Le Hobbit : La Désolation de Smaug

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hobbit (homonymie).
Le Hobbit :
La Désolation de Smaug
Description de l'image Le Hobbit la Désolation de Smaug.svg.
Titre original The Hobbit: The Desolation of Smaug
Réalisation Peter Jackson
Scénario Peter Jackson
Guillermo del Toro
Philippa Boyens
Fran Walsh
Acteurs principaux
Sociétés de production New Line Cinema
Metro-Goldwyn-Mayer
WingNut Films
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande
Genre Fantasy
Durée 161 minutes
186 minutes (version longue)
Sortie 2013

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Hobbit : La Désolation de Smaug (The Hobbit: The Desolation of Smaug) est un film américano-néo-zélandais réalisé par Peter Jackson, sorti en 2013. Il s'agit du second film de la trilogie Le Hobbit, adaptée du roman du même nom de J. R. R. Tolkien, Bilbon Sacquet qui accompagne treize nains et le magicien Gandalf dans leur expédition vers l'Erebor, ancien royaume nain détruit par le dragon Smaug. Il est suivi par Le Hobbit : La Bataille des Cinq Armées (2014).

Synopsis[modifier | modifier le code]

Lors d'un voyage à Bree, Thorin Écu-de-Chêne est abordé par Gandalf à l'auberge du Poney Fringant. Le magicien informe le nain que sa tête a été mise à prix via une dépêche rédigée en Noir Parler et le pousse à récupérer l'Arkenstone, gardée par Smaug à Erebor, pour unifier les Royaumes Nains. Il lui suggère aussi qu'il aurait besoin pour cela d'un cambrioleur.

Douze mois plus tard, la Compagnie de Thorin est toujours poursuivie par les troupes d'Azog, au-delà des Monts Brumeux. La Compagnie se réfugie dans la demeure de Beorn, un changeur de peau, qui les aide à atteindre la Forêt Noire. Pendant ce temps, Azog est convoqué à Dol Guldur. Désigné chef de son armée par le Nécromancien, Azog confie à un autre capitaine orque, Bolg, qui se trouve être son fils, la tâche de traquer Thorin.

Gandalf abandonne temporairement la compagnie aux frontières de la Forêt Noire, pour enquêter sur les activités du Nécromancien, promettant de rejoindre les nains devant Erebor, et les avertissant que la forêt dissimule de nombreux maléfices et qu'ils ne doivent en aucun cas sortir du sentier. Bien vite, les nains s'égarent à travers les bois et sont capturés par des araignées géantes. Grâce à l'invisibilité que lui procure l'anneau, Bilbon parvient à libérer ses amis de leurs toiles. Alors que le combat s'engage entre les araignées et les nains, Bilbon ressent l'influence corruptrice de l'anneau. Le combat prend fin à l'arrivée des Elfes Sylvestres, dirigés par Legolas et Tauriel, qui tuent les créatures et capturent Thorin et ses compagnons. Bilbon, invisible, demeure libre.

Les nains sont emprisonnés dans les geôles des elfes. Thranduil, le roi des elfes, propose un marché à Thorin. Il lui suggère de les aider à atteindre la Montagne Solitaire en échange de gemmes blanches que le roi Thranduil convoite. Thorin refuse. Un triangle amoureux se met en place entre Legolas, Tauriel et le nain Kili. Grâce à l'anneau, Bilbon parvient à libérer ses amis et les embarque dans des tonneaux jetés dans la rivière. Malmenés par le courant, ils sont attaqués par les orques de Bolg, mais sont sauvés par les elfes. Kili est blessé dans les combats par une flèche de Morgul empoisonnée. Legolas et Tauriel capturent un orque et l'emmène au roi Thranduil pour l'interroger. L'orque les informe que le jeune nain a été touché et qu'il finira par succomber et leur révèle aussi que l'heure des orques est arrivée et que les ténèbres vont s'installer. Thranduil lui tranche la tête immédiatement même s'il lui avait promis de le libérer. Il ordonne alors qu'on double la garde aux frontières et qu'on ne laisse personne entrer, ni en sortir. Mais Tauriel avait déjà quitté le royaume elfe partant à la recherche des nains pour sauver Kili, Legolas la suit.

