifier le code]

Principaux mouvements[modifier | modifier le code]

Les artiste ont laissé libre cours à leur imagination et toute une série de nouveaux concepts sont apparus. La particularité du coupé-décalé est que chaque artiste créé son propre concept et son propre style, ce qui en fait un genre en constante évolution qui résiste au nouvelle tendance du continent, ce qui fait la force du Coupé-décalé c'est surtout la créativité de ces artistes qui ne cesse de le faire évoluer, en créant toujours plus de nouveau concepts a succès.

Le coupé-décalé se compose de plusieurs pas de danse appelés concepts, voici une liste non exhaustive de concepts qui composent l'éventail du mouvements Coupé-décalé :

  • Kpangor
  • Zoropoto
  • 202
  • Shamakuana
  • Kuitata
  • Mafouet
  • Yamoukoudi
  • Okininkpin
  • Lumumba
  • Move Dadass

Les dérivées[modifier | modifier le code]

On[Qui ?] dénombre plus de 150 danses issues du coupé-décalé comme le Guantanamo (qui consiste à mimer le port de menottes, avec Dj Zidane), le Pétanco (qui consiste à mimer la coupe du bois, avec Dj JeanJean), la Colgata (avec Dj Phéno), le caméra (on mime la caméra avec les mains),le Konami (avec Kila Mbongo), le Zouker décalé (avec Claudi Siar), le décalé hip-hop (avec Rudy Rudiction), la « grippe aviaire » qui consiste à s'agiter frénétiquement, le Gninguin-Gniguin (le bisou-bisou, créé par MI Dj et Mulukuku Dj) ou encore le Sécoué Décalé de Kaaris. Les pas sont inspirés de l'actualité ou des attitudes. Ou encore l'Afro Trap un mouvement née en France d'une fusion de la Trap un courant musical issu du Dirty South apparu au début des années 2000 dans le sud des États-Unis[1],[2] et du Coupé décalé populaire en France[3].

Artistes[modifier | modifier le code]

Compositeurs et interprètes[modifier | modifier le code]

Les artistes les plus emblématiques du mouvement sont :

Suiveurs[modifier | modifier le code]

Les artistes qui ont surfé sur le phénomène :

  • Le groupe français Les Déesses avec sa chanson Consultation directe
  • L'artiste nigérian Minjin avec sa chanson Coupe Decale
  • L'artiste français Jessy Matador avec sa chanson Décalé Gwada

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Stelios Phili, « Fighting Weight: From the Trap to the Treadmill », GQ (consulté le 30 mai 2013).
  2. (en) « The trap phenomenon explained », DJ Mag (consulté le 30 mai 2013).
  3. « Afro trap : Retour vers le futur du rap », ARTE (consulté le 31 mars 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]