Blade 2

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Blade II)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Blade.
Blade 2
Titre original Blade II
Réalisation Guillermo del Toro
Scénario David S. Goyer
Acteurs principaux
Sociétés de production New Line Cinema
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Genre fantastique
Durée 117 minutes
Sortie 2002

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Blade 2 (Blade II) est un film américano-allemand réalisé par Guillermo Del Toro, sorti en 2002.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Après avoir vaincu Deacon Frost, Blade aide une troupe de vampires à éliminer une race supérieure de vampires, les Reapers, qui s'en prennent tour à tour à leurs confrères aux grandes dents. Ils sont menés par Nomak, mais Blade et son équipe de vampires et d'humains (Abraham Whistler et Scud) réussiront-ils à tous les exterminer ?

Résumé[modifier | modifier le code]

Deux années se sont écoulées depuis la victoire de Blade sur Deacon Frost, le diurnambule continue sa chasse aux suceurs tout en cherchant Abraham Whistler, son père adoptif et mentor, laissé pour mort dans le premier film. En réalité celui-ci a survécu et succombé au virus du vampirisme. Blade l’a cherché à travers la Russie, et en Europe de l’Est, enrôlant au passage un jeune homme surnommé Scud afin de lui concevoir une nouvelle ligne d’équipements et d’armes. Dans la première scène du film, Blade combat une grande bande de vampires, n’en laissant qu'un seul vivant. Blade découvre après un combat inégal son ami Whistler emprisonné dans une matrice régénératrice de sang par un gang de vampires cruels qui gardaient le vieil homme vivant afin de simplement le torturer. Blade le délivre et l'emmène à Prague.

Pendant ce temps, une crise est en cours dans la communauté vampire. Le virus du vampirisme semble avoir muté en une nouvelle souche (le virus reaper) qui balaie leurs rangs, donnant de nouvelles caractéristiques redoutables à ses transporteurs. Le transporteur original du virus semble être Jared Nomak, un mystérieux vampire aux intentions étranges. Celui-ci se nourrit avant tout du sang des vampires avant celui des humains car il est plus riche en hémoglobine. Cependant, lorsqu'il mord une victime, il transmet directement le virus par l'intermédiaire de la salive en contact direct avec la plaie créée par la morsure. Les vampires reapers sont plus forts que les vampires communs. Ils résistent aux plaies graves telles qu'impacts de balle, coups d'objets lourds et consolident instantanément des membres cassés ou déboités. Leur organisme est si sauvage qu'il continue à vivre au-delà de la mort du cerveau, tant que le sang est encore présent dans les artères et les veines. De même si le sang se fait trop rare, l'organisme consomme ses propres ressources. Les reapers ont des mâchoires trilatérales, la mâchoire inférieure se fend en deux et laisse apparaitre la langue qui se charge de pomper le sang des victimes telle une ventouse. Des crochets venimeux permettent tel le serpent d'immobiliser la victime durant la morsure. Les organes vitaux sont insensibles aux coups, aux chocs et même à l'argent ou l'ail. La seule arme efficace restant les rayons solaires. Afin de combattre le virus, le vampire suzerain Eli Damaskinos et son avocat Carter Counan envoient leur laquais Asad et Nyssa (qui est la fille de Damaskinos) trouver et faire un marché avec Blade, lui prouvant que les reaper sont le plus grand mal et une fois qu’ils en auront fini avec la population vampire, ils s'en prendront sans surprise à l’humanité. Blade déteste les vampires mais cependant, une alliance s'avère nécessaire afin d'éradiquer efficacement la menace reapers.

Ainsi, Blade fait équipe avec le Bloodpack, un groupe de mercenaires vampires originellement formé afin de l'éliminer. Désirant garder un contrôle efficace sur le groupe, Blade, provoqué par Reinhardt, un des membres du groupe les plus primaires, le provoque à son tour et installe un appareil explosif activable à distance sur sa nuque. Ainsi prouve-il qu'il ne plaisante absolument pas. Au fil du temps Blade se lie intimement avec Nyssa, la fille de Damaskinos et membre du Bloodpack.