De son côté, Gandalf retrouve Radagast pour inspecter les tombeaux des Nazgûl, qu'ils trouvent vides. Gandalf décide de se rendre à Dol Guldur. Les nains parviennent aux abords d’un grand lac et la compagnie fait connaissance avec Bard, un batelier de Lacville, qui les fait entrer en douce dans la cité. Mais finalement, il finissent tous par être capturés par la garde du Maître de la ville. Thorin révèle publiquement son identité, déclarant être prêt à partager le trésor de la montagne avec le peuple de Lacville dans le désir de rebâtir Esgaroth.

La compagnie se voit prêter un bateau pour traverser le lac et poursuivre sa mission. Oin, Fili et Bofur décident de rester à l’arrière pour soigner Kili. Thorin atteint enfin les contreforts de la montagne le jour de Durin, et part en quête de la porte secrète indiquée sur sa carte. Les recherches des nains sont vaines et, découragés, ils commencent à repartir lorsque Bilbon comprend que « la dernière lueur du Jour de Durin » n’est pas un rayon de soleil, mais celui d’une lune, et découvre l'entrée secrète. Balin explique alors à Bilbon qu'il doit dérober à Smaug la précieuse Arkenstone. Bilbon pénètre seul dans la montagne.

Bilbon atteint le cœur de la montagne Solitaire et découvre les immenses richesses des nains. Cependant, sa présence ne reste pas longtemps inaperçue à l’odorat de Smaug qui sort de sa torpeur. Il flatte le dragon, qui est intrigué par le hobbit. Smaug comprend néanmoins très vite que Thorin est dans les parages pour reprendre son trône, alors que Bilbon repère l'Arkenstone. Smaug poursuit ensuite Bilbon et les nains à travers les galeries.

Bolg et ses orques envahissent la maison de Bard et affrontent les quelques nains présents. Tauriel et Legolas les font fuir, Legolas poursuit Bolg et Tauriel soigne Kili qui était en train de succomber. De son côté, Gandalf atteint Dol Guldur et envoie Radagast informer Galadriel de ce qu'ils ont découvert. Gandalf trouve les ruines infestées par les orques d'Azog, et tombe aussi sur Thráin, le père de Thorin, qui avait disparu lors de la bataille de la Moria. Ils tentent tous les deux de fuir mais font immédiatement face au Nécromancien, qui se révèle être Sauron. Gandalf et Sauron s'affrontent et le magicien est vaincu et emprisonné, alors que Thrain est tué par Sauron.

À Lacville, Bard comprend que le dragon s’est réveillé et se saisit alors d’une flèche noire cachée chez lui, mais il est immédiatement capturé par la garde du Maître après avoir donné la flèche à son fils pour la dissimuler. Thorin et sa troupe atteignent les anciennes forges de la montagne et parviennent à triompher temporairement du dragon. Néanmoins, Smaug se relève et quitte la montagne Solitaire pour la première fois depuis 60 ans, s’envolant en direction de Lacville pour en châtier les habitants. Bilbon, terrifié, se rend compte de ce que la compagnie vient de déclencher.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Sources et légende : Version française (VF) sur AlloDoublage[4] et RS Doublage[5]

Bande originale[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Le Hobbit (bandes originales).

Toujours composée par Howard Shore, la bande originale de ce deuxième opus sera entièrement enregistrée en Nouvelle-Zélande par l'Orchestre symphonique de Nouvelle-Zélande (NZSO)[6] contrairement aux films précédents dont les bandes originales étaient pour la majeure partie enregistrées à Londres et par l'Orchestre Symphonique de Londres.

Accueil[modifier | modifier le code]

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Le film a été sensiblement mieux accueilli par la critique que le premier volet, recueillant 74 % de critiques favorables, avec un score moyen de 6.810 et sur la base de 215 critiques collectées, sur le site Rotten Tomatoes[7]. Sur le site Metacritic, il obtient un score de 66100, sur la base de 44 critiques collectées[8]. Les critiques de la presse française compilées sur Allocine lui donnent une note de 3,7/5, sur la base de 23 critiques collectées[9].

