Hardbag

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hardbag
Origines stylistiques EDM, handbag house, Hi-NRG, dance-pop
Origines culturelles Années 2000 ; Royaume-Uni
Popularité Faible

Hardbag est un genre de musique dance popularisé au milieu des années 1990.

Histoire[modifier | modifier le code]

Issu de la scène handbag house[1],[2],[3] et lancé entre 1993 et 1994, le genre se popularise brièvement mais massivement, et de nombreuses chansons atteignent les classements musicaux britanniques. Le genre est, à cette période, confondue avec la nu-NRG, bien que les deux styles soient différemment discernables.

Don't You Want Me de Felix est considérée à l'unanimité comme la chanson ayant lancé le hardbag. Produite par Rollo Armstrong des Faithless, Red Jerry et Felix, Don't You Want Me est commercialisé en 1992, et atteint les classements[4]. La popularité du genre hardbag atteint son pic en 1995 avec des chansons de Commander Tom, Candy Girls, Rollo & Sister Bliss et Mrs Wood, tous localement populaires. Le son commence à se mêler à la makina, comme le démontre la chanson Forever Young du groupe de techno Interactive, et Rainbow Islands de Seb.

Le genre est largement influencé par Patrick Prins (qui, sous plusieurs noms, joue dans de célèbres clubs locaux et atteint les classements avec des chansons comme Bits & Pieces sous le nom Artemesia) et Tony De Vit, dont la composition du hardbag est considéré comme l'un des exemples définitif du genre[5],[6]. Red Jerry, ancien leader des Hooj Choons, est également important dans la scène[7]. D'autres producteurs importants de la scène sont Sister Bliss et Paul Masterson, ce dernier ayant diversifié des remixes hardbag en y incorporant des éléments de Hi-NRG.

Au début de 1997, la scène hardbag s'effondre brusquement, depuis puis Hardbag créé un influence sur UK hard house et Electro house. Des labels comme Tripoli Trax développe ce son avec des chansons comme Bells of Revolution de Lemon 8 et Raise Your Hands des Knuckleheadz.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Jonathan Brown, « Everything you ever wanted to know about (BUT WERE TOO OLD TO ASK) », The Independent, , Hardbag: Loved-up clubbers who liked to put their hands in the air as part of the life-affirming Handbag scene of the early 1990s were forced to step up the pace when Rollo and Sister Bliss blended the genre with Hardcore to bring a new grittiness to the dancefloor.
  2. (en) Jimi Fritz, Rave Culture, an insider's overview, Smallfry Publishing, (ISBN 0-9685721-0-3), Hardbag- The same roots as handbag but less commercial and cheesy. Similar to hard house, hardbag has a much heavier beat than handbag and there are generally no vocals..
  3. (en) Susie Dent, Fanboys and Overdogs: The Language Report, Oxford University Press, USA, (ISBN 0-19-280676-9), Some genre names were apparently coined as a joke but have stuck, for example handbag, a form of house music characterised by its catchy melodies and upbeat mood. It took its name from the image of women who dance in a circle with their handbags at their feet, intending to be suggestive of the music's unsophisticated, crowd-pleasing quality. So established has it become that it has given rise to a more techno-influenced offshoot, Hardbag..
  4. (en) « Felix - Don't You Want Me », sur Hitparade (consulté le 24 février 2015).
  5. (en) « About », 99th Floor Elevators (consulté le 14 avril 2014).
  6. (en) « Timeless Preview - The History of the UK Hard House scene », harderfaster.net (consulté le 14 avril 2014).
  7. (en) Sean Bidder, The Rough Guide to House Music, Rough Guides, (ISBN 1-85828-432-5), Dickens began trading under the moniker Red Jerry and Hooj Choons established itself as one of Britain's most consistently successful handbag and hardbag labels.