Hardtechno

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Hardtekno
Détails
Date de création
Origines stylistiques
Origines culturelles
Début des années 1990[2]
Instruments typiques
Popularité
Faible à modérée
Genres associés

La hardtekno est un genre de musique électronique, se situant entre la techno, la New beat et le hardcore. La hardtekno est l'un des styles musicaux les plus joués et dansés en free party[3]. Des événements musicaux comme Syndicate en présente même des sessions musicales[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Les productions se situent principalement entre la tribe et le hardcore et sont caractérisées par un tempo rapide, généralement compris entre 160 et 220 BPM. Le kick – correspondant à peu près à un coup de grosse caisse de batterie – est omniprésent et marque en général chaque temps. Le tout parfois agrémenté d'échantillons sonores de morceaux vocaux traitant des sujets de l'actualité politique et sociale[5]. La partie instrumentale est souvent gérée par des synthétiseurs ou des échantillons sonores. SveTec[6], HardTraX[7], Mem Pamal, notamment, sont des artistes réputés du genre.

C'est en France, puis en Italie et en République tchèque, que les productions ont été les plus nombreuses[réf. nécessaire]. Parmi les plus gros producteurs, beaucoup sont issus de sound systems anglais et français tels que Spiral Tribe, LSDF, Troubles Fête ou Heretik System. Boudée par la plupart des activistes des débuts du mouvement des free parties au début des années 2000, la hardtechno ne définit pas un genre de musique électronique mais regroupe plutôt un grand nombre de productions difficilement définissables du fait du mélange des genres qu'elles contiennent, entre la hardtechno du début des années 1990, la musique tribe des free parties, la schranz et la techno hardcore[réf. nécessaire].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Ishkur's Guide to Electronic Music », sur Techno.org (consulté le ).
  2. Jean-Paul Kurtz, « Dictionnaire Etymologique des Anglicismes et des Américanismes, Volume 2 », (ISBN 2322034371, consulté le ), p. 601.
  3. Michel Van Grevelinge, Profil hardcore, , 356 p. (ISBN 978-2-296-25742-9 et 2-296-25742-9, lire en ligne), p. 154.
  4. (en) « HARDTECHNO FORCE » (consulté le ).
  5. (en) Singapore One : The Hard Techno-Infrastructural and Soft Socioeconomic Issues, , 27-44 p. (lire en ligne [PDF]).
  6. (en) « Techno Interview SveTec: “hardtechno must be side by side with techno” », sur Barcelona Techno Sound, (consulté le ).
  7. (en) « HardTrax » (consulté le ).