Hip-hop yéménite

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le hip-hop yéménite, ou rap yéménite, désigne la scène et la culture du hip-hop ayant émergé au Yémen. Ce genre musical s'inspire du hip-hop américain, mêlé à des éléments de musique traditionnelle yéménite.

Histoire[modifier | modifier le code]

Contexte[modifier | modifier le code]

La population yéménite, dont la moyenne d'âge est de 18 ans, est l'une des plus pauvres du Moyen-Orient. Environ 60% de la population est âgée de moins de 25 ans[1]. dans ce contexte, la jeunesse yéménite est le plus souvent confrontée à la violence, au chômage, à l'abus de khat, et à des conflits politiques et sociaux[2],[3]. D'un autre côté, la politique a été entièrement revue[4].

Origines[modifier | modifier le code]

Révolution yéménite de 2011–2012 (durant laquelle le rap local est impliqué).

La percée majeure du hip-hop au Yémen est souvent associée à Hagage « AJ » Masaed, un rappeur américano-yéménite, qui produit depuis 1997. Bien qu'ayant grandi aux États-Unis, AJ atteint avec succès le public yéménite en parlant des problèmes sociaux et en utilisant des éléments de musique traditionnelle. Depuis son entrée dans la scène locale, il s'associe avec des artistes tels que Hussein Muhib, Fuad Al-Kibisi, Fuad Al-Sharjabi, Ibrahim Al-Taefi, Abdurahman Al-Akhfash, et aide au dévleoppement de nouveaux talents. Il jouera aussi un rôle majeur dans l'expansion du rap[5].

L'un des acteurs du développement du genre est aussi le Yemen Music House en 2007[6] qui aidera à l'expansion de la scène locale[7]. En 2009, le premier festival de rap yéménite prend place[8]. L'événement est d'une telle ampleur, qu'AJ le comparera à la chute du mur de Berlin[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « ‘The World Factbook: Yemen' » (consulté le 6 avril 2013).
  2. (en) Beifuss Arthur, « ‘Young People in Yemen – Growing Up Just Like Everyone Else?' », Goethe Institut (consulté le 6 avril 2013)
  3. (en) Abdulrahman Shamlan, « ‘The Desperate Reality Of Yemeni Youths And Unemployment' », NATIONAL YEMEN (consulté le 6 avril 2013).
  4. (en) Amel Ahmed, « ‘'Yemeni youth are guarding the revolution », AlJazeera (consulté le 6 avril 2013).
  5. (en) Nadia Haddash, « ‘RAP, HIP-HOP, BREAKING AND YEMENI YOUTH' », Yemen Times (consulté le 6 avril 2013).
  6. (en) Sadeq Al-Wesabi, « ‘MUSIC TO BE AN "INTEGRAL PART OF YEMEN’S DEVELOPMENT"' » (consulté le 6 avril 2013).
  7. (en) « ‘Yemen: Between tradition and modernity' », Next Music Station, AlJazeera (consulté le 6 avril 2013).
  8. (en) « ‘Hip Hop Diplomacy: Yemen' »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Hip Hop Diplomacy (consulté le 6 avril 2013).
  9. (en) « ‘Yemeni-American Musician Tackles Hate With Hip-Hop' », NPR Music (consulté le 6 avril 2013)