Hip-hop new school

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le hip-hop new school est un mouvement hip-hop né en 1983-1984, avec les premiers albums de Run–D.M.C. et LL Cool J, et les productions de Rick Rubin pour Def Jam. Comme pour le hip-hop old-school, le mouvement émerge dans la ville américaine de New York. Le new school se caractérise initialement par son usage de la boîte à rythmes, accompagnée d'éléments de rock. Les thèmes sont parfois socio-politique et le style agressif. Visuellement, les artistes donnent une image d'eux street, cools et durs à la fois. Ce mouvement tranche avec les artistes auparavant proches du funk et du disco, jusque dans leur tenue, et leur utilisation des synthétiseurs. Les rappeurs se mettente à faire des chansons plus courtes qui passent mieux à la radio, et leurs albums sont plus cohérents (le dernier album de Hip hop old-school appelé Run-DMC (album) sortira lui en 1984[1]). À partir de 1986, le hip-hop new school devient mainstream.

À la fin des années 1980 débute alors l'âge d'or du hip-hop[2],[3],[4], caractérisé par la diversité, la qualité, l'innovation, et l'influence dont fait alors preuve le genre[5],[6],[7]. Les artistes les plus représentatifs de cette période sont Public Enemy, KRS-One et son collectif Boogie Down Productions, Eric B. & Rakim, Ultramagnetic MCs[8],[9], De La Soul, A Tribe Called Quest, les Jungle Brothers[10], et les Beastie Boys, de par leurs thèmes afrocentrés et leur militantisme politique, leur sons expérimentaux, et leur sampling éclectique[11]. Cette même période est parfois appelée « mid-school » ou « middle school », et s'étend alors à des groupes et artistes tels que Gang Starr, The UMC's, Main Source, Lord Finesse, EPMD, Just Ice, Stetsasonic, True Mathematics, et Mantronix[12],[13],[14].

Un premier tournant sera néanmoins bien pris avec l'apparition de Schoolly D en 1985, puis d'un second avec le décès de Scott La Rock (en) le 27 août 1987 avec sa médiatisation, qui marque véritablement l'arrivée du gangsta rap (initialement surnommé Gangsta Boogie), finissant donc la fin d'une période ainsi que d'un idéalisme pour la musique hip-hop.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les Années 80 pour les nuls d'après Bertrand Dicale.
  2. (en) Caramanica, Jon. "Hip-Hop's Raiders of the Lost Archives", New York Times, 26 juin 2005, (consulté le 8 juillet 2008).
  3. (en) Coker, Cheo H. "Slick Rick: Behind Bars", Rolling Stone, 9 mars 1995.
  4. (en) O'Neal Parker, Lonnae. "U-Md. Senior Aaron McGruder's Edgy Hip-Hop Comic Gets Raves, but No Takers", Washington Post, 20 août 1997, (consulté le 8 juillet 2008).
  5. (en) Coyle, Jake. "Spin magazine picks Radiohead CD as best", Associated Press, published in USA Today, 19 juin 2005.
  6. (en) Coker, Cheo H."Slick Rick: Behind Bars", Rolling Stone, 9 mars 1995.
  7. (en) Drever, Andrew. "Jungle Brothers still untamed", The Age (Australie), 24 octobre 2003, (consulté le 8 juillet 2008).
  8. (en) Denis Wilson, « Kool Keith Preps New Album, Ponders Retirement », Rolling Stone (consulté le 24 décembre 2014)
  9. (en) Stanton Swihart, « Critical Beatdown - Ultramagnetic MC's », sur AllMusic (consulté le 24 décembre 2014).
  10. Par Coker, Hodgkinson, Drever, Thill, O'Neal Parker and Sariq. En tout :
    (en) Coker, Cheo H. "KRS-One: Krs-One", Rolling Stone, 16 novembre 1995.
    (en) Pettie, Andrew. "'Where rap went wrong'", Daily Telegraph, 11 août 2005.
    (en) Reeves, Mosi. "Easy-Chair Rap", Village Voice, 29 janvier 2002.
    (en) Kot, Greg. "Hip-Hop Below the Mainstream", Los Angeles Times, 19 septembre 2001.
    (en) Coker, Cheo Hodari. "'It's a Beautiful Feeling'", Los Angeles Times, 11 août 1996.
    (en) Mervis, Scott. From Kool Herc to 50 Cent, the story of rap -- so far, Pittsburgh Post-Gazette, 15 février 2004, (consulté le 8 juillet 2008).
  11. (en) Sariq, Roni. "Crazy Wisdom Masters", City Pages, 16 avril 1997.
    (en) Thill, Scott. "Whiteness Visible", AlterNet, 6 mai 2005.
    (en) Hodgkinson, Will. "Adventures on the wheels of steel", The Guardian, 19 septembre 2003, (consulté le 8 juillet 2008).
  12. (en) Scholtes, Peter S. « "True MCs" »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 16 mai 2017), City Pages, 7 janvier 1998, (consulté le 8 juillet 2008).
  13. (en) DJ Shadow in conversation with William E. Ketchum III, "DJ Shadow Knockin' Doorz Down", XXL, August 24, 2006. Retrieved on July 2, 2008.
  14. (en) Downes, Maurice. "Talking Philosophy with DJ Nu-Mark", The Free Williamsburg issue 53, août 2004.