Tropical house

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne pas confondre avec le genre appelé trouse qui combine la trance et la house progressive
Tropical house
Origines stylistiques Deep house[1][2], house, EDM, balearic house, dancehall
Origines culturelles années 2010

Genres dérivés

Tropical trance [3]

La tropical house est un sous-genre de la deep house et de la house. Les artistes évoluant dans ce genre sont souvent présents dans différents festivals, tel que Bakermat avec la scène Bakermat and Friends à Tomorrowland en 2014[4]. Parmi les artistes de tropical house, on peut citer Kygo, Klangkarussell, Klingande, Lost Frequencies, Matoma[5]. Bien qu’on puisse faire remonter les origines de la tropical house à la chanson Sunchyme de Dario G, sortie en 1997 et utilisée à de nombreuses reprises par la suite, ce n’est pas avant le début des années 2010 que le genre est réellement défini.[réf. nécessaire]

Le nom de tropical house était à l’origine une sorte de blague de Thomas Jack, mais a depuis été popularisé et est pleinement reconnu[1]. Le terme « trouse » ne doit pas être confondu avec Trop House. En effet, la trouse est un mélange de trance et de house progressive, et utilise des synthétiseurs[6].

C’est en 2015 que la tropical house a réellement percé avec des succès tels que Firestone de Kygo, Lean On de Major Lazer & DJ Snake, le remix de Cheerleader du jeune producteur allemand Felix Jaehn[7] et enfin Justin Bieber au niveau mainstream avec les titres What Do You Mean et Sorry de l'album Purpose.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

La tropical house est un sous-genre de la deep house, qui est elle-même un sous-genre de la house. Elle peut encore se décliner dans de nouveaux genres comme la Hip-Trop (un mélange de hip-hop et de tropical house) popularisée par le producteur norvégien Matoma ou encore la Tropihton apparue en 2017 grâce au bordelais Edouard Cobalt qui est une tropical house très percussive, se rapprochant du moombahton. Ainsi on retrouve dans la tropical house les sonorités caractéristiques de la house que ce soit à travers l’utilisation de synthétiseurs ou l’utilisation d’un kick à quatre temps. La tropical house se différencie de la deep house, qui a souvent un son très sombre, par son côté plus réjouissant et relaxant[8]. Le tempo de la tropical house est un peu plus lent (généralement entre 98 et 108 bpm) que celui de la deep house. La tropical house n’utilise pas les gros drops de la " big room " electro house. Elle utilise par ailleurs des instruments exotiques tels que le steel-drum, la flûte de pan ou le marimba[7]. Quant aux effets utilisées, le side-chain et la reverbe sont les plus courants enfin de donner des mélodies plus planantes et des basses rebondies.

Artistes et DJs[modifier | modifier le code]

On peut citer :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Nick Guarino, « World Premiere: Thomas Jack Presents Tropical House Vol. 3 Bakermat Guest Mix + Exclusive Interview », sur Thissongissick, (consulté le 2 janvier 2015)
  2. (en) « Kygo – Bringing Tropical House to Center Stage », sur EDM Exclusives, (consulté le 2 janvier 2015)
  3. (en) Nina Ravers, « Where Are Ü Now Gets a Tropical Trance Treatment from Sokko & Lyons », sur This Song Slaps, (consulté le 17 avril 2017) : « Keeping the tropical and uplifting melody from the Jack Ü original, Sokko & Lyons add their signature energy and spin on the track and dub it “Tropical Trance.” »
  4. (en) William Benrubi, « Interview: Melodic House DJ/Producer Bakermat Talks Jazz, Soul, & What He’s Got Planned on the Horizon », sur Casulin, (consulté le 2 janvier 2015)
  5. (en) « Like it or Not, Kygo's Tropical House is the Sound of the Summer »
  6. (en) « The Future Is Trouse », sur Miami Music Week, (consulté le 2 janvier 2015)
  7. a et b (en) « What the hell is tropical house? »
  8. (en) « Tropical House Is Hot Now, But Will It Last? »