Box-office[modifier | modifier le code]

Le film a rapporté au total 958 366 855 $ au box-office mondial, dont 258 366 855 $ aux États-Unis et au Canada[10]. Cela le place au 4e rang des films sortis en 2013 ayant réalisé le plus de recettes, derrière La Reine des neiges, Iron Man 3 et Moi, moche et méchant 2[11]. Il a réalisé 4 701 246 entrées en France[12].

Box-office mondial par pays du film Le Hobbit : La Désolation de Smaug (par ordre décroissant)[13]
Pays Box-office Pays Box-office Pays Box-office
Drapeau des États-Unis États-Unis + Drapeau du Canada Canada 258 366 855 $ Drapeau du Brésil Brésil 17 821 725 $ Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande 8 052 804 $
Drapeau de l'Allemagne Allemagne 88 076 370 $ Drapeau de l'Italie Italie 17 305 657 $ Drapeau de la Turquie Turquie 6 917 573 $
Drapeau de la République populaire de Chine Chine 74 730 000 $ Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud 16 392 050 $ Drapeau de la Finlande Finlande 6 905 914 $
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 70 275 514 $ Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 16 286 314 $ Drapeau de la Malaisie Malaisie 5 383 458 $
Drapeau de la Russie Russie 45 032 050 $ Drapeau du Japon Japon 13 655 556 $ Drapeau de l'Argentine Argentine 5 158 520 $
Drapeau de la France France 44 723 924 $ Drapeau de la Pologne Pologne 12 908 529 $ Drapeau de l'Ukraine Ukraine 4 788 551 $
Drapeau de l'Australie Australie 34 565 817 $ Drapeau du Danemark Danemark 12 292 692 $ Drapeau de la Colombie Colombie 4 713 891 $
Drapeau de l'Espagne Espagne 23 551 615 $ Drapeau de la Norvège Norvège 11 371 258 $ Drapeau de la République tchèque République tchèque 4 578 821 $
Drapeau de la Suède Suède 20 532 539 $ Drapeau de la Belgique Belgique 8 614 032 $ Drapeau de Singapour Singapour 4 176 530 $
Drapeau du Mexique Mexique 18 394 490 $ Drapeau de l'Autriche Autriche 8 573 280 $ Drapeau de Hong Kong Hong Kong 4 081 279 $

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « The Hobbit: The Desolation of Smaug », The Numbers (consulté le 11 décembre 2013)
  2. Dates de sortie du deuxième volet - Internet Movie Database, consulté le 3 février 2013.
  3. (en) Evangeline Lilly Talks Tauriel, Tolkien and Love Triangle in ‘Desolation of Smaug’
  4. « Fiche du doublage français du film » sur AlloDoublage, consulté le 23 mars 2013
  5. « Fiche du doublage français du film », sur RS Doublage, (consulté en 17 avril 2015 (m-à-j)).
  6. La bande originale de la Désolation de Smaug par l'OSNZ, consulté le 12 juillet 2013.
  7. (en) « The Hobbit: The Desolation Of Smaug », sur Rotten Tomatoes (consulté le 9 novembre 2014)
  8. (en) « The Hobbit: The Desolation Of Smaug », sur Metacritic (consulté le 25 décembre 2013)
  9. Film "Le Hobbit : La Désolation de Smaug" sur Allocine.fr, consulté le 9 novembre 2014.
  10. (en) « The Hobbit: The Desolation of Smaug », Box Office Mojo (consulté le 4 juillet 2014)
  11. (en) « 2013 Worldwide Grosses », Box Office Mojo (consulté le 9 novembre 2014)
  12. « Le Hobbit : La Désolation de Smaug », JP's Box Office (consulté le 4 juillet 2014)
  13. (en) « The Hobbit: The Desolation of Smaug Foreign », Box Office Mojo (consulté le 9 novembre 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]