Hip-hop chrétien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Hip-hop chrétien
Détails
Date de création
Origines stylistiques
Origines culturelles
Instruments typiques
Voir aussi

Le hip-hop chrétien, également connu sous les noms de gospel hip hop ou holy hip hop, est une forme de la culture et de la musique hip-hop caractérisée par un message chrétien.

Histoire[modifier | modifier le code]

Depuis l'apparition du hip-hop dans les années 1970, plusieurs activistes ont exprimé des idées politiques ou religieuses par le biais du rap ou du graffiti, incluant la foi chrétienne. À cette époque, les médias ne s'intéressent pas encore aux idées des différents sous-groupes issus de la culture hip-hop émergente. Il faut attendre les années 1980 pour commencer à entendre parler de hip-hop chrétien, avec la commercialisation de l'album The Gospel Beat: Jesus-Christ de MC Sweet — commercialisé en 1982 par PolyGram[1],[2] — puis Bible Break de Stephen Wiley — sorti en 1985 chez BMG[3],[4],[5]. Dans la même période, on voit apparaître sur la scène hip-hop dc Talk, MC Peace, et T-Bone, entre autres.

La tendance se confirme dans les années 1990 avec plusieurs artistes mêlant rap et foi chrétienne : Disciples of Christ (D.O.C) et Gospel Gangstaz. En 1994 apparaît le premier label de hip-hop chrétien : Gotee Records, cofondé par dc Talk et TobyMac. D'autres suivent, comme notamment Tooth & Nail Records et Uprok Records.

Dans le courant des années 2000, d'autres rappeurs de la scène mainstream se tournent vers la foi chrétienne comme notamment DMX, MC Hammer, Ma$e[6] et plus récemment Kanye West. Des rappeurs chrétiens francophones ont également pris leur place sur la scène musicale, tels Manou Bolomik, Leader Vocal[7], Meak, ou Konexion.

En Afrique le mouvement Gospel Rap émerge avec l'évangélisation. Le fils du Burkina Faso nomé Bishop claver Yaméogo ou Mc claver Rap la fin des temps et les réalités apocalyptiques dans ses song Rap[8]. Selon les écritures la vie éternelle et l'adoration a Dieu forme le but de l'existence. Ainsi Le gospel Rap rhyme avec les fondements de la Bible alors les rappeurs rappelent les événements biblique et la colère à venir annoncer dans le livre d'Apocalypse. Le Camerounais Tubal aussi dans sa conversion chante le gospel hip-hop/Rap pour conscientiser le monde[9]. Surtout le rap gospel démontre le moral et sème la paix entre les peuples.

Autres éléments du hip-hop[modifier | modifier le code]

Graffiti[modifier | modifier le code]

Historiquement, le graffiti chrétien est lancé dès les premiers siècles de l'Église. Dans les catacombes de Rome, par exemple, de nombreuses fresques et graffitis attestent d'une présence chrétienne[10]. Dans sa forme contemporaine, le graffiti chrétien a fait son apparition dès le début du mouvement hip-hop. Depuis, plusieurs artistes et groupes chrétiens diffusent leur foi par cette expression artistique, généralement de manière légale, mais pas toujours[11].

Breakdance[modifier | modifier le code]

Il existe quelques groupes de break dance qui joignent leur passion à leur foi, notamment dans l'évangélisation de rue.

Groupes et artistes[modifier | modifier le code]

Labels[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Busy R., « The Holy Hip Hop DataBASE - The ultimate online Christian Hiphop resource », sur Hhhdb.com (consulté le ).
  2. (en) « MC Sweet - (Adam & Eve) The Gospel Beat (Vinyl) at Discogs », sur Discogs (consulté le ).
  3. (en) « Find out who we are » (version du 2 août 2002 sur l'Internet Archive), sur Kingdom Careers.
  4. (en) « Stephen Wiley - Bible Break », sur crossrhythms.co.uk (consulté le ).
  5. (en) « Beats, Rhymes and Bibles: An Introduction To Gospel Hip Hop » [PDF] (consulté le ).
  6. (en) « A (Very) Brief History of Christian Hip Hop », (consulté le ).
  7. « Pau : le pasteur qui fait des concerts rap avec Jésus », sur Sud Ouest France, (consulté le ).
  8. « Du rap à l'évangélisation, parole transnationale et parcours de vie d'un bishop de Ouagadougou », sur www.journals.openedition.org
  9. « Tubal, le rappeur qui chante pour Dieu », sur www.africatopsuccess.com
  10. (en) « Orant. Christian art. », sur Encyclopædia Britannica (consulté le ).
  11. (en) « Interview: Jesus Saves Talks Faith and Graffiti », (consulté le ).
  12. « Lecrae » (version du 3 mars 2013 sur l'Internet Archive), sur enseignemoi.com.
  13. « DMX, le Rappeur devenu Pasteur », sur Gloiradieu (consulté le ).
  14. a et b (en) « Holy Hip-Hop : Hostile Gospel », sur AllHipHop.com, (consulté le ).
  15. (en) « Braille Biography », sur AllMusic (consulté le ).
  16. (en) « Mc Sweet, album Jesus-Christ (The Gospel Beat) 1982 », sur Discogs (consulté le ).
  17. « MC Evangelist : tous les albums et les singles », sur www.chartsinfrance.net (consulté le )
  18. {sur radioreveil.ch
  19. (en) « Article sur Oligarkh » (version du 25 juin 2014 sur l'Internet Archive).
  20. « Prédicateurs du Ghetto (PDG) », sur Muzik Paradise (consulté le ).
  21. (en) « Stephen Wiley », sur Holy HipHop Database (consulté le ).
  22. « Fermin IV », sur billboard.com (consulté le ).
  23. 1Way2Go, « JDL Officiel », sur 1way2go, (consulté le )
  24. 1Way2Go, « Dévotion », sur 1way2go, (consulté le )
  25. « Ty Brasel Artist Profile | Biography And Discography | NewReleaseToday », sur www.newreleasetoday.com (consulté le )
  26. 1Way2Go, « YB », sur 1way2go, (consulté le )
  27. « WHATUPRG - Reach Records » (consulté le )
  28. 1Way2Go, « Le psalmiste », sur 1way2go, (consulté le )
  29. « Bigty », sur www.essentielradio.com (consulté le )
  30. « Biographie KOSSI », sur www.infoconcert.com (consulté le )
  31. « LudjixBoyz - Freestyle Jésus ll », sur TopChretien (consulté le )
  32. (en) « 4 Against 5 », sur 4against5 (consulté le )
  33. (en-US) « ARTISTS », sur Gotee Records (consulté le )
  34. (en) « About », sur Capitol Christian Music Group, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]