À la suite d'une longue traque au sein d'une boite de nuit remplie de vampires, l'équipe livre un nouveau combat crucial contre les nombreux reapers dans leur ruche située dans les égouts. Blade est par la suite appréhendé par les forces de Damaskinos, avec Whistler et Scud. Il se trouve que la contagion des reapers n’est pas du tout un virus, mais plutôt une expérience génétique qui a mal tourné. Dans ses efforts pour créer un vampire qui puisse se mouvoir au grand jour, Damaskinos a usé de sa propre famille afin d'asseoir sa soif de réussite. Effectivement le virus a été originellement utilisé sur Nomak, qui est en réalité son fils. Damaskinos révèle alors une autre horrible vérité – il a créé beaucoup d’autres prototypes de vampires, projetant la prochaine étape d’évolution de ceux-ci. Une toute nouvelle lignée doit voir le jour à travers plusieurs centaines de fœtus incubés. L'expérience nécessite cependant la récupération des organes vitaux de Blade afin de comprendre le mécanisme l'immunisant contre les rayons solaires et l'intégrer aux futures expériences de clonage.

Pendant sa captivité, Blade tente d’activer l’explosif collé à la nuque de Reinhardt, mais malheureusement Scud le désactive et se révèle être un traitre en attente d'une transformation en vampire. C'est un familier de Damaskinos. Il compte se lier aux vampires en vue de leur future ascension dans le monde diurne. Cependant, Blade qui est très versatile surveille tout le monde y compris ses propres amis et trouve un moyen de tuer le traitre qu'il avait toujours plus ou moins soupçonné. S'ensuit un combat à mains nues où Blade régénéré par un bain de sang détruit une grande partie de la garde personnelle de Damaskinos pour terminer par Reinhardt.

Pendant ce temps, un Nomak vengeur est entré dans la forteresse de Damaskinos, cherchant la vengeance sur le père qui l’a mutilé et l’a transformé en reaper… Le premier reaper. Juste avant sa fuite, Damaskinos est trahi par sa fille Nyssa (elle-même se sentant trahie par les manipulations de son père) et tué par Nomak. Dans l’ordre du « complément du cercle », Nomak mord aussi Nyssa et la quitte, après quoi il subira une ultime confrontation à Blade. Après une scène de combat physiquement très soutenue, Blade trouve les faiblesses dans les défenses physiques de Nomak et arrive à traverser la protection d’os de son cœur. Sévèrement blessé, Nomak rampe au loin et s’appuie contre un pilier. Ayant pris sa vengeance contre sa famille, il décide d'abréger ses souffrances et se suicide en poussant l’épée brisée dans son cœur. Ainsi disparait la menace Reaper et son porteur principal. Cependant Blade assiste impuissant à la mort de Nyssa qui ne désire pas se transformer en reaper à son tour et préfère mourir dignement au lever du soleil.

Dans la scène finale, Blade retrouve la trace du vampire qu'il laissa en vie au début du film, lui disant d'un ton sûr qu'il le retrouverait…

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IMDb.

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

Le Président de New Line Cinema de l'époque, Michael De Luca, demande à Guillermo del Toro de diriger la suite de Blade (1998)[3]. Le producteur Peter Frankfurt et le scénariste David S. Goyer pensaient que son style assez sombre serait idéal pour le projet. Del Toro et Frankfurt s'étaient déjà rencontrés lorsque la société de ce dernier, Imaginary Forces, avait réalisé le générique de Mimic.

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

Michael Jackson devait initialement faire un caméo dans la séquence de House of Pain un Proxénéte vampire que Nyssa rencontre. Mais le chanteur a du décliner la proposition en raison d'un conflit d'emploi du temps. Le rôle sera repris par un acteur tchèque, qui sera finalement coupé au montage[4].

Asia Argento, Kristanna Loken, Elena Anaya et Rhona Mitra ont été envisagées pour incarner Nysaa. Lauren German a auditionné pour le rôle, avant qu'il revienne finalement à Leonor Varela[4].

Donnie Yen, qui interprète Snowman, a également chorégraphié les scènes de combat du film[4].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage s'est déroulé entre les Studios Barrandov de Prague, Londres, New York et Toronto[5]. Prague a notamment été choisie, en dehors de l'attrait financier et pour l'aspect “technico-gothique” que souhaitait Guillermo del Toro[6].

Les actions spécifiques du film ont nécessité la création d'une caméra pouvant suivre les acrobaties des acteurs et cascadeurs. La L-cam a donc été mise au point par l'équipe des effets visuels. Guillermo del Toro explique qu'elle pouvait suivre « un plan de Wesley Snipes qui court le long d'un corridor quatre étages au-dessus du sol, puis il fait un saut de 60 mètres et la caméra suit la balle qu'il tire à 20 mètres de lui[6] ».

Bande originale[modifier | modifier le code]

Blade II
The Soundtrack
Bande originale de divers artistes
Sortie
Enregistré 2001—2002
Genre Rap, electro
Format CD
Compositeur BT, The Crystal Method, Dan the Automator, Robert "3D" Del Naja, Dub Pistols, Gorillaz, Groove Armada, Kid Koala, Moby, DJ Muggs, Mocean Worker, Paul Oakenfold, Steve Osborne, Roni Size
Label Virgin Records

Bandes originales Blade

La musique du film est composée par Marco Beltrami. Cependant, une autre bande originale, composée de duos entre des artistes rap et electro, a été commercialisée par Virgin Records. L'album se classera notamment 1er au classement Billboard Dance/Electronic Albums, 2e au Billboard Top Soundtracks, 26e au Billboard 200 et 23e au Top R&B/Hip-Hop Albums[7]

Liste des titres
No Titre Interprète(s) Durée
1. Blade (Theme from Blade) Danny Saber & Marco Beltrami 3:04
2. Cowboy Eve & Fatboy Slim 5:31
3. I Against I Mos Def & Massive Attack 5:40
4. Right Here, Right Now Ice Cube & Paul Oakenfold 4:10
5. Tao of the Machine The Roots & BT 3:16
6. Child of the Wild West Cypress Hill & Roni Size 4:14
7. The One Busta Rhymes, Silkk the Shocker & Dub Pistols 3:44
8. We Be Like This Fabolous, Jadakiss & Danny Saber 5:45
9. Gorillaz on My Mind Redman & Gorillaz 4:29
10. Gangsta Queens Trina, Rah Digga & Groove Armada 3:54
11. PHDream Bubba Sparxxx & The Crystal Method, Tom Morello 3:52
12. Raised in the Hood Volume 10 & Roni Size 3:26
13. Gettin' Aggressive (Mowo! Mix) Mystikal & Moby 3:38
14. Mind What You Say (titre bonus) Buppy 3:59
15. Tonight The Stars Revolt! (Electronic Rock & Nu Metal) Powerman 5000 2:45
16. The Name Of The Game (Electronica) The Crystal Method featuring Tom Morello 4:21
55:62

Accueil[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

Box-office[modifier | modifier le code]

Blade 2 est le film le plus lucratif de la trilogie, récoltant 80 millions de dollars aux États-Unis et 150 millions dans le monde.

Pays ou région Box-office Box-office arrêté le… Nombre de semaines
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
82 348 319 $[1] [8] 10[8]
Drapeau de la France France 1 238 432 entrées[9]
Alt=Image de la Terre Mondial 155 010 032 $[1] - -

Distinctions[modifier | modifier le code]

Source : Internet Movie Database[10]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Jeu vidéo[modifier | modifier le code]

Le film a été adapté dans le jeu vidéo Blade II pour Xbox et sur PlayStation 2.

Clin d’œil[modifier | modifier le code]

Scud porte sur son t-shirt le logo du Bureau for Paranormal Research and Defense (BPRD) qui est l'agence d'Hellboy, qui sera adapté deux ans plus tard par Guillermo del Toro[4].

La trilogie Blade[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Blade (série de films).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) « Blade II », sur Box Office Mojo (consulté le 17 avril 2016)
  2. (en) Dates de sortie sur l’Internet Movie Database
  3. (en) Helmer scales mountains - Variety
  4. a, b, c et d (en) Trivia sur l’Internet Movie Database
  5. Lieux de tournage - Internet Movie Database
  6. a et b Secrets de tournage - AlloCiné
  7. (en) Classements Billboard magazine - Billboard.com
  8. a et b (en) « Blade II - weekly », sur Box Office Mojo (consulté le 17 avril 2016)
  9. « Blade 2 », sur JP box-office.com (consulté le 17 avril 2016)
  10. (en) Awards sur l’Internet Movie Database