Hip-hop albanais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le hip-hop albanais désigne le mouvement hip-hop en Albanie, au Kosovo, la République de Macédoine et Monténégro, le langage albanais y étant parlé en Albanie et au Kosovo et dans certaines parties de la Macédoine, la Grèce et Monténégro[1],[2]. Le hip-hop albanais désigne également les groupes et rappeur habitant les États-Unis, la Suisse, l'Allemagne et le Royaume-Uni.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le hip-hop atteint le Kosovo au début des années 1990, où des rappeurs tels que Getoar Selimi, Unikkatil, Presioni, Ritmi Rruges, Duda, Etno Engjujt, et WNC, atteignent la popularité. Inspirés par la guerre contre la Serbie, mais aussi par leur accent albanais nordique mélodieux (Gege), les rappeurs du Kosovo se popularisent significativement dans le territoire albanais (dont l'Albanie). Un album, intitulé E-Gjeli, et publié en 2003 par un groupe appelé NR (urbaNRoots), et devient l'album qui a révolutionné le monde du hip-hop albanais.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en-US) Gail Warrander, Verena Knaus, Kosovo, Bradt, (lire en ligne), p. 41
  2. (en-US) Stu Sherman, « Kosovo's Burning: Punk rock and Albanian rap—in a war zone », Anthem, (consulté le 28 février 2